Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,993,664 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


Être témoin des faits concernant l’auto-immolation de Tiananmen

 

 

(Minghui.org) La soi-disant auto-immolation qui a eu lieu place Tiananmen l’après midi du 23 janvier 2001 a choqué le monde. Les autorités en Chine ont pointé du doigt les pratiquants de Falun Gong, ce sur quoi le monde extérieur a eu de sérieux doutes. Les reportages sur l’« incident de l’auto-immolation » par les médias étatiques chinois étaient contradictoires. Il y avait tout simplement trop d’incohérences et de points douteux. Beaucoup de gens ont pensé que c’était une mise en scène. Les investigations ont confirmé que la soi-disant auto-immolation était en fait un complot du Parti communiste chinois pour diffamer le Falun Gong, mais elle a trompé beaucoup de gens. À mesure que le temps passe, de plus en plus de preuves font surface.

 

Témoignage 1 :

 

Je suis un pratiquant de Lushuihe, agglomération de Baishan, dans la province du Jiling. À la veille de la Nouvelle Année lunaire 2001, je suis allé à Tiananmen, à Pékin. La sécurité était renforcée à l’extrême. J’ai vu des pratiquants de Falun Dafa déployant des bannières se faire arrêter. Certains ont été arrêtés même avant qu’ils aient eu une chance de dérouler leurs bannières et ont été jetés dans un véhicule par la police armée.

 

Vers 4 h du matin le jour suivant, je suis allé à Tiananmen, mais la scène était radicalement différente de celle du jour précédent. Les entrées du côté Est de la place étaient toutes bloquées par des véhicules, ne laissant qu’une sortie d’un mètre de large gardée par la police armée. Lorsque je suis entré sur la place, j’ai vu que toutes les entrées du côté Ouest étaient bloquées par des limousines, laissant aussi une seule sortie gardée par la police armée. Ce matin là, il y avait environ 20 à 30 personnes regardant la levée du drapeau. Tout le reste était des agents en civil. Moins de deux minutes après que j’aie déroulé une bannière, j’ai été arrêté.

 

Témoignage 2 :

 

Je suis un pratiquant de Dafa de Lushuihe, agglomération de Baishan, province du Jilin. Vers 7 h du matin le jour du Nouvel An chinois 2001, je suis allé me promener place Tiananmen. Avant 8 h, toutes les personnes sur la place ont été évacuées par la police et la police armée. Après que la police ait vidé la place, tous les passages souterrains ont été bloqués et gardés et personne n’a été autorisé à passer. Je suis arrivé au Pont Lushuihe, j'ai déployé une bannière et crié « Falun Dafa est bon », « Restaurez la réputation de notre Maître » et « Restaurez la réputation de Dafa ». Peu après, j’ai été emmené dans un véhicule de police. Depuis le véhicule, j’ai vu des rangées et des rangées de policiers allant et venant, l’atmosphère était exceptionnellement tendue.

 

Témoignage 3 :

 

Le fils d’un commerçant à son compte de Lushuihe, agglomération de Baishan, province du Jilin, a choisi la date des vacances de l’année lunaire chinoise pour se rendre à Pékin. À la porte de la tour Tiananmen, il a vu tout à coup des gens prendre feu et courir sur la place. La police les suivait. Il a vu un policier frapper sauvagement une femme sur la tête avec une matraque. La femme est tombée instantanément par terre. Un autre policier a couvert sa tête avec une serviette blanche. La femme n’a pas bougé du tout après être tombée par terre. Après un moment, plusieurs policiers ont soulevé la femme et l'ont placée dans véhicule.

 

Quand l’incident de l’auto-immolation de Tiananmen a été diffusé, il a su immédiatement que c’était faux. Il a dit : « Cette femme a été battue à mort par la police, elle n’est pas morte brûlée. Il y avait un bon nombre de gens qui ont pris feu, comment est-il possible que seule l'une d’entre eux ait été brûlée à mort ? Cela a été fait pour tromper les gens. »

 

 

Traduit de l'anglais en Europe


Version anglaise : http://en.minghui.org/emh/articles/2006/7/21/75730.html

Version Chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/6/16/130554.html