Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,759,788 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Être témoin de l’histoire


Se rappeler 1994: Les conférences de Maître Li Hongzhi à Harbin, en Chine (Photos)


[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant de la province du Heilongjiang, Chine



En 1994, Maître Li Hongzhi a enseigné dans la ville de Harbin de la province chinoise du Heilongjiang, à près de 4000 personnes. La série de conférences, tenue au stade de hockey de Harbin, débuta le 5 août 1994, et continua pendant huit jours. Un total de dix conférences ont été offertes, une conférence chaque jour de la semaine en soirée et deux conférences le weekend. A cette époque, le stade avait entrepris des rénovations et les routes de ville étaient également en réparations, le trafic était très perturbé, mais personne n'a été en retard pour les cours.



Carte d'étudiant pour les conférences de Harbin



Billet pour les conférences de Harbin



Calendrier pour les conférences de Harbin en l'endos du billet


Près de cent pratiquants de la ville de Jiamusi ont assisté aux conférences, et environ 50 d'entre eux sont restés à la même auberge. Voici quelques-unes des histoires racontées par trois de ceux qui sont restés là-bas.


Le Maître était gentil et d'un abord facile, différent des autres


Pratiquante A: Ma mère souffrait de douleurs aux jambes, et elle avait appris beaucoup de pratiques diverses de qigong, mais sans aucune amélioration. Alors, je me suis absentée de mon travail et l'ai emmenée aux conférences à Harbin.


La première fois que j'ai vu le Maître, il m'a très impressionnée. Je ne peux pas décrire mes sentiments, mais je savais que le Maître était différent. C’était un homme grand, très gentil et il s'est fait remarquer dans la foule. Auparavant, ayant été élevée dans la Chine communiste, j'admirais le chef du PCC. Après avoir vu le Maître, j'ai réalisé que mon admiration en tant que disciple du Maître est tout à fait différente. C'était un sentiment que je n'avais jamais connu auparavant, un sentiment de respect.


J'étais assise très près du podium, légèrement à gauche du siège du Maître. Quand il parlait, tout le monde se taisait et pas le moindre bruit n’était entendu. Tout le monde était très respectueux, ce que je n'avais jamais vu à une réunion ordinaire.


Vers la fin de chaque conférence, le Maître se promenait autour du stade pour rencontrer les étudiants. Le stade était assez grand. On aurait dit que le Maître ne marchait pas vite, mais il était juste en face de nous en un rien de temps. Il s'arrêtait et nous regardait. J'étais très heureuse de voir le Maître si près. Ma mère, à mes côtés, pleurait.


Pratiquante C: Avant que je n'aie obtenu la Loi, chaque fois que je m'ennuyais, je rêvassais. Je souhaitais qu'un jour j'aurais un maître qui serait magique. Chaque fois qu'une catastrophe me touchait, je n'aurais qu'à l'interpeler: «Maître sauvez-moi !» Un jour, quelqu'un m'a parlé à propos du Falun Gong. Je voulais en savoir plus. Plus tard, j'étais assise sur mon lit, essayant d'endormir mon enfant, quand j'ai entendu que le Maître donnait des conférences à Harbin. J'ai sauté du lit et dit: «Je dois y aller. Je dois être parmi ceux qui voient Maître Li en personne.» Ainsi je suis allée assister aux conférences à Harbin.


Dès que j'ai vu le Maître, je savais qu'il était gentil et abordable. Il était grand et bien soigné. Quand le Maître donnait ses conférences, je pouvais voir des auras de couleur pourpre autour de sa tête. Ses paroles me touchaient droit au cœur, et j'étais très heureuse. Plus que l’entendais, plus que je voulais l’entendre. Après les cours, j'avais l'impression que je flottais lorsque je marchais.


Bienfaits extraordinaires pour la santé


Pratiquante B: À la quatrième conférence, le Maître nous a demandé de taper du pied gauche pour faire sortir les sources de nos maladies. La première fois, nous ne l'avons pas fait ensemble. La deuxième fois, nous avons agi à l'unisson. Je me sentais plus légère après avoir tapé du pied gauche. Je sentais comme si j'étais poussée, quand je marchais ou montais à l'étage. J'avais souffert d'une maladie cardiaque et j’étais tombé au sol à quelques reprises quand j'étais sur mon vélo. J'étais inconsciente et ne savais même pas que j'avais été emmenée à l'hôpital. Après avoir assisté aux conférences, ma maladie cardiaque est disparue et n’est jamais revenue. Pendant les 17 dernières années, je n'ai pas eu à prendre de médicaments.


Le Maître a dit:


«Les femmes d’un certain âge ont par ailleurs à nouveau leurs règles parce que dans une méthode de cultivation conjointe de l’esprit et du corps, on a besoin du qi du cycle menstruel pour cultiver le corps. Elles ont leurs règles, mais peu abondantes, juste ce qui leur faut à ce stade-là. C’est aussi quelque chose de très courant. Autrement, si elles sont absentes, comment vous sera-t-il possible de cultiver le corps? Quant aux hommes, qu’ils soient jeunes ou vieux, ils auront la sensation que leur corps entier est léger.» («Zhuan Falun», Leçon 1)


J'avais eu des problèmes gynécologiques auparavant et mon cycle menstruel s'était arrêté deux années avant que je n'assiste aux conférences. Et pourtant, après les conférences, j'ai senti le Falun tournant dans ma région abdominale. Mes règles ont repris, après un arrêt d'environ un an et demi.


Après un jour, j'ai changé et ma relation avec mon mari s'est améliorée


Pratiquante B: J'étais séparée de mon mari avant d'assister aux conférences à Harbin. Mon mari allait souvent en voyages d'affaires, comme il était le directeur général d'une entreprise. Je doutais qu'il m'était infidèle, donc je me querellais souvent avec lui. Une fois après une querelle, ma sœur a suggéré que j'aille à Harbin suivre les cours. Bien que j'aie eu certaines réserves sur le Qigong, je voulais sortir, alors je suis allée.


Quand j'ai rencontré le Maître, j'ai pensé qu'il avait une voix très forte, qui semblait très agréable. Il était dans la quarantaine, mais sa peau était si délicate, ce qui m'a fait penser qu'il n'était pas une personne ordinaire. Quand j'ai appris le premier exercice, j'ai senti que j'allais faire de la lévitation; mes bras s'étendaient à l'infini. Je me suis dit: «Ce n'est pas un qigong ordinaire. C'est une bonne chose.» Avec cette première impression positive, j'ai compris tout ce qui a été enseigné.


Quand le Maître a parlé du xinxing et d'autres principes, j'ai réalisé que je n'étais très gentille à l'égard de mon mari et que je me querellais beaucoup trop avec lui, et que j'avais tort. Après la deuxième conférence, j'ai téléphoné à mon mari et me suis excusée auprès de lui. Mon mari a été content et il a dit: «Qu'est-ce qui t'a fait changer ? Tu ne t'es jamais excusée auprès de moi avant. C'est vraiment exceptionnel.» Après la quatrième conférence, je lui ai téléphoné de nouveau pour lui dire :«Ce n'est pas du qigong que Maître Li enseigne. C'est quelque chose qui est très bon. Je ne sais pas comment le décrire, mais je sais juste que c'est très bon.»


Quand je suis rentrée à Jiamusi après les conférences, mon mari et mon enfant m'attendaient à la gare. Ils étaient très heureux de me voir. J'ai complètement changé. Je ne suis plus autoritaire et je n'ai plus l'esprit de compétition. Nous sommes devenus une famille heureuse. Quand mon mari a été témoin des changements en moi, il est sorti avec moi pour faire les exercices. Il a même dit à ses collègues: «Demandez à votre femme de pratiquer Falun Gong. Je suis sûr qu'elle va changer pour le mieux et sera gentille avec vous.»


Le Maître se soucie beaucoup des pratiquants


Chaque jour, lorsque le Maître avait fini la conférence, certains pratiquants montraient les exercices, pendant que le Maître nous enseignait les exercices. Un pratiquant s'est assis sur une chaise sur le bureau. Une fois, j'ai remarqué, que lorsque le Maître tenait le micro et expliquait, il a vérifié la chaise sur le bureau pour s'assurer qu'elle était stable.


Pratiquante D: Après que le Maître ait terminé son discours et quand un pratiquant ait montré les exercices, le Maître a jeté un coup d'œil des deux côtés du hall. J’ai été très émue. J'ai pensé que le Maître était si bon et essayait d'être responsable envers nous tous. Au dernier jour, le Maître nous a tous regardés comme s'il voulait se souvenir de nous tous.


Pratiquante E: A la fin des conférences, le Maître nous a parlé et dit qu'il espérait que nous nous cultiverions bien au retour à la maison. J'ai été très touchée et je me suis dit: «Je vous suivrai et cultiverai jusqu'à la fin.» Bien que je ne l'ai pas dit à haute voix, ça sonnait très fort, comme si je l'avais crié. Le son atteignit les nuages, à travers différentes dimensions et tout le monde pouvait l'entendre. J’ai été moi-même très surprise.



Traduit de l’anglais au Canada


Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/6/4/125810.html


Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/5/21/240282.html