Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,663,355 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Être témoin de l’histoire

[Sélection d'œuvres ou de témoignages] Se souvenir des séminaires du Maître à Guangzhou



 Par un pratiquant de Falun Dafa de Chine

 

 

(Minghui.org) Au cours de la période allant du 13 avril 1993 au 21 octobre 1994, notre grand et compatissant Maître, a donné cinq séminaires à Guangzhou. Falun Dafa s’est diffusé et profondément enraciné dans la province méridionale de Guangzhou. J’ai été suffisamment chanceuse pour assister aux séminaires de Guangzhou. Regardant en arrière, je me sens véritablement bénie, au cours de ce qui a été la période la plus précieuse de ma vie.


Depuis mon enfance, j’avais souffert de nombreuses maladies, et prenais des médicaments à longueur d’année. Après avoir commencé à travailler, ma santé a graduellement empiré. Les médicaments n’ayant jamais été très efficaces, j’ai développé un fort intérêt pour le qigong et le fait d'être en bonne santé. À cette époque, le qigong atteignait son pic de popularité dans la société chinoise. Divers types de qigong émergeaient les uns après les autres. J’ai assisté à de nombreux séminaires, mais aucun n’avait eu beaucoup d’effet. Certains séminaires de qigong commençaient même à enseigner aux gens à soigner les maladies des autres et étaient très nuisibles pour les élèves. Non seulement, ils ne soignaient pas leurs propres maladies, mais attrapaient aussi les maladies des autres. J’avais cherché pendant plusieurs années sans trouver. J’avais perdu confiance dans le qigong, mais continuais quand même à chercher.


En 1993, j’ai assisté au séminaire de Guangzhou avec un parent. Lors du séminaire, les conférences de Fa du Maître m’ont donné une nouvelle perspective. Le Maître a déclaré qu’il enseignait à des niveaux élevés et que nous devions cultiver le xinxing dans la ‘cultivation’. C’était quelque chose que je n’avais jamais entendu ailleurs et j’ai été très inspirée. Lors du séminaire, Le Maître a aussi aidé des élèves à purifier leurs corps, et aucun autre professeur de qiqong n’avait pu accomplir des résultats aussi miraculeux.


À un moment, le Maître est descendu du podium et a discuté avec les élèves. C'était la première fois que j’étais proche du Maître. J'ai été très surprise de l'apparence très jeune du Maître. Il était grand, d’une carrure vigoureuse avec un teint éclatant de santé. Le Maître était très aimable et ne prenait pas de grands airs. Il répondait à toutes les questions des élèves et semblait tout savoir sur eux.


Après neuf conférences, mon corps était devenu à nouveau comme neuf. De nombreuses maladies comme des insomnies graves, des problèmes d’estomac, et beaucoup d’autres inconforts inconnus ont alors été nettoyés. J'ai finalement su ce que c’était que de n'avoir aucune maladie et mis fin à ma longue relation avec les médicaments, je n’en ai plus pris depuis plus de dix ans. Mais le plus important est que j’ai obtenu Dafa et une grande vertu, me permettant de retourner à mon origine. C’était ce que je cherchais.


J’ai enregistré ci-dessous des passages de l’époque des séminaires du Maître à Guangzhou dont je me souviens, avec l’intention d’appeler les pratiquants qui ont assisté aux séminaires à participer en consignant leurs expériences, et témoigner ensemble d’une période si précieuse de l’histoire.

Semer les graines

Le 13 avril 1993, en réponse à une invitation de l’Association de qigong de la province du Guangdong, le Maître est venu à Guangzhou et a donné le premier séminaire. À cette époque, le séminaire s’est tenu dans une usine du centre ville et deux cent personnes y ont assisté. Ce séminaire a semé les graines de Dafa dans la province du Guangdong. Depuis lors, il s’est graduellement diffusé dans le sud de la Chine via le bouche à oreille.


Le second séminaire a eu lieu dans l’auditorium de l’Union centrale des travailleurs, plus de 700 personnes y assistaient. C'était le début de ce qui était appelé à l'époque la " réforme et l’ouverture", et les gens de Guangzhou ne pensaient qu’à gagner de l’argent. Les conférences de Fa du Maître n’étaient pas immédiatement bien comprises. Le Maître guidait patiemment et graduellement les élèves en se basant sur leur niveau d'accptation et leur compréhension du Fa, et tentait d’éclaircir la signification de la ‘cultivation’ et la façon de pratiquer. Comme se réveillant d’un rêve, chacun en est venu petit à petit à réaliser la signification de la ‘cultivation’. De nombreux amateurs de qiqong ont appris qu’il ne s’agissait pas d’une pratique ordinaire de qiqong, et ils ont commencé à écouter plus attentivement les conférences du Maître.


Falun Dafa a commencé à fleurir dans le sud de la Chine. L'une après l’autre, de nombreuses personnes prédestinées ont commencé à cultiver. Beaucoup ont retrouvé leur santé grâce à la pratique. Certaines maladies considérées incurables par les hôpitaux, comme le cancer, étaient guéries. Des personnes souffrant de paraplégie ont remarché. Davantage de standards moraux sont réapparus, et des exemples de bonnes personnes et de bonnes actions ont émergé les uns après les autres. Chacun accomplissait son travail avec le sens des responsabilités, et ne se battait plus pour la renommée ou la recherche du profit. Les personnes s’élevaient graduellement vers un état moral plus élevé et jouaient un bon rôle dans la promotion et l’amélioration des critères moraux de la société. Ceux qui avaient perdu leur nature innée dans une société matérialiste se réveillaient graduellement.

Monter sur Mont Baiyun

Lors du troisième séminaire de Guangzhou, les pratiquants locaux ont vu que le Maître travaillait vraiment ardemment dans Ses sessions d'enseignement et ont suggéré que le Maître prenne une pause et visite le Mont Baiyun, dans la périphérie de Guangzhou lors de son temps libre. Il accepta volontiers.

.
Un matin, un étudiant est venu en camionnette chercher le Maître, le personnel du séminaire et quelques étudiants locaux en bas du Mont Baiyun. Nous avons pris des téléphériques jusqu'au sommet de la crête Motian du Mont Baiyun. Des élèves locaux ont aussi acheté des tickets pour que chacun visite la vallée Mingchun. Lorsque le Maître a entendu que chaque ticket coûtait cinq yuans, il a dit : " C’est trop cher, n’y allons pas. " Plus tard, le pratiquant a découvert que les tickets avaient déjà été payés. Le Maître pense toujours aux élèves pour éviter des problèmes autant que possible.


Plus tard, nous nous sommes arrêtés dans un endroit et avons vu quelques personnes méditant face au soleil. Le Maître nous a emmenés un peu plus loin et murmuré que ces personnes ne réussiraient pas dans la ‘cultivation’. Je sais maintenant que sans la guidance de Dafa, et sans cultiver son xinxing, personne ne peut réussir sa cultivation. Nous sommes passés par le Temple Nengren sur notre chemin de retour. Le temple original n’existe plus et sur le site original, il n’y a plus qu’une boite à offrande pour collecter de l’argent. Une élève a expliqué au Maître qu’il existait à l’origine un temple Nengren. Le Maître a souri et a dit : "Regardez, ils vous prennent de l’argent. " Alors qu’il parlait, le Maître a nettoyé les esprits pervers et les choses chaotiques de cet endroit. Il nous a dit que la montagne Baiyun avait été un endroit pour la ‘cultivation’.


Tout le monde a suivi le Maître jusqu'en bas de la colline et est rentré. Lors du trajet, chacun baignait dans une atmosphère harmonieuse où personne ne voulait parler et se sentait heureux et à l’aise. Nous sommes revenus à l’endroit où le Maître habitait. Maître a regardé chacun partir, puis s'est retourné et a monté les escaliers.


Dafa ne peut être enseigné qu’aux êtres humains
.
L’endroit du quatrième séminaire de Guangzhou était habituellement choisi par l’établissement hôte, l’école de qigong Baolin (un organe de l’association de qigong de la province du Guangdong, responsable de l’organisation des classes et séminaires). Il devait se dérouler à l’endroit initialement prévu, l’auditorium de l’Union centrale des travailleurs de la province. Dés que le Maître est sorti du train, il est allé jeter un coup d’œil à l’endroit. Cet auditorium venait juste de recevoir une autre classe de qigong et n’était pas propre. Le Maître a demandé à ce que nous changions d’endroit. La première conférence s’est plus tard, tenue à l’auditorium du Comité municipal de Guangzhou du Parti communiste chinois, et le reste du séminaire à l’auditorium du département de logistique de la région militaire.

Lors de ce séminaire, un incident s'est produit. Dans le but de faciliter les choses aux élèves, le personnel du séminaire vendait des livres et des matériaux de Dafa, avant, après et lors des pauses entre les conférences. Un jour, après le déjeuner, un membre du personnel vendait des livres à l’entrée. C’était une journée chaude et peu de personnes achetaient des livres, ce membre du personnel s’est assoupi. Alors qu’il était à moitié endormi, il a vu deux personnes en vert venir vers lui qui voulaient acheter les livres de Dafa. Juste alors qu’il leur tendait les livres, il a réalisé que ce n’était pas des personnes. C’était les deux banians qui se trouvaient devant l’auditorium. Il ne leur a pas donné les livres et leur a expliqué que Dafa ne pouvait être transmis qu’aux êtres humains, et ils sont repartis.

Un épisode lors du cinquième séminaire de Guangzhou

Le cinquième séminaire de Guangzhou s’est déroulé dans le Stade de la ville de Guangzhou. L’endroit avait une capacité de plus de cinq mille personnes. C’était aussi la dernière série de conférences de Fa en Chine. Une fois l’information transmise, des personnes de toutes les régions de Chine, même des personnes de l’étranger sont venues y assister. Il était véritablement difficile d’obtenir des tickets. Une fois le séminaire commencé, certaines personnes qui n’avaient pas de tickets restaient là sans vouloir repartir. Finalement, le problème a été résolu en installant une télévision dans la petite salle d'à côté.


Il y a eu de nombreux articles sur ce séminaire. Je ne partagerai qu’un incident. Avant que le séminaire ne débute, le personnel de l’association de qigong de la province du Guangdong nous a expliqué qu’un jeune homme de la province du Hebei, âgé de 16 ou 17 ans, portait un sac de pains à la vapeur cuisinés pour lui par sa mère, et avait pris le train pour Guangzhou pour assister au séminaire. Comme ce jeune homme n’avait pas beaucoup d’argent, il ne pouvait s’offrir d’hébergement une fois acheté le billet de train. Le personnel de l’association de qigong a fait des arrangements afin qu’il puisse rester dans un bureau de l’association. Le jeune garçon est arrivé tôt avant que le séminaire ne débute. Les pains à la vapeur qu’il avait avec lui commençaient à développer une moisissure verte, mais il les mangeait quand même. L'ayant appris, les pratiquants locaux de Guangzhou ont immédiatement fait des arrangements pour lui, et se sont occupés de sa situation, de façon à ce qu’il se concentre sur les conférences de Fa. Plus tard, le personnel l’a rapporté au Maître, et Celui-ci, les larmes aux yeux, a dit au jeune homme de bien cultiver. Après le séminaire, les pratiquants de Guangzhou ont payé le billet de retour pour que le jeune homme rentre chez lui sans problème.


Lors des séminaires, les repas et la situation quotidienne du Maître étaient très simples. Il descendait souvent dans de petits hôtels et se nourrissait de nouilles instantanées. Cependant Maître était toujours habillé correctement et ses vêtements toujours propres et soignés. Je me souviens qu’une fois, je m’étais bien habillée pour rencontrer le Maître. Il a commenté que je m’étais habillée correctement et a demandé aux autres de prêter attention à leur apparence.


C’est maintenant le 20eme anniversaire depuis que le grand et compatissant Maître a présenté le Fa au public. Maître a son esprit sur l’univers, sauvant laborieusement les êtres sensibles, et endurant d’inimaginables difficultés pour tous les êtres. Puisque j’en ai bénéficié en étant pratiquante de Dafa, je fonds souvent en larmes lorsque je pense aux difficultés que le Maître a endurées pour nous et pour tous les êtres. Je me sens aussi honteuse et coupable de ne pas avoir bien fait et fait suffisamment d'efforts dans la ‘cultivation’, et d'avoir pris des détours dans le passé. J’ai écrit cet article pour le 20eme anniversaire de la transmission publique du Fa par le Maître, pour témoigner devant l’histoire et me motiver à cultiver authentiquement, m'efforcer d' avancer en suivant le progrès de la rectification de Fa. Je ne décevrai pas les efforts du Maître pour nous sauver et Le suivrai pour rentrer.


*Les citations dans cet article ne sont pas les paroles originales du Maître, mais des paraphrases.


(De l'Appel à contribution pour commémorer le vingtième anniversaire de la transmission du Falun Dafa)



 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/6/2/133753.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/5/22/256800.html