Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

271,430,843 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Appel pacifique du 25 avril


En souvenir de l’appel pacifique du «25 avril »

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Li Ming

Il y a neuf ans, le 25 avril 1999, plus de dix mille pratiquants de Falun Gong sont allés faire appel à Pékin de leur propre gré. L’organisation d’un tel appel pacifique massif sous le règne du régime communiste chinois a choqué le monde et a même été perçu comme un miracle dans l’histoire récente de la Chine. Quelques jours plus tard, le 29 avril, la clique de Jiang Zemin a lancé des arrestations massives des pratiquants de Falun Gong à travers le pays, ce qui a été le coup d’envoi d’une persécution très brutale des pratiquants. Pourquoi l’appel du « 25 avril » a-t-il suscité tant de peur chez le Parti communiste chinois (PCC) ?

Les faits entourant l’événement du « 25 avril »

Le 11 avril 1999, He Zuoxiu a publié un article intitulé « Je ne suis pas d’accord que les adolescents pratiquent le qigong »  dans le magazine Science and Technology for Youth (publié par Tianjin College of Education). Cet article parlait et attaquait le Falun Gong en fabriquant des histoires, diffamant et blâmant le Falun Gong de fausses accusations, salissant l’image des pratiquants de Falun Gong, et diffamant le fondateur de Falun Gong. Après la publication de cet article, certains pratiquants à Tianjin pensaient qu’ils devaient clarifier les faits aux services impliqués dans l’espoir de mitiger l’effet négatif de l’article en parlant avec la section éditoriale du magazine. Du 18 au 24 avril, plusieurs pratiquants sont allés au Tianjin College of Education et quelques autres départements pertinents pour clarifier les faits.

Les 23 et 24 avril, des représentants du Bureau de la Sécurité publique de Tianjin ont envoyé des policiers armés pour battre et disperser les pratiquants de Falun Gong qui étaient allés faire  appel. Certains pratiquants ont été blessés et saignaient; 45 ont été arrêtés par la police. Quand les pratiquants ont demandé leur libération, les fonctionnaires du gouvernement municipal de Tianjin leur ont dit que le ministère de la Sécurité publique était intervenu dans cette affaire, et sans l’autorisation de Pékin, les pratiquants arrêtés ne pourraient pas être libérés. Les autorités du Bureau de la Sécurité publique à Tianjin ont suggéré aux pratiquants : « Allez à Pékin. Cette affaire ne peut être résolue que si vous allez à Pékin. »

Il est un fait que, bien avant 1999, des fonctionnaires du ministère de la Sécurité publique ont assigné des agents pour enquêter sur le Falun Gong partout en Chine et essayer d’apporter des preuves pour poursuivre Falun Gong. Cependant, ils ne pouvaient trouver quoi que ce soit pour accuser le Falun Gong. Pendant des années, il y a eu des attaques contre le Falun Gong dans les médias étatisés, mais cette fois les choses se sont accélérées à un tel point que des policiers armés ont utilisé la violence contre les pratiquants. L’intensité de la persécution a choqué les pratiquants, et les nouvelles concernant « l’incident de Tianjin » se sont rapidement répandues parmi eux à l’échelle nationale.

Dans la soirée du 24 avril, des pratiquants venant de différents endroits, qui avaient confiance et beaucoup d’attentes du gouvernement central, se sont rendus au Bureau du Conseil des Appels, espérant que « l’incident de Tianjin » serait résolu d’une manière juste et droite. Vers l’heure du déjeuner le 25 avril, le premier ministre de l’époque, Zhu Rongji, a reçu des représentants de Falun Gong, qui ont fait trois demandes : 1)  libérer les pratiquants arrêtés à Tianjin;  2)  permettre aux pratiquants d’avoir un environnement pour cultiver sans contrainte;  3) autoriser la publication des livres de Falun Gong.

L’appel pacifique à Pékin, dans lequel participaient plus de dix mille pratiquants, s’est déroulé dans l’ordre du début à la fin, sans aucun bruit, poster ou slogan. Après que le premier ministre Zhu a rencontré les représentants de Falun Gong et pris la décision initialement de résoudre la question, les pratiquants de Falun Gong sont partis tranquillement. L’appel pacifique et le résultat obtenu ont reçu les éloges de la communauté internationale à l’époque.

Cependant, Jiang Zemin était en colère contre l’appel pacifique et rationnel de Falun Gong le 25 avril. Il est devenu fou furieux et a personnellement lancé la persécution généralisée de Falun Gong le 20 juillet 1999.

L’appel pacifique de Falun Gong reflète le comportement découlant de la cultivation du cœur

L’appel pacifique de Falun Gong reflète le comportement découlant de la cultivation du cœur. Les trois demandes des pratiquants lors de l’appel du 25 avril reflètent non seulement le fait qu’ils chérissent leur méthode de cultivation-pratique, mais aussi prouvent leur ferme adhérence aux principes de « Vérité-Compassion-Tolérance » et leurs efforts pour protéger les droits de la masse, afin qu’ils puissent pratiquer la cultivation de leur cœur. Il est à noter que lorsque les gens ont commencé la pratique de Falun Gong, ils ont recouvert la santé et même nombreux de ceux qui étaient en phase terminale d’une maladie ont obtenu une deuxième vie. Le Falun Gong a aidé des gens à comprendre le principe de « le bien est récompensé par le bien, et le mal engendre le mal », et a aussi permis aux jeunes qui se sont écartés du droit chemin de se corriger. Le Falun Gong a permis aux gens de comprendre la signification de la vie et d’abandonner la célébrité personnelle et les gains, d’être bons envers les autres, et de penser aux autres dans toutes les circonstances. Par conséquent, leur vie familiale est devenue harmonieuse, les conflits entre les voisins ont été dissouts, l’environnement social et l’ordre social se sont grandement améliorés, et tout ceci a naturellement amélioré la qualité de vie des gens et de leur environnement de vie.  Aucune de ces choses ne peut être accomplie par des moyens politiques ou économiques mais provient naturellement des résultats de la cultivation de Falun Gong qui permet aux gens de retourner à leur vraie nature et à relever leur niveau moral.

L’appel pacifique du  « 25 avril » a démontré, sans aucun doute, le comportement des pratiquants qui ont cultivé le Falun Dafa. Ils ont demandé un environnement de cultivation libre de toute contrainte afin que les gens puissent jouir de leur droit fondamental de retrouver leur authenticité première pour devenir de bonnes personnes en cultivant les principes de « Vérité, Compassion, Tolérance ». C’est quelque chose de merveilleux pour toute société civilisée et elle apportera des bienfaits considérables à la société. C’est aussi pour cette raison que le Falun Gong a été transmis dans plus de 80 pays et régions durant quelques années seulement et a reçu plus de mille proclamations de différents pays en reconnaissance des bienfaits du Falun Gong.

Le PCC a peur de « Vérité, Compassion, Tolérance »

Pourquoi le PCC avait-il si peur de l’appel pacifique de Falun Gong?

Les Neuf commentaires sur le Parti communiste présentent une analyse profonde de la nature démoniaque du PCC. Peu importe combien le PCC s’efforce de s’embellir, il ne peut dissimuler sa nature fourbe, démoniaque et violente. L’histoire du PCC est perverse, ce qui détruit la moralité de l’humanité. Ce Parti ne recule devant aucune mauvaise action et a été trouvé coupable de détournement de fonds et de corruption, de débauche, d’actes d’incendies de la propriété des gens, de meurtres et de saisie de la richesse du public. Le chef du Parti, Jiang Zemin, a même vendu les territoires de Chine alors qu’il était chef d’État. Étant la personnification du diable, le Parti empêche des gens d’avoir une moralité et une conscience.

Durant près de 60 années de tyrannie sous le règne du régime communiste, les cinq mille ans de culture divine de la Chine ont été impitoyablement détruits par les mouvements de purge politique du PCC, tels que les campagnes « Anti-trois » et « Anti-cinq »,  « Le Grand Bond en avant », le mouvement « anti-droitier », et plus. Le PCC a contraint le peuple chinois à trahir le comportement humain fondamental transmis par la culture traditionnelle chinoise. Environ 80 millions de gens ont été tués durant ces mouvements de purge infligés par le PCC à la Chine. Le PCC accélère la destruction de la nature humaine en tuant impitoyablement.

Le PCC a besoin de conditions perverses pour soutenir son existence, et la destruction de la nature humaine et de la moralité humaine offrent le terrain permettant au régime communiste de se maintenir en vie. Pour cette raison, le comportement noble des pratiquants de Falun Gong lors de l’appel du « 25 avril » et leur demande juste pour avoir le droit de pratiquer la cultivation est devenue une chose suscitant beaucoup de peur chez le régime. Le fait que le Falun Gong ait attiré près de 100 millions de personnes de différents horizons en Chine en quelques années seulement, de bouche à oreille, de cœur à cœur, et le fait que tant de personnes de tous les secteurs ont pris le chemin de la cultivation et sont devenus bonnes, a effrayé davantage le PCC.

Jugez avec perspicacité le PCC pervers et soyez un Chinois très digne

Au cours de ces neuf dernières années, dans le but de continuer la persécution, le PCC a utilisé les mensonges pour diffamer le Falun Gong et a utilisé les intérêts personnels et les gains ainsi que les menaces pour faire adhérer le peuple chinois aux mécanismes mis en place pour la persécution, leur faire participer directement ou indirectement à la persécution des pratiquants de Falun Gong qui croient aux principes de « Vérité-Compassion-Tolérance ». Le PCC détruit délibérément la moralité et la conscience des gens.

Ces dernières années durant la persécution du Falun Gong, la Chine a subi des calamités naturelles et des catastrophes causées par l’homme une après l’autre, et les cas de crime de toutes sortes augmentent. Les gens qui vivent en Chine ressentent cela avec intensité.

En persécutant les pratiquants de Falun Gong, le régime communiste utilise toutes sortes de moyens pervers pour détruire la moralité et la conscience des gens et abuser la nature humaine. Son comportement a provoqué l’ire du ciel et de la Terre et ne peut pas être toléré. Le jour viendra dans le futur pas lointain où les divinités demanderont au PCC pervers de rendre des comptes.

En tant que peuple chinois, incluant les membres communistes et les communistes occupant les rangs élevés, nous sommes les descendants de Yandi et Huangdi : pourquoi devriez-vous choisir de tomber bien bas et confondre « l’amour pour le Parti » avec « l’amour pour la Chine » en devenant des objets de sacrifice pour le PCC pervers ? Les divinités chérissent chaque être, et chaque être devrait aussi chérir sa propre vie en premier lieu !

Ces neuf dernières années, les pratiquants de Falun Gong n’ont pas pensé à leur propre vie ou mort, ils ont fait des efforts inlassables pour clarifier les faits aux gens et ont distribué les Neuf commentaires sur le Parti communiste. Ils font tout cela pour aider les gens à reconnaître la nature perverse du PCC, de couper les liens du PCC et de le rejeter afin qu’ils puissent être des Chinois propres et soient capables de choisir un brillant avenir pour eux-mêmes.


Traduit de l’anglais au Canada le 7 mai 2006.

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2008/4/26/96771.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2008/4/23/177076.html