Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,985,786 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Appel pacifique du 25 avril


Entrevue avec un participant à l'appel du 25 avril (photo)

(Minghui.org)

Écrit par Hua Qing

Le 25 avril 1999, plus de dix milles pratiquants de Falun Gong sont allés faire appel paisiblement à Pékin. Plusieurs mois plus tard, Jiang Zemin, l'ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), utilisant cet événement comme prétexte, a lancé la persécution du Falun Gong. Cette persécution brutale continue toujours en Chine.

Guoping Deng, un pratiquant de Falun Gong, est venu en Australie il y a un an après avoir travailler à la succursale de DuPont à Shanghai. Lui et son épouse ont participé à l'appel le 25 avril 1999. Ce qui suit est un extrait d'une entrevue avec lui.

Le pratiquant Guoping Deng et son épouse

Journaliste : En tant que participant à l'appel du 25 avril, pouvez-vous me dire vos sentiments à ce moment-là ?

M. Deng : Je n'oublierai jamais ce jour là dans toute ma vie. A mesure que le temps passe, je comprends plus clairement la signification de l'appel. Mais pour parler franchement, je n'avais alors aucun sentiment spécial. J'ai seulement remarqué qu'il y avait tant de personnes ce jour là et que tout le monde étaient aimables, paisibles et pleins de confiance dans le gouvernement. J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996 et ma vision sur le monde et mes actions dans la vie quotidienne ont beaucoup changées. J'ai une attitude aimable envers les autres et je ne déteste pas les autres même s’ils m'arnaquent intentionnellement.

Journaliste : Qui a organisé le groupe pour faire appel ce jour là ?

M. Deng : En fait, personne. Ce jour-là, des milliers de personnes sont venues volontairement de toutes les directions. Nous ne nous connaissions pas. Nous sommes restés là toute la journée. Personne n'a publié une annonce formelle par écrit nous disant ce que nous devrions ou ne devrions pas faire. Vers 21 h., l'information est venue de la première ligne près du bureau d'appels et les paroles ont été transmise de l'un à l'autre : «  Quelques pratiquants avaient déjà rencontré les fonctionnaires du gouvernement. Tianjin avait libéré les 45 pratiquants. Une nouvelle ronde de réunions se tiendrait dans deux ou trois jours avec les fonctionnaires du gouvernement. Maintenant tout le monde devrait rentrer à la maison. »  Donc nous avons cru que certains d'entre nous avaient rencontré des fonctionnaires du gouvernement et espérions que les fonctionnaires savaient que nous étions de bonnes personnes et avaient reçu notre message.

Journaliste : Quelqu'un a dit que les pratiquants de Falun Gong étaient très disciplinés, encore mieux que l'armée et que ceux au pouvoir ont naturellement eu peur de la menace potentielle. Qu’en pensez-vous ?

M. Deng : Quand il y a tant de bonnes personnes dans un pays, qui sont aimables envers les autres et le gouvernement, n’est-ce pas un grand avantage pour ceux au pouvoir ? Qui aurait peur qu’il y ait davantage de bonnes personnes ?

Mais le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong. La propagande du PCC a intentionnellement déformé les faits au sujet de l'appel du 25 avril et a fait comprendre que s'il ne persécutait pas le Falun Gong, il y aurait le chaos dans tout le pays. Beaucoup de gens ont cru la propagande parce qu’ils ne connaissaient pas les faits.

En fait, le PCC sait très bien que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes. Pourquoi veut-il persécuter de bonnes personnes ? Le livre, Les Neuf commentaires sur le parti communiste explique la raison très clairement. Jiang, l'ancien chef du PCC, est très jaloux et a l’esprit étroit. De plus, la nature du PCC détermine ses actions. Pour maintenir son contrôle, le PCC utilise le mensonge et la violence. Sa philosophie est complètement à l’opposé des enseignements du Falun Gong. C'est la raison fondamentale pour laquelle le PCC veut persécuter le Falun Gong. Il a utilisé l'appel du 25 avril comme prétexte. Sans l’appel du 25 avril, Il aurait trouvé un autre prétexte pour lancer la persécution.

Journaliste : Pourquoi pensez-vous que beaucoup de Chinois croient la propagande du PCC ?

M. Deng : Dans la Chine actuelle, le PCC soumet intentionnellement les gens au lavage de cerveau, ce qui entraine une déformation de la pensée. Il n'y a aucune confiance entre les gens et personne ne fait confiance aux autres facilement. Beaucoup de gens croient que les humains sont égoïstes et alors ils ne croient pas que les pratiquants de Falun Gong sont bons. Le PCC profite de cette psychologie et trompe beaucoup de gens à croire dans sa propagande. Les gens tombent donc dans le piège de propagande du PCC.

Le PCC a lancé la persécution le 20 juillet 1999, il y a presque onze ans. Des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été brutalement persécutées. J'ai été envoyé dans un camp de travaux forcés pendant deux ans. Ce que nous faisons est de dire simplement aux gens que le Falun Gong est bon et que nous sommes innocents. Nous croyons dans les principes d’Authenticité-Bienveillance-Patience. Au cours des derniers 11 ans, les cas documentés de la mort de pratiquants dus à la brutalité de la police se dénombrent au-dessus de 3300. D’innombrables pratiquants ont été forcés de quitter leurs foyers, ont été congédiés de leur travail ou séparés de leur famille. Beaucoup de personnes âgées sont mortes suite à l'intimidation de la police. En Chine, si vous pratiquez le Falun Gong, divers malheurs inattendus peuvent vous tomber dessus en raison de la politique de persécution du PCC.

Actuellement, les pratiquants de Falun Gong sont encore persécutés brutalement par le PCC. Mais au cours de l’histoire, le mal ne gagne jamais sur la justice. L'appel du 25 avril sera enregistré dans l'histoire et deviendra une étape morale importante pour l'humanité à travers les âges.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise: http://www.clearwisdom.net/html/articles/2010/4/25/116333p.html

Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2010/4/24/222035.html