Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

271,301,493 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


WOIPFG publie un rapport d'enquête sur la source des cadavres de spécimens humains plastinés

 

 

(Minghui.org) L’organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) a publié le 11 novembre 2012 un « Rapport d’enquête sur la source des cadavres de spécimens humains plastinés. » Avec un grand nombre de preuves, le rapport expose davantage les crimes du Parti communiste chinois (PCC) dans le meurtre des pratiquants de Falun Gong et d’autres prisonniers de conscience et la plastination de leur corps qui s'ensuit, pour une exposition lucrative de spécimens humains.

 

Les crimes ont commencé après 2000 lors du pic de la persécution et le meurtre d'un grand nombre de pratiquants de Falun Gong qui ont été illégalement arrêtés et ont refusé de renoncer à leur croyance. L'enquête de WOIPFG montre que la division de la sécurité publique du PCC, le Parquet et les tribunaux sous la direction de Luo Gan et de Zhou Yongkang, qui ont travaillé successivement en tant que chefs du Comité central politique et juridique, ont été les principaux départements à mener la persécution des pratiquants de Falun Gong. Ces départements sont devenus des sources d’approvisionnement en « corps frais. » Bo Xilai, membre du Politburo et secrétaire du Parti communiste de la branche de Chongqing, et son épouse Gu Kailai sont les principaux suspects dans l'orchestration des meurtres. Il semblerait également que d’autres prisonniers de conscience aient été tués à cet effet.

 

Dans les procédures prises en charge par les départements d’État sous contrôle du PCC, une fois que les organes étaient prélevés sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant pour les opérations de transplantation d’organes, ou après qu'ils aient été utilisés pour des expériences sur le processus de la mort du corps humain, leurs cadavres étaient conservés grâce à une technique appelée plastination et transformés en spécimens humains destinés à être vendus pour une exposition à travers le monde. Le PCC a fait de la Chine continentale la plus grande base de traitement de cadavres humains dans le monde.

 

Lire en ligne en chinois (fichier graphique, 20 pages au total)

 

Attachement : Le Texte complet du Rapport sur les sources des cadavres pour les spécimens humains plastinés : PDF file (717KB)

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/11/25/136427.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/11/18/265579.html