Révéler le crime des prélèvements d'organes sur les pratiquants du Falun Gong

oh


Les preuves qui s'accumulent racontent une terrible histoire d'assassinats et de mutilations en Chine. Les rapports des témoins et des médecins chinois révèlent que des milliers de pratiquants de Falun Gong ont été tués pour leurs organes qui sont vendus et transplantés pour des sommes énormes au profit du commerce de transplantation.

Les auteurs sont des fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC ), agissant en collaboration avec les chirurgiens, les autorités pénitentiaires et les responsables militaires.

Les victimes sont détenues dans des camps de concentration avant d'avoir leurs organes prélevés, après quoi les corps sont immédiatement incinérés.

L'histoire, presque trop horrible à imaginer, a d'abord été révélée en mars 2006, quand une femme a affirmé que pas moins de 4 000 pratiquants de Falun Gong avaient été tués pour leurs organes à l'hôpital où elle avait travaillé. Elle a également révélé que son mari, chirurgien dans le même hôpital situé à l'extérieur de la ville de Shenyang dans le nord-est de la Chine, lui avait dévoilé qu'il avait enlevé la cornée de corps vivants de 2 000 pratiquants de Falun Gong.

Une semaine plus tard, un médecin militaire chinois a non seulement corroboré le récit de la femme, mais a affirmé que de telles atrocités se déroulaient dans 36 camps de concentration différents à travers le pays. Le plus grand, a-t-il déclaré, détenait 120 000 personnes. Il a dit qu'il avait aussi vu des pratiquants de Falun Gong massivement transportés à travers le pays dans des wagons à bestiaux, la nuit et sous couverture d'une sécurité rapprochée.

Les défenseurs du Falun Gong et les militants des droits de l'homme à l'étranger ont immédiatement commencé à enquêter sur ces allégations. Ils ont téléphoné à des hôpitaux chinois prétendant se porter acquéreurs d'un rein ou d'un foie. À leur grande horreur, les médecins, les uns après les autres, ont confirmé ouvertement : Nous avons du Falun Gong en stock, il suffit de venir et nous pouvons vous offrir l'organe en une semaine.

Choqués par ces rapports, deux éminents avocats des droits de l'homme canadiens ont lancé leur propre enquête. En juillet 2006, l'ancien secrétaire d'État pour l'Asie-Pacifique David Kilgour et l'avocat des droits de l'homme David Matas, ont publié leur rapport de 140 pages, qui tirait « la conclusion regrettable que les allégations sont vraies. » Leurs recherches ont également conclu que le grand nombre d'organes transplantés en Chine depuis que la persécution du Falun Gong avait commencé en 1999 ne pouvait pas avoir été fourni par des donneurs volontaires ou des prisonniers exécutés. Voir Prélèvements meurtriers

Il semblerait que les fonctionnaires du PCC s'empressent de détruire toutes les preuves. Ils ont proposé des visites encadrées et ont supprimé les sites Internet annonçant la vente des organes (mais pas à temps, les enquêteurs avaient déjà réussi à enregistrer les images de ces pages Web). Un site chinois s'était vanté qu'il pouvait fournir des organes adéquats entre 1 et 4 semaines, ce que les experts médicaux disent être impossible à réaliser à moins que les hôpitaux chinois n'aient accès à un énorme stock d'organes de « donneurs » vivants.

Peu de temps après que l'annonce de prélèvement d'organes ait émergé, les responsables du Parti ont annoncé une nouvelle législation interdisant l'utilisation d'organes sans consentement. Plus d'un an plus tard, cette loi ne semble pas avoir été mise en œuvre du tout, étayant les dires de ceux qui prétendaient tout du long que la législation n'était rien de plus qu'un coup de relations publiques.

Avec Kilgour et Matas, la Coalition d'Investigation sur la Persécution du Falun Gong (CIPFG) a pris les devants en découvrant et en exposant les atrocités d'organes. Doctors Against Forced Organ Harvesting a également contribué à éveiller les consciences.

En janvier 2010 et juin 2012 respectivement, Minghui avait publié deux fois sous forme d'une série d'articles un rapport détaillé sur ce crime de prélèvements d'organes. Vous trouverez ici le rapport intégral révisé en août 2016.

En mai 2016, Minghui a édité un rapport plus détaillé en anglais sur ce crime de prélèvements d'organes : Rapport de Minghui.org : Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des « condamnés à mort » du régime chinois


Une version actualisée est à venir.

Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/cc/8/

Plus d'articles récents sont disponibles à http://fr.minghui.org/category/120/

Plus d'anciens articles sont disponibles ici.

Plus d'informations sur ce sujet sont disponibles en chinois aussi.

Articles récents

Université de Cardiff, Pays de Galles : Amnesty International condamne les atrocités des prélèvements d'organes en Chine

Les Espagnols condamnent les crimes de prélèvement d’organes du régime chinois

Sydney, Australie : Des médecins signent pour mettre fin aux prélèvements forcés d’organes lors d’une conférence internationale sur les greffes

Un avocat Espagnol demande aux nations de promulguer une législation pour aider à arrêter les prélèvements forcés d'organes en Chine (2e partie)

Malaisie : Les pratiquants recueillent des signatures dénonçant le crime de prélèvement d'organes du PCC

Malaisie : les pratiquants du Falun Gong lancent un appel au gouvernement des États-Unis afin de divulguer les dossiers concernant les prélèvements forcés d'organes par le régime chinois (Photo)

Allemagne : Dénoncer les crimes de prélèvements d’organes lors du Festival de rue de Munich (Photos)

Anvers, Belgique : Habitants et touristes condamnent la pratique de prélèvement forcé d’organes

Malaisie : Une campagne de signatures attire l'attention sur les atrocités des prélèvements d'organes en Chine (photos)

Toronto : Des pratiquants de Falun Gong organisent un rassemblement et une marche, des élus montrent leur appui (Photos)

Campagne « Stop aux prélèvements d'organes », en Allemagne : La dirigeante des Verts de Hambourg condamne la pratique de prélèvements d'organes à vif du PCC

Sydney, Australie : Les gens font leur part afin de mettre fin aux atrocités de prélèvement d'organes

France : Les parisiens soutiennent les efforts pour arrêter le prélèvement illégal d'organes (photos)

Une campagne de signatures à Edimbourg, Écosse, condamne la pratique de prélèvement d’organes à vif du PCC en Chine

Suède : Les habitants et les touristes condamnent la persécution du Falun Gong par le PCC en Chine (Photos)

Allemagne : Les gens de Munich prennent position contre les prélèvements forcés d'organes (Photos)

Tokyo, Japon : Plus de 3000 personnes signent une pétition appelant à la fin des prélèvements d'organes à vif par le PCC

Pologne: Plus de 3000 personnes ont signé la pétition contre le prélèvement forcé des organes en Chine (photos)

Freiburg, Allemagne: Des habitants locaux signent une pétition pour aider à mettre fin aux prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine

Chinatown de Londres : De nombreuses personnes apprennent les atrocités sur les prélèvements d’organes en Chine et signent la pétition

Des députés en Finlande condamnent les atrocité de prélèvements d'organes en Chine

Allemagne : éveiller les consciences au sujet des atrocités de prélèvements d'organes en Chine (Photos)

Je défie le Parti communiste chinois de répondre à trois questions

Enquête : J'ai failli devenir victime du prélèvement forcé d'organes du PCC

Le documentaire Free China choque les représentants de l’état du Connecticut

Australie : une pétition demande que l’Université de Sydney révoque le professorat honoraire de Huang Jiefu, les médias couvrent le prélèvement d’organes à vif en Chine

Des séminaires organisés dans les Universités d’Oxford et de Cambridge dévoilent les crimes de prélèvements d’organes à vif par le régime chinois

Australie : Le Sénat vote une motion s’opposant aux prélèvements d’organes à vif en Chine

Le PCC ne doit pas être blanchi des atrocités des prélèvements d'organes

L'histoire derrière le renvoi du Ministre adjoint de la santé, Huang Jiefu

Un séminaire au Parlement australien de Nouvelle-Galles du Sud pour présenter une loi sur le tourisme d’organes (Photos)

Audition sur les prélèvements illégaux d’organes pratiqués par le Parti communiste chinois au Parlement canadien

Débat au Parlement danois - Les membres condamnent les prélèvements forcés d’organes à vif perpétrés par le PCC

Australie : Le Parlement de Nouvelle-Galles du Sud discute de moyens pour aider à mettre fin aux prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong

Australie : Un législateur de Nouvelle-Galles du Sud propose un projet de loi pour interdire le trafic d'organes

Le camp de travail pour femmes de Heizuizi, dans la province du Jilin, prélève des échantillons de sang sur des pratiquantes détenues

Un membre du Parlement canadien : Le prélèvement forcé d’organes en Chine est une « allégation sérieuse et crédible »

Une pétition en ligne sur le site de la Maison Blanche appelle à une enquête sur la collecte d’organes

Taïwan: Le président de l’association médicale condamne les crimes de prélèvements d’organes à vif perpétrés par le PCC

Des membres du Parlement écossais pressent les Nations Unies d’enquêter sur la récolte d’organes dans les prisons du PCC

WOIPFG publie un rapport d'enquête sur la source des cadavres de spécimens humains plastinés

Australie : « Merci de nous offrir cette opportunité ! »

« Nous n'avons aucune excuse pour nous taire sur ce qui se passe en Chine »

Sydney : Les atrocités de la récolte d’organes indignent les Australiens

L’histoire interne de la récolte d’organes à vif telle qu’effectuée par le parti communiste chinois

Epoch Times : les représentants de la Chambre des États-Unis cherchent des réponses sur les abus de transplantation en Chine (photos)

La lettre signée par 106 membres du Congrès des États-Unis, demandant au Département d’État de rendre publique l'information sur la collecte d'organes en Chine

Toronto, Canada : des experts demandent la fin des prélèvements d'organes lors d'un forum public

Deux films exposent les faits sur les prélèvements d'organes en Chine (Photos)

Des membres de la communauté médicale internationale condamnent le prélèvement d’organes à vif par le parti communiste chinois (2ème partie)

Des membres de la communauté médicale condamnent le prélèvement d’organes à vif par le Parti communiste chinois

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Appendices

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre XIII

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre XII

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes: réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre XI

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre X

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes: réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre IX

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes: réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre VIII

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes: réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre VII

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre VI

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre V

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre IV

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre III

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre II

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois, Chapitre I

Les pratiquants de Falun Gong systématiquement assassinés pour leurs organes : réfuter l’explication des ‘’condamnés à mort’’ du régime chinois (Explication, Préface et table des matières)

Le département de logistique générale de l’Armée de libération du peuple responsable du prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant (Photos)

L'hôpital général de la région militaire de Shenyang mentionné par un témoin du système de la sécurité publique du Liaoning

Des experts en médecine expliquent pourquoi le PCC fait des prélèvements d’organe sans anesthésie

L’installation de prélèvement d’organes de Sujiatun où d’innombrables pratiquants de Falun Gong ont été assassinés, est située dans un ancien entrepôt de munitions de l’armée japonaise (Photos)

L’armée du PCC est n°1 dans la transplantation d'organes

Les atrocités du prélèvement d'organes contre le Falun Gong—Indices d'enquête provenant de la ville de Guangzhou de Chine—Un rapport compréhensif

Enquête sur les transplantations d'organes : l'hôpital de Zhongshan a effectué 1 000 transplantations de foies venant de donneurs vivants en 10 ans et autres cas

© Copyright Minghui.org 1999-2019