Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

268,024,194 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Être témoin de l’histoire

[Sélection d’œuvres ou de témoignages] Témoin du sacré des conférences de Maître Li il y a dix-huit ans dans la ville de Shijiazhuang



Écrit par Liuyuehe, un pratiquant dans la ville de Shijiazhuang, province du Hebei

 

 

(Minghui.org) Mon père a lu un article sur le Falun Gong et son fondateur M. Li Hongzhi dans un magazine chinois de qigong en 1993. Il était fasciné par la pratique et a demandé aux gens à quel moment il y aurait la prochaine série de conférences sur le Falun Gong.

 

La détermination de mon père et sa persistance ont finalement rapporté. Il a été informé que les prochaines conférences de Loi du Maître seraient à Tianjin. Mon père était très malade à ce moment-là, et il toussait et crachait continuellement. Il avait une forte fièvre et était dans un effroyable état de souffrance. Néanmoins, il a insisté pour aller à Tianjin pour assister aux conférences, et n’a laissé aucun de nous prendre congé de notre travail pour aller avec lui. Notre famille a longuement discuté de cela, mais personne ne pouvait le persuader de changer d’avis. Tout ce que nous avons pu faire est de lui dire au revoir à la gare. En le regardant assis à bord du train, penché contre la fenêtre, nous étions débordés d’inquiétudes. « Va-t-il y arriver ? Et si… ? » Nous n’osions pas dire tout haut nos pires craintes.

 

Lorsque mon père est revenu des conférences du Maître, il semblait en tellement meilleure santé et plein d'énergie. Il nous a raconté la transformation miraculeuse sur sa santé pendant qu’il était là-bas, et a dit avec excitation que le Maître viendrait bientôt à Shijiazhuang pour enseigner le Loi en personne.

 

Les gens voyagent loin pour obtenir la Loi

C’était le début de 1994 et il faisait encore très froid. Excité de la nouvelle que le Maître viendrait enseigner la Loi, nous avons commencé à le faire savoir aux gens et nous avons rapidement fait passer l'information. Nos proches qui vivaient dans différentes parties de la Chine sont venus à Shijiazhuang pour assister aux conférences de Loi.

 

Le matin du premier jour des conférences, plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées à l'extérieur de l’auditorium d’une base militaire. Lorsqu’une fourgonnette blanche est arrivée, nos yeux se sont illuminés d’anticipation. Un homme beau et grand portant un manteau kaki est sorti de la fourgonnette, avec un teint rosé et un gentil sourire sur le visage. C’était le Maître. Il a marché jusqu'à l’auditorium et nous l’avons immédiatement suivi.

 

Bien que plusieurs milliers de personnes aient été dans l’auditorium, personne n’a fait de bruit lorsque le Maître a introduit la profonde Loi de Bouddha. L’atmosphère était tranquille, sereine et paisible. Je n’ai jamais été autant fasciné par quoi que ce soit d’autre dans ma vie. Tandis que j’écoutais la conférence de Maître Li, j’ai été témoin de plusieurs phénomènes miraculeux. J’ai vu que dans d’autres dimensions, plusieurs êtres d’environ un pied de haut, en jaune pastel, volaient autour de l’auditorium. J’ai réalisé que c’était les corps de Loi du Maître qui nettoyaient les corps des pratiquants. Le Maître était bon et en plus plein d'humour. C’était rafraîchissant.

 

Les pratiquants venaient de différentes parties de la Chine et étaient tous très polis et accommodants les uns envers les autres. Un jeune homme de Pékin s’est assis à mes côtés. Il était venu avec plusieurs autres pratiquants et ils avaient tous été aux conférences du Maître à plusieurs reprises. Pourtant, ils voulaient encore écouter le Maître. Lorsque j’ai dit à ce jeune homme que je n’avais pas de documents du Falun Gong, il m’a prêté les cassettes audio de Maître Li pour que j’en fasse une copie, et m’a aussi donné l’information sur comment faire l’emblème du Falun. Il m’a donné tout cela alors que nous étions des étrangers. J’ai senti que les pratiquants ont un cœur d’or, qu’ils ne sont ni égoïstes, ni rusés ou trompeurs. J'ai trouvé que c’était vraiment merveilleux que la pratique soit capable d’améliorer la moralité des gens.

 

Tandis que Maître était sur la scène à donner la conférence, j’ai vu une colonne jaune pâle colossale pénétrer le plafond de l’auditorium et aller jusqu’au ciel, avec plusieurs êtres divins dans différentes tenues de cérémonie derrière lui. C’était tout un spectacle à voir ! Les membres de ma famille étaient tout aussi enthousiasmés.

 

Ma nièce et mon neveu ont aussi assisté aux conférences et l’œil céleste de mon neveu a été ouvert au premier jour. Il a vu des bébés de la grosseur d’un doigt, jouant à différents jeux autour du Maître. Mon neveu n’avait pas encore six ans. Il a été surpris par ce qu’il a vu et a commencé à pleurer. Lorsque son père lui a demandé pourquoi il pleurait, mon neveu a décrit ce qu’il avait vu. Nous avons écouté avec curiosité et nous l’avons rassuré que c’était une bonne chose de pouvoir voir d’autres dimensions avec son œil céleste. Pourtant il avait encore peur après deux jours. Maître doit avoir fermé son œil céleste parce qu’il a arrêté de voir d’autres dimensions après cela. Il n’avait plus peur et il n’était plus en larmes.

 

Après la classe, nous avons cherché une occasion pour prendre une photo avec le Maître. Le Maître a passé une demi-journée à prendre des photos avec les pratiquants sur une place ouverte à l’extérieur de l’auditorium. J’ai été très touché par la patience et la compassion infinie du Maître, puisqu’il allait constamment d’un groupe d’élèves à l’autre pour qu’ils puissent prendre des photos.

 

Nous espérions tous que Maître reviendrait à Shijiazhuang et donnerait une autre série de conférences de Loi, mais notre vœu ne s’est jamais réalisé pour diverses raisons.

 

Lorsque les neuf jours des conférences de Loi se sont terminés, nous avons senti que nous avions eu des transformations immenses spirituellement et physiquement. Nous avons cherché pendant longtemps et avons finalement trouvé le parcours le plus droit vers la cultivation pratique véritable !

 

(De l'Appel à contribution pour commémorer le vingtième anniversaire de la transmission du Falun Dafa)

 

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/6/7/133833.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/5/23/【征稿选登】十八年前我亲见传法场上殊胜景象-257114.html