Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,377,428 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


M. Jiang Chengjiu et sa femme Li Fengqin meurent des suites de la persécution dans la province du Heilongjiang


Il s'agit d'un rapport tardif.  M. Jiang Chengjiu et sa femme Li Fengqin vivaient dans le canton de Boli, province du Heilongjiang. Mme Li est morte des suites de la persécution en 2004, et M. Jiang est décédé en 2006, en raison de la persécution.

M. Jiang Chengjiu, 61 ans, a été extorqué de 6000 yuans en 2000. En avril et mai 2001,  à la haute saison de plantation, le couple a été arrêté et détenu dans  le centre de détention du canton de Boli . Ils ont tous deux été condamnés aux travaux forcés en octobre 2001.

Mme Li Fengqin a été envoyée au Centre de réadaptation des toxicomanes de la ville de Harbin, mais elle n’a pas été acceptée à cause de son état physique. Elle a ensuite été incarcérée dans la prison du canton nord de Boli. L'administration pénitentiaire a dû la libérer quand elle était dans un état critique, mais ils ont extorqué 2000 yuans à ses enfants. En novembre 2004, elle est morte, incapable de se remettre des mauvais traitements qu'elle avait subis en détention.

M. Jiang Chengjiu a été envoyé au camp de travaux forcés de la ville de Suihua pour une durée de deux ans. Il a été libéré en 2003. Le 3 septembre 2004, les agents du bureau 610 du canton de Boli, le département de la police, et le commissariat de police de Qiangken , l'ont arrêté à nouveau quand il participait à une discussion de partage d'expériences de Falun Dafa dans le  village de Taisheng. Ils l'ont tenu en détention sans lui permettre tout droit de visite. Ils l'ont à nouveau condamné à trois ans de travaux forcés et l'ont emmené au camp de travaux forcés de la ville de Suihua le 27 octobre 2004. Sa femme est morte deux semaines plus tard.

M. Jiang a refusé d'écrire les trois déclarations ou de succomber sous le  lavage de cerveau. Les gardes l'ont cruellement torturé, provoquant une surdité dans l'oreille, et ses jambes et ses fesses étaient couvertes de bleus. En novembre 2004, les gardes Liu Wei, Chen Xinlong, et Lian Xing (tous de sexe masculin) ont battu M. Jiang terriblement, jusqu’à l’article de la mort. L'administration du camp a avisé sa famille de venir le chercher. Ils ont essayé de leur extorquer 2000 yuans, mais ses enfants ont refusé de payer. Il est mort le 15 novembre 2006,  18 jours seulement après le retour à la maison.

Hao Yongbo (homme) du Bureau 610 du canton de Boli

Jiang Dongchun (homme) chef de la division de la sécurité interne
Lu Changxi (homme) directeur adjoint du service de police du canton de Boli

Si Qingchun (homme) directeur de police de Qiangken
Wang Shiping (homme) directeur du centre de détention du canton de Boli


Traduit de l'anglais au Canada le 21 mai 2008.

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2008/5/21/97509.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2008/5/16/178591.html