Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

295,156,278 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un procès se conclut à la hâte lorsque deux pratiquantes essaient de clarifier les faits à propos du Falun Gong à la Cour de la ville de Shenyang


Écrit par un correspondant de Shenyang, province du Liaoning

 

 

(Minghui.org) Les fonctionnaires du Bureau 610 du district de Shenben dans la ville de Shenyang ont travaillé avec ceux de la Cour de district pour juger Mmes Wu Limei et Dong Huidi le 18 octobre 2012. Elles ont été accusées d’« entrave au maintien de l'ordre ».


Le 7 juillet 2012, les autorités du Comité des affaires politiques et juridiques de Shenyang et du nouveau district de Shenben ont ordonné à tous les postes de police de la région d’arrêter les pratiquants de Falun Gong locaux dans les zones autour de la rue Xinchengzhi, la commune de Cailuo, le village de Magang et le village de Huangjia, avant le 18ème Congrès national.


Mme Wu, tout juste quarante ans, du village de Xinchengbao dans le nouveau district de Shenben, a été arrêtée avec son mari, M. Liang Zhihong, vers 19 h 50, quand plusieurs policiers du nouveau poste de police de Shenbei sont entrés par effraction chez elle. Son fils a aussi été arrêté plus tard. Son mari et son fils ont été libérés plus tard cette nuit-là, mais Mme Wu a été détenue au poste de la rue de Xinchengzi. Elle a été transférée plus tard au centre de détention n°1 de Shenyang où elle a été sauvagement torturée et a développé des symptômes d'hypertension et de problème cardiaque.

 

Mme Dong, 69 ans, du village de Magang dans le nouveau district de Shenben, et Zhao Fengjie ont été arrêtées par des policiers du poste de police du village de Magang le 27 mai 2012, alors qu'elles distribuaient des DVD clarifiant la vérité aux villageois locaux. Peu de temps après l'arrestation, huit ou neuf policiers sont entrés par effraction au domicile de Mme Dong et ont confisqué beaucoup de ses biens personnels, dont une nouvelle télévision, un ordinateur portable d'une valeur de 4 000 yuans et tous ses livres de Dafa. Mme Dong est détenue au centre de détention n°1 Zaohua à Shenyang depuis le 28 mai.


Le jour où Mme Wu et Mme Dong ont été jugées, il y avait beaucoup de policiers en uniforme et en civil à l'extérieur du palais de justice surveillant tous ceux qui passaient. Seuls deux membres de famille ont été autorisés à entrer dans la salle d'audience.


Quand le personnel de la cour a diffamé Dafa, Mme Dong a dit : « Le Falun Dafa est pratiqué dans plus de 100 pays. Seul le Parti communiste chinois l'interdit. Il n'y a rien de mal à être une bonne personne et à se conduire selon Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».


à cause de sa mauvaise santé, Mme Wu s'est presque évanouie plusieurs fois. Elle a dit au juge : « Je n'ai violé aucune loi, c'est vous qui êtes censés appliquer la loi, mais vous avez enfreint la loi. » Le juge n’a rien trouvé à dire aux deux pratiquantes et a mis fin aux procédures dans la demi-heure.


La famille de Mme Wu Limei a été persécutée auparavant parce qu'ils pratiquent le Falun Gong. Plusieurs membres de la famille ont été détenus ou envoyés en camps de travaux forcés. Son deuxième frère a été condamné à trois ans de prison. Son mari a été arrêté le 31 juillet 2001, par les policiers du poste de la rue Xinchengzi et condamné à six ans dans la prison de Lingyuan. Le commandant Deng l'a battu jusqu'à ce que les os de ses bras soient cassés et son crâne fracturé. Pendant le temps où son mari était en prison, Mme Wu a du élever leurs deux enfants seule.

 

Les personnes impliquées dans la persécution :

Feng Yan, juge responsable du tribunal du nouveau district de Shenben : +86-24-89749999, +86-24-89607499, +86-13804998455 (portable), +86-24-89829898 (domicile)
Kang Rongdong, le chef de la section politique : +86-24-89749988 (bureau), +86-13940018676 ( portable), +86-24-89606989 (domicile)
Zhou Donghui, juge responsable du tribunal : +86-24-89749792 ( bureau), +86-13591656568 ( portable), +86-24-89611578 (domicile)
Duan Qingzhu, chef adjoint de la division de sécurité intérieure : +86-13998125898 (portable), +86-24-89623418 (domicile)

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/12/5/136532.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/10/24/264412.html