Plus d'informations sur la propagande des « 1 400 décès »

Plus d'informations sur la propagande des « 1 400 décès »

Comme la déclaration a été énormément discréditée, nous n'en entendons plus beaucoup parler, mais au début de la persécution, en essayant de diaboliser le Falun Gong, le Parti communiste chinois a diffusé à grande échelle des déclarations selon lesquelles la pratique était responsable du décès de 1 400 personnes, soit-disant parce qu'elles n'étaient pas autorisées à prendre des médicaments. En mettant de côté pour le moment le fait que les pratiquants n'aient jamais été interdits de prendre des médicaments et que plusieurs des prétendus 1 400 décès aient été fabriqués à partir de rien par le PCC, prenons le nombre dans sa valeur nominale et voyons où il nous mène. À partir de 1999, selon les propres statistiques du régime chinois, entre 70 à 100 millions de personnes pratiquaient le Falun Gong. Parmi ceux qui étaient attirés par la pratique, beaucoup étaient âgés et avaient de graves maladies mortelles que ni la médecine occidentale ni la médecine traditionnelle chinoise n'avait pu traiter. De plus, les médicaments chinois et occidentaux sont tous les deux dispendieux et hors de portée pour des millions de Chinois, alors que le Falun Gong peut être pratiqué gratuitement. Ainsi, même en mettant de côté l'exactitude douteuse de la déclaration des 1 400 décès, il s'agit d'une statistique stupéfiante qui fait vraiment la promotion des bienfaits du Falun Gong. Parmi les 70 millions de personnes pratiquant le Falun Gong en Chine, 1 400 seraient décédés. Mais parmi 70 millions de personnes qui ne pratiquent pas le Falun Gong en Chine, combien sont censés mourir dans une certaine année, selon le taux de mortalité ajusté par l'âge en Chine en 1998 ? La réponse : 455 000.

------------

Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/cate-47/

© Copyright Minghui.org 1999-2019