Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

271,277,791 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


Réfuter l’auto-immolation : Liu Baorong n’aurait pas pu boire de l'essence toxique et survivre

 

 

(Minghui.org) Le 3 juin 2013, le Qijiang Evening News a publié l'histoire d'un bambin de trois ans décédé après avoir bu de l'essence par erreur.

 

Selon l’article, « l’après-midi du 31 mai, un locataire nommé Zhang de la maison de location Yiwuhouzhai a remarqué que le niveau d'essence de sa motocyclette était bas, il a donc pris une bouteille en plastique pour remplir le réservoir. Avant de terminer ce travail, il est rentré en laissant son fils de trois ans jouer seul près de la motocyclette. Quelques minutes plus tard, il a entendu son fils pleurer. Il est ressorti en courant et a remarqué que l’enfant avait bu le reste d'essence. Il a immédiatement donné de l’eau au garçon et appelé le 120 (l’équivalent du 911). Malheureusement, le temps d’arriver à l’hôpital, le pouls du garçon était déjà très faible et il est décédé malgré les soins d’urgence. Une consommation accidentelle d'essence a causé la mort lors de cette tragédie déchirante. »

 

Cette tragédie m’a rappelé un reportage télévisé largement diffusé il y a 12 ans sur une personne qui prétendait avoir bu de l'essence. À cette époque, de nombreux téléspectateurs ont cru en l'authenticité de l’histoire, mais un regard attentif a révélé ce qui est réellement arrivé.

 

Le 23 janvier 2001, le Parti communiste chinois a mis en scène la fameuse tromperie de l’auto-immolation sur la Place Tiananmen. La Télévision centrale de Chine CCTV a rapporté que l’une des auto-immolées, Lui Baorong, avait bu plusieurs gorgées d'essence sur place.

 

Pendant une interview quelques jours plus tard, Liu Baorong a dit qu’elle n’avait jamais eu de symptômes contraignants après avoir bu de l'essence et qu'elle n’avait donc pas dû aller à l’hôpital. Pourquoi pas ? En fait, ce qu’elle a bu n’était pas de l'essence. Il n'est donc pas étonnant qu'elle n'ait jamais dû aller à l’hôpital et elle n’avait aucune idée des terribles conséquences de boire de l'essence.

 

Il était clair que le journaliste de CCTV qui a interviewé Liu Baorong et ceux qui ont dirigé la mise en scène des auto-immolation n’étaient pas au courant de la gravité de l'ingestion d'essence, ils ont donc pensé qu’ils pouvaient dramatiser la chose en insérant simplement le détail selon lequel une personne avait bu de l'essence.

 

Ce qui est triste, c’est que plusieurs téléspectateurs ne savaient pas combien il est dangereux de boire de l'essence, ils ont donc naïvement cru le reportage de CCTV.

 

La mort récente du petit garçon démontre ce qui peut se produire si quelqu’un boit de l'essence. J’espère que les gens prendront désormais conscience que le reportage réalisé par CCTV il y a 12 ans était fabriqué.

 

Selon les experts en médecine, ingérer 7,5 grammes d'essence par kilo de masse corporelle peut provoquer la mort.

 

Liu Baorong prétendait avoir consommé plus de la moitié de la bouteille de 2 litres de gazoline, mais elle n’a eu aucune réaction.

 

Plusieurs autres éléments suspicieux de la mise en scène de l’immolation allaient contre le bon sens. Par exemple, une petite fille était encore capable de chanter après que son œsophage ait été ouvert ; les cheveux et les sourcils de Wang Jindong n’ont jamais brûlés pendant l’auto-immolation.

 

Ces faits prouvent que l’auto-immolation d'il y a 12 ans était mise en scène pour monter les gens de Chine contre les pratiquants de Falun Gong et accélérer la persécution. Ne soyez pas trompés par les mensonges du PCC.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/6/18/140553.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/6/7/汽油剧毒能毒死人-275038.html