Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,910,916 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Taïwan: Le président de l’association médicale condamne les crimes de prélèvements d’organes à vif perpétrés par le PCC


Écrit par Wang Ching-han

 

 

(Minghui.org) Le 21 novembre 2012, M. Hsu Chao-chun, président de l’Association des médecins de Chiayi, a appelé ses associés à prendre position contre la pratique criminelle de prélèvements d’organes à vif par le Parti communiste chinois (PCC).

 

M. Hsu Chao-chun, président de l’Association des médecins de Chiayi


Récemment, les cercles médicaux des États-Unis et de Taïwan ont mené des campagnes de pétition pour protester contre les crimes de prélèvements d’organes à vif perpétrés par le PCC. À ce jour, plus de 1000 médecins et plus de 500 employés médicaux ont signé la pétition.

 

Près de 90 % des patients nécessitant une greffe à Taïwan se rendent en Chine continentale pour leurs opérations. M. Hsu a souligné que les médecins ne devraient pas devenir complices des crimes contre l’humanité perpétrés par le PCC. « Les organes pourraient provenir de pratiquants de Falun Gong, » s’est-il hâté d’ajouter. « Si c’est vrai, je pense que cela devrait être condamné. Nous, médecins, devrions signer la pétition et appeler chacun à ne pas se rendre en Chine pour obtenir des organes provenant de sources inconnues. »


Il a poursuivi : « Les médecins sont supposés sauver des vies, non pas nuire aux gens. Nul ne devrait utiliser sa profession pour des gains mal acquis. Et les médecins qui agissent ainsi devraient être condamnés. Notre gouvernement devrait édicter des lois afin de restreindre de tels actes. »


Depuis 2006, les enquêteurs canadiens, David Matas, avocat international des droits de l’homme vivant à Winnipeg, Manitoba, et David Kilgour, ancien secrétaire d’état pour la région Asie Pacifique, ont mené des enquêtes indépendantes sur les allégations de prélèvements d’organes à vif à grande échelle en Chine. Se basant sur l'accumulation de preuves rassemblées, ils ont conclu que les allégations sont vraies et que probablement, des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont déjà été assassinés pour leurs organes en Chine.


Après que les médias taïwanais aient couvert la question des prélèvements d’organes à vif en Chine, les cercles médicaux de Taïwan prêtent une étroite attention aux atrocités du PCC. L’Association internationale des greffes d’organes de Taïwan a répondu positivement à la demande faite par Médecins contre les prélèvements forcés d’organes à Washington D.C. d’inciter les médecins de Taïwan à signer la pétition.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/11/26/136443.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/11/24/265841.html