Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

281,741,905 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Être témoin de l’histoire


Mes dix-huit précieux jours


[Site Clartés et Sagesse]


Par une pratiquante en Chine



J’avais été en mauvaise santé aussi loin que je me souvienne. A l'école primaire, je souffrais en été de coups de chaleur en cours d'éducation physique, et en hiver je m'évanouissais après la course de fond. J'ai été perclus de maladies durant toute mon enfance. J'avais essayé des traitements de médecine chinoise et allopathique sans la moindre amélioration de mon état. J'aie beaucoup dépensé d'argent malgré une situation financière familiale pas très bonne. Je me suis voûtée et mes pieds et mes jambes paraissaient lourds quand je marchais. J'étais inerte toute la journée et le temps passant mon mari a cessé de me sourire. Pendant plusieurs années, je me suis sentie amère et lasse. En conclusion, juste comme le Maître l'a dit, j'ai décidé de tenter ma chance avec le qigong. La pratique de plusieurs méthodes différentes n'y a rien fait.


Un jour de septembre 1993, un de mes collègues m'a parlé du Falun Gong. Il m'a dit qu'il y avait un séminaire de Falun Gong à Wuhan et suggéré que j'y participe. A l'époque j'apprenais d'autres pratiques de qigong et j'ai refusé. Ce collègue est venu me voir quotidiennement pour me dire d'assister à ce séminaire m'expliquant à quel point ce serait bénéfique. (Il avait suivi le troisième séminaire tenu à Wuhan.) Il m'a finalement donné une copie du livre Falun Gong . Après le dîner, je me suis assise les jambes croisées et j'ai commencé à le lire. (Je ne m'asseyais jamais les jambes croisées en lisant d'autres livres de qigong.) Après que j'aie lu juste la moitié de la table des matières, j'ai su que c'était ce que je cherchais depuis longtemps. Soudainement les larmes ont jailli. À la différence d'autres écoles de qigong, les réponses longtemps attendues pour toutes choses se trouvaient dans ce livre. J'ai lu le livre d'une traite. Tous les énigmes dans la vie, la douleur, et l'angoisse avaient disparu comme un brume. Mon corps entier était relaxé et je me sentais merveilleusement bien.


J'ai donc assisté au séminaire. Il avait lieu dans l' Auditorium du district de Hankou et une bannière était accrochée sur la porte annonçant:


«La cultivation du Gong a un chemin, le cœur est la voie Dafa est sans limite, la souffrance sert de bateau» (Falun Dafa, dans «Hong Yin» )


Je ne savais pas alors que le poème avait été écrit par le Maître. J'aie juste senti qu'il était très significatif.


Le 3 octobre 1993 fût le jour le plus heureux de ma vie. Quand je me suis assise dans l'auditorium, soudainement une force m'a poussée à me lever. J'ai vu le Maître se diriger du coin droit arrière de l'auditorium vers l'avant de la scène. Tout le monde s'est levé. Le tonnerre d'applaudissements retentissants a duré plusieurs minutes. Le Maître a à plusieurs reprises fait des gestes de gratitude et a demandé à chacun de s'asseoir. Quand j'ai vu la première fois le Maître, j'ai eu un sentiment de longue absence. Le visage cordial, amical, et compatissant du Maître et sa stature élancée et vigoureuse conféraient un sens de profond respect, de bonheur et de confiance. A partir de ce jour, mon destin a changé. Je ne me suis plus inquiétée et j'aie vécu sans maladies. J'étais la personne la plus heureuse au monde.


Le Maître a donné les conférences sans autre support qu'un petit morceau de papier posé sur la table. Le Maître s'est servi du langage le plus simple pour expliquer la signification profonde de Dafa. Il n'y avait aucun bruit dans la salle que la voix du Maître. Les étudiants écoutaient tranquillement enveloppés dans le puissant champ compatissant et harmonieux de l'énergie du Maître. Les principes de Dafa ont inspiré tous le monde, nettoyé et ouvert l'esprit de chacun. J'étais en larmes pendant chaque séminaire en écoutant les conférences du Maître. Toutes mes interrogations dans la vie avaient été résolues.


Le Maître a purifié le corps de chaque participant au séminaire. J'ai senti mon corps émettre constamment un souffle froid. Toutes les maladies et mauvaises substances accumulées de la pratique d'autres qigong ont été enlevées. Le Maître a alors installé un Falun et a ouvert notre œil céleste. Je me suis concentrée et j'ai écouté les conférences chaque jour. Pendant les exercices le matin il y avait dans chacune de mes articulations un Falun qui tournait, comme un petit ventilateur. Le matin quand je méditais, je sentais que je me précipitais hors de mon œil céleste, comme chevauchant un cheval. Le phénomène était exactement ce que le Maître a décrit dans la conférence.


Le Maître a non seulement épuré nos corps, mais également éliminé et transformé notre karma et nous a aidés à améliorer notre «xinxing» pour accroître notre gong. Deux fois j'ai éprouvé avoir moins d'argent dans mes poches quand je suis descendue de l'autobus sur mon chemin pour me rendre à la conférence. À ce moment-là, j'ai pensé au processus de la transformation du karma et du principe de «pas de gain, sans perte.» Je suis restée imperturbable. Mon karma a été transformé et mon esprit s'est amélioré. J'étais libre de maladies. Mon dos s'est redressé et mes jambes sont devenues fortes. Mes collègues m'ont demandé: «je ne peux pas te reconnaître en te regardant de dos. Quelle genre de panacée a causé un si grand changement de ton corps?» Je leur ai présenté le Falun Gong et les ai persuadés d'apprendre Dafa. Je suis également allée voir les amis qui avaient pratiqué l'autre qigong et leur aie recommandé d' apprendre le Falun Gong. (Certains d'entre eux pratiquent aussi aujourd'hui)


Afin de diffuser Dafa, le Maître utilise chaque occasion pour ne manquer personne ayant une affinité prédestinée. Au deuxième jour, alors que les participants sortaient de l'auditorium après la conférence, un autobus s'est arrêté devant l'auditorium pour laisser les gens monter. (Ce n'était pas un arrêt d'autobus régulier) Les passagers ont trouvé cela étrange quand ils ont vu autant de gens: Pourquoi y a-t-il tant de monde? Quel genre d'activité y-a-t-il ici? Au début, nous n'y avons pas prêté attention. Pourtant tous les jours après la conférence, un autobus venait et la synchronisation était précise. Alors nous nous sommes rendus compte que c'était l'arrangement du Maître pour nous offrir cette occasion de promouvoir Dafa. La Loi offre le salut aux personnes prédestinées! Nous avons ainsi présenté Dafa aux passagers de l'autobus et leur avons dit de ne pas manquer l'occasion. Nous leur avons dit la date et le lieu de la prochaine conférence.


Après que la quatrième conférence ait pris fin, j'aie eu la chance de pouvoir assister à la cinquième dans l'auditorium de Qingshan à Wuchang. Les honoraires des conférences pour les séminaires de Falun Gong étaient de cinquante yuans pour les nouveaux participants et de vingt-cinq yuans pour les anciens élèves. C'était les plus bas parmi beaucoup de cours de qigong. J'avais suivi quantité de cours de qigong et leurs honoraires étaient plus élevés et ils ne mentionnaient pas de principes profonds, encore moins la cultivation. Le Maître a dit, «nos prix sont déjà les plus bas du pays, pourtant nous vous donnons le plus.» (Zhuan Falun) le Maître a fait beaucoup de choses d'une valeur inestimable pour les participants.


Le Maître n'a jamais bu d'eau pendant les plus de deux heures de conférence et parfois la conférence durait toute la journée le dimanche et il ne buvait pas. Les étudiants lui ont écrit des notes plusieurs fois: «Maître, vous avez parlé si longtemps, buvez un peu d'eau s'il vous plaît.» Le Maître a répondu: «J'ai déjà bu de l'eau.» Dès que le Maître a fini la conférence, Il a commencé à nous enseigner les exercices. Il a laissé un pratiquant montrer les exercices et se tenait de côté pour expliquer très soigneusement les principales questions. Parfois il faisait lui-même la démonstration. Parfois il descendait du podium et s'approchait pour corriger nos mouvements. Après une journée entière de conférence, il nous a enseigné les exercices soigneusement. Les mots et les actions du Maître ont impressionné les étudiants; nous avons aimé Dafa et avons respecté notre grand Maître. Tous les jours quand Il avait fini de parler, nous lui faisions une ovation debout et il levait les bras et nous saluait. Nous avions tous la même idée: Nous voulions vraiment être avec le Maître pour toujours. Nous restions longtemps dans l'auditorium sans vouloir partir. Enfin le personnel nous a dit au micro: Veuillez quitter l' auditorium dès que possible, autrement le Maître ne partira pas. Nous sortions alors lentement de la salle de conférence.


Ce qui m'a le plus impressionné était ce que le Maître nous a dit à plusieurs reprises: «Dafa ne reviendra pas facilement» et, «ne le perdez pas facilement juste parce que vous l'avez obtenu facilement.» «Le processus de la cultivation est très lent et progressif, et on doit sacrifier énormément. Il n'est pas très facile pour quelqu'un de se tempérer physiquement et mentalement.» «Dans la cultivation de la Loi de Bouddha, vous devriez avancer diligemment.» (traduction non officielle de Zhuan Falun) ces mots se sont gravés dans mon cœur et m'ont encouragée à cultiver diligemment. Bien que je parfois je n'aie pas cultivé diligemment, le Maître m'a constamment guidé sur le chemin, de sorte que j'aie passé chaque tribulation l'une après l'autre. Quand les tribulations survenaient, j'étais toujours constante et ai suivi Maître pour rectifier la Loi et sauver les êtres vivants.


Dans un article, un compagnon de pratique a écrit: «J'ai versé des larmes pendant toute une journée, pleurant toutes les larmes de ma vie.» J'ai participé à dix-huit jours de conférence du Maître et j'ai versé des larmes pendant dix-huit jours. Vie après vie j'avais attendu Dafa et l'avais finalement obtenu dans cette vie.


La chose la plus heureuse de ma vie est d'avoir entrepris la cultivation de Dafa et la chose la plus mémorable est que j'ai personnellement écouté les conférences du Maître pendant dix-huit jours, immergée dans l'immensité de l'univers. En tant que disciple de Dafa de la période la rectification de la Loi, je serais à la hauteur du salut compatissant du Maître. Je ne peux que suivre Dafa pour cultiver diligemment, m'assimiler à la Loi, marcher avec droiture sur le chemin de cultivation, pour accomplir mon vœu préhistorique, et suivre le Maître jusqu'à la maison.



Traduit de l'anglais


Version anglaise: http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/6/19/126130.html


Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/6/8/242103.html