Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

286,925,708 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


La vérité derrière l'un des 1400 cas de décès

 

Écrit par Jin You-Ming

 

26 janvier 2000

 

 

Ma mère se nommait Ma Jin-Xiu. Elle vivait à Guang-an-men, Shang-yi-Est #4-041, Xuang-wu, district de Pékin. Elle a été prise en compte par le gouvernement chinois comme l'un des « 1400 cas de décès attribués au Falun Gong ». Sa mort « en raison du Falun Gong » a été diffusée à la télévision contrôlée par le gouvernement chinois. Maintenant, je vais raconter la véritable histoire de son décès.

 

En 1981, quand j’allais au collège, ma mère avait le diabète. Elle a obtenu quatre « + » pour chaque examen médical. Elle avait souvent des palpitations cardiaques. Croyant qu'elle pourrait mourir très vite, elle m'a confiée à tante Hua, lui demandant de prendre soin de mon frère, de ma sœur et de moi en particulier car je serais encore jeune après son décès.

 

Pendant plus de dix ans, elle a été en proie à des maladies. Même si elle prenait plus de 30 comprimés prescrits quotidiennement, sa santé empirait. En 1994 et 1995, elle a souffert d'apoplexie deux fois chacune de ces années, ce qui lui a provoqué une hémiplégie du visage. Ses sourcils étaient extrêmement inégaux. Ses yeux ne brillaient pas et son visage avait l'air sombre. Ses commissures étaient de travers. La deuxième fois qu’elle a souffert d'apoplexie, le médecin a dit qu'il serait très difficile que son visage récupère et si elle devait subir une apoplexie une fois de plus, elle risquait de perdre la vie. Ma mère était au seuil de la mort.

 

La santé de ma mère n'a montré aucune amélioration jusqu'à ce qu'elle apprenne le Falun Dafa en 1996. Après avoir regardé les cassettes vidéo de Maître Li, elle a pensé que le Falun Dafa était si bon qu'elle aimerait pratiquer et cultiver le Falun Dafa. Peu de temps après, la santé de ma mère s’est améliorée miraculeusement. Elle a cessé de prendre des médicaments. Elle a continué à pratiquer les exercices de Falun Dafa, à étudier les livres et à améliorer son xinxing (qualité de cœur, nature de l'esprit, valeurs morales, etc) Son visage s’est rapidement remis. En seulement deux à trois mois, ses sourcils sont devenus presque égaux. Ses yeux sont devenus lumineux pour la première fois depuis de nombreuses années. Ses commissures asymétriques sont également devenus droites. Son visage est devenu blanc. Elle pouvait marcher beaucoup plus vite qu'avant. Auparavant, après un petit peu de travail, elle se sentait fatiguée. Après avoir pratiqué le Falun Dafa, elle se sentait à l'aise, même après avoir travaillé une demi-journée. Ma mère disait à tous ceux qu'elle rencontrait : « Falun Dafa est si bon. Vous voyez que ma santé est maintenant tellement mieux qu'avant. Je me sens en très bonne santé. Je me suis débarrassée du diabète. » Beaucoup de nos parents et amis et même nos voisins, ont été très impressionnés par elle.

 

Parce que ma mère était vieille et qu’elle avait été en mauvaise santé pendant des années avant d'apprendre le Falun Dafa, elle s'inquiétait de savoir si elle pourrait terminer sa cultivation et pratique pendant sa durée de vie limitée. Mais elle a promis qu'elle continuerait à pratiquer la cultivation et la pratique dans sa prochaine vie si elle ne pouvait pas atteindre la perfection dans cette vie. Elle m’a également dit son vœu.

 

Ma mère n'a pas eu de symptômes négatifs jusqu'au milieu de 1997. Ma sœur et moi vivions à côté. Ma mère avait l'air très bien quand elle était dans ma chambre. Une minute plus tard, elle est allée dans la chambre de ma sœur et ma sœur a commencé à pleurer parce que les bras de ma mère ne pouvaient plus bouger. Nous l'avons emmenée à l'hôpital très rapidement. Quand elle était à l'hôpital, l'hôpital a émis un avis disant que ma mère pourrait mourir prochainement. Ma mère est restée à l'hôpital pour un traitement pendant quelques mois avant sa mort.

 

Pendant les 17 années où ma mère a eu du diabète, de nombreux patients diabétiques que ma mère connaissait sont morts. Par conséquent, ma mère m'a dit à plusieurs reprises : « Untel et untel et untel sont tous morts même s'ils ont eu le diabète plus tard que moi. Je suis la seule qui ait vécu aussi longtemps. Je suis vraiment chanceuse d'avoir pu apprendre le Falun Dafa. »

 

Même si ma mère avait à cœur de cultiver et pratiquer le Falun Dafa, elle n'a pas pu abandonner beaucoup de ses attachements. Sa compréhension du Falun Dafa était uniquement basée sur le changement de sa santé et comment elle se sentait, elle s'est améliorée très lentement dans son processus de cultivation et pratique et n'était donc pas en mesure de prolonger la durée de sa vie plus longtemps. Après avoir appris le Falun Dafa, elle pouvait, dans une certaine mesure, prendre l'argent à la légère et elle ne se disputait plus avec les autres au marché. Mais je me souviens encore que pendant la période de son hospitalisation, elle vérifiait son argent alors qu'elle était assise dans le fauteuil roulant afin de trouver de l'argent pour le voyage de retour de son fils. Elle a trébuché à plusieurs reprises pour trouver de l'argent. Je me souviens aussi qu'elle pouvait supporter l'humiliation des autres dans le bus. Mais, pendant qu’elle était à l'hôpital, quand mon père l'a grondée devant les autres, elle a jeté la nourriture par terre. Puis, immédiatement, ses bras et ses jambes n'ont plus pu bouger, même si elle s’était très bien rétablie avant.

 

Le Falun Dafa pratique les caractéristiques de l'univers, « Authenticité-Bienveillance et Tolérance. » Maître Li a dit :

 

« Le qigong, c’est la cultivation et la pratique, c’est quelque chose de supranormal, cela n’a rien à voir avec la gymnastique des gens ordinaires; ce n’est qu’en faisant très attention au xinxing (nature de l'esprit, la qualité du cœur, la norme de valeur morale) qu’on peut guérir de ses maladies et augmenter son gong. » (Extrait de la Première leçon du Zhuan Falun)

 

Maître Li a également dit :

 

« Il y a encore une partie des élèves qui ont une compréhension erronée, ils pensent qu'une fois qu’on pratique le Falun Dafa, il semble y avoir une assurance, et que leur corps charnel ne mourra plus. Nous sommes une méthode de culture conjointe de la nature et de la vie, les pratiquants peuvent prolonger leur vie tout en se cultivant, mais certains n'avancent pas avec assez de diligence pendant qu’ils se cultivent dans le Shi Jian Fa et s’attardent toujours à un niveau, après qu'ils aient péniblement franchi un niveau, ils s’attardent de nouveau à ce niveau. Le Xiulian est sérieux, il est donc très difficile de garantir qu’un pratiquant ne mourra pas au moment prédestiné par le Ciel. » (Extrait de « Instructions explicites » de Points essentiels pour un avancement diligent)

 

Réfléchissons, si ma mère n'avait pas pratiqué le Falun Dafa, combien de temps aurait-elle survécu après 17 années de diabète, en obtenant quatre « + » à chaque examen médical et subi deux apoplexies deux fois dans un laps de temps aussi court ?

 

Elle a été envoyée à l'hôpital peu de temps après qu’elle se soit sentie mal, sans délai, et a donc reçu un traitement médical adéquat. Elle prenait des médicaments. Elle a reçu des injections. Le problème de refuser un traitement médical n'existe pas. Qu'en est-il du résultat ? Elle est morte. Nous savons tous que l'hôpital peut traiter les maladies de quelqu'un mais ne peut lui sauver la vie s'il doit mourir.

 

Si un patient meurt à l'hôpital, peut-on attribuer sa mort à l'hôpital ? Alors, comment pourrions-nous attribuer la mort d'un pratiquant de Falun Dafa au Falun Dafa si il / elle meurt ? Si personne ne meurt après avoir pratiqué le Falun Dafa, toutes les personnes dans le monde vont pratiquer le Falun Dafa, afin d'éviter la mort. Combien de patients en Chine meurent tous les jours ?

 

En tant que membre de la famille de l'un des 1400 cas, je profite de l'occasion pour dire la vérité à tout le monde.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2000/1/28/8651.html