Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

267,830,271 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Feature


Les pratiquants de Falun Dafa à New York appellent les Presses Associées à corriger leur reportage erroné

[Site Clartés et Sagesse]

Le matin du 25 janvier 2005, les pratiquants de Falun Dafa à New York se sont rassemblés devant le siège des Presses Associées à Manhattan. Ils ont appelé AP à rétracter son reportage sur l’ « auto immolation» de la Place Tienanmen, qui a gravement induit ses lecteurs en erreur, à s’excuser publiquement, et à rapporter les faits entourant l’épisode de l’ « auto-immolation » et la persécution du Falun Gong afin de compenser pour les tords causés.

Historique Vendredi dernier (le 21 janvier 2005), les Presses Associées (AP) ont publié un article à propos de la soi-disant “auto-immolation de Tienanmen.” Cet épisode d « auto-immolation » est un des premiers outils utilisés par la faction de Jiang Zemin pour tourner l’opinion publique contre le Falun Gong. Chaque année, en janvier, le Parti communiste chinois, fait réapparaître quelques unes des personnes ayant soi-disant pris part à l’ « auto-immolation, » et les utilise pour dénoncer et calomnier le Falun Gong. Le contenu de l’article d’AP répète au fond la propagande calomnieuse utilisée par le PCC pour attaquer le Falun Gong. Ce type d’article, qui accepte sans discernement la propagande d’une source douteuse et la reprend comme des faits, va complètement à l’encontre de la probité journalistique. En fait, ce type de reportage soutient la persécution du Falun Gong par le PCC.

Les journalistes étrangers n’ont jamais eu de véritable liberté d’interviewer les pratiquants. Les journalistes étrangers n’ont jamais eu de véritable liberté d’interviewer des pratiquants, parce que tous les interviews ont été arrangés par le Parti. La BBC cite Reporters Sans Frontières dans sa déclaration du 4 décembre 2004.

"Depuis que les autorités chinoises ont lancé la campagne d’éradication contre le Falun Gong, les journalistes étrangers ont été systématiquement entravés dans leur travail sur ce sujet. Des journalistes et des cameramen étrangers ont été empêchés de travailler sur et autour de la Place Tienanmen où des centaines d’adeptes du Falun Gong ont manifesté ces dernières années. Selon les estimations de Reporter Sans Frontières, au moins 50 représentants de médias internationaux ont été interpellés. Certains d’ente eux ont été battus par la police. Les correspondants qui ont tenté de couvrir les activités du mouvement interdit ont été harcelés par les services de sécurité. Enfin, de nombreux adeptes du Falun Gong ont été emprisonnés pour avoir été interviewés par des journalistes étrangers. »

La raison pour laquelle le PCC a si peur des interviews de médias indépendants est qu’il craint que la vérité concernant la persécution n’en vienne à être connue du grand public.
Un pratiquant de Falun Gong, Zhao Ming, a été détenu et torturé en Chine pendant vingt deux mois. Il a révélé comment les camps de travail chinois trompent les médias étrangers, sur la base de ses propres expériences. Il a dit, « Un jour dans la deuxième moitié de 2001, tous les pratiquants de Falun Dafa qui avaient refusé d’accepter le lavage de cerveau et ceux pas complètement endoctrinés ont été rassemblés dans un endroit pour y regarder des vidéos. Plus tard, nous avons appris que c’était parce que des journalistes faisaient des interviews au camp de travail de Tuanhe. Les seuls que les journalistes ont pu voir, que ce soit en train de travailler ou de faire des exercices, étaient ceux qui avaient « rempli les critères du lavage de cerveau. » Ces personnes ont été interviewées, et elles ont fait l’éloge des conditions de vie et de la situation des droits de l’homme. Ces personnes ont été relâchées comme récompense par le bureau administratif du travail forcé. Des médias ont été impressionnés de voir comment ils étaient autorisés à interroger librement les détenus. En fait ils n’avaient pas connaissance de la sombre manipulation en coulisses. Il y a de nombreux éléments suspects à propos des soi-disant immolateurs interviewés par AP cette fois-ci. Prenez comme exemple Wang Jindong, qui a révélé de nombreuses contradictions jusque dans le court-métrage de CCTV. En regardant les photos fournies par CCTV, il est manifeste que le Wang Jindong avant et le Wang Jindong après l’auto immolation sont deux personnes différentes. CCTV a utilisé sa position assise et les mots qu’il a criés comme preuves que les pratiquants de Falun Dafa avaient mené l’auto immolation. Cependant, dans le court métrage de CCTV, Wang Jindong en train de s’auto immoler n’était pas assis dans la posture enseignée par le Falun Gong, pas plus que les mots qu’il a criés n’étaient en accord avec les enseignements du Falun Gong. Quiconque comprenant vraiment le Falun Gong le remarquerait immédiatement. De nombreux autres points contradictoires ont été documentés par un programme TV primé, Feu Mensonger, qu’on peut trouver en ligne à http://www.faluninfo.net/tiananmen/immolation.asp

Le CCP Contrôle les Médias en Chine Le CCP exerce un contrôle total sur les médias en Chine, et il l’a fait depuis son arrivée au pouvoir en 1949. Ce que font les médias en Chine n’ est pas du journalisme, mais le moyen par lequel le PCC transmet l’information qu’il veut imposer aux masses. Donc, il est simplement un outil pour manipuler la pensée. Pour la persécution du Falun Gong spécifiquement, les médias sous le contrôle du PCC ne dénaturent et transforment pas seulement les événements afin de provoquer un effet négatif à l’encontre du Falun Gong, mais il fabriquent même des histoires de toutes pièces pour tromper les gens. L’ « auto-immolation de Tienanmen » est un exemple parfait de la manière dont les médias du PCC, en coopération avec la police du PCC, ont mis en scène un événement et l’ont rapporté comme s’il était vrai. Cette « auto-immolation » soigneusement orchestrée est alors devenu un outil essentiel pour tourner les gens en chine contre le Falun Gong.

Les médias devraient rapporter la vérité. M. Erping Zhang, un ancien élève de JF Kennedy School Governement à l’Université d’Harvard et Président du Comité International pour les Droits de l’Homme du Falun Gong a déclaré qu’il est bien connu que les pratiquants de Falun Dafa sont persécutés en Chine. L’AP devrait être claire sur ce fait. Certains de leurs journalistes ont visionné les cassettes vidéo qui révèlent la vérité sur cet épisode d’ « ‘auto-immolation. »

Erping Zhang a déclaré que les médias devraient rapporter les faits, cependant, l’article de l’AP n’est pas basé sur les faits, il aide donc la diffamation du Falun Gong par le CCP. Il nuit à la réputation des pratiquants de Falun Gong, tout en présentant une fausse information au grand public.

M. Zhang croit qu’afin de compenser pour le mal qui a été fait, l’AP est obligée de corriger son erreur publiquement, de s’excuser auprès des pratiquants de Falun Gong et de rapporter la vérité sur l’incident de l’ » auto-immolation » de Tianamen.

Traduit de l’anglais de : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/1/27/56965.html

Version chinoise à : http://www.minghui.org/mh/articles/2005/1/26/94296.html