Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,910,916 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Anvers, Belgique : Habitants et touristes condamnent la pratique de prélèvement forcé d’organes

 

 

(Minghui.org) Depuis début juillet, les pratiquants de Falun Gong belges se sont retrouvés dans la ville d’Anvers pour y clarifier la vérité, dénoncer la pratique de prélèvement forcé d’organes du Parti communiste chinois (PCC) et récolter des signatures condamnant les crimes contre l’humanité du régime.


“Comment puis-je aider ?” ont demandé des passants après avoir appris la persécution du Falun Gong. D’autres ont condamné le Parti en disant des choses telles que : " Dans quelle époque vivons-nous donc ? " "Comment des choses aussi terribles peuvent-elles exister ?! ""C’est absolument inacceptable !” et “Bien sûr que nous allons signer la pétition !”


Quasiment chaque personne apprenant les crimes du PCC s’est empressée d’ajouter sa signature à la pétition.


Mon médecin m’a déconseillé d’aller en Chine pour ma transplantation d’organe”


" En collectant des signatures à Anvers, j’ai rencontré un Belge d’une quarantaine d’années." a expliqué M. Bai, un pratiquant de Falun Gong. "Lui et sa femme sont venus à notre table d’information et ont lu attentivement un de nos imprimés.


" Après avoir signé le formulaire de pétition, il a déclaré : " Permettez-moi de vous montrer ceci," et il a soulevé sa chemise révélant une longue cicatrice chirurgicale lui traversant la poitrine. " Savez-vous de quoi il s’agit ?" a-t-il demandé. "Je viens juste d’avoir une transplantation de cœur. "


“J’étais vraiment interloqué. ‘Où vous-êtes-vous fait opérer ?’lui ai-je demandé. ‘En Belgique,' a-t-il répondu. 'J’ai attendu 10 ans pour ce cœur. Mon médecin m’a dit que je ne devais absolument pas aller en Chine pour ma greffe."


Le pratiquant a senti que les consciences des gens s’éveillaient." Il est manifeste que le médecin savait quelque chose à propos de la pratique illégale et immorale de prélèvement d’organes à vif en Chine;" a expliqué M. Bai, "sans quoi, il n’aurait pas suggéré que ce patient attende dix ans pour une greffe de cœur alors qu’en prenant un vol pour la Chine il pouvait en obtenir un en deux semaines ! "


Je vais m’assurer que mon parent n’aille pas en Chine pour sa greffe de rein ”


Samedi dernier, en collectant des signatures, j’ai rencontré une dame d’Indonésie,” a dit Ti Na, une autre pratiquante. “Elle m’a dit que son parent à Singapour nécessitait une greffe de rein, et qu’il envisageait de se rendre en Chine pour cela.


“Elle a pressé son parent de ne pas faire cela, la source des organes en Chine étant suspecte. Après que je lui ai dit que la plupart des organes disponibles en Chine venaient de pratiquants de Falun Gong, elle a été horrifiée et a immédiatement signé la pétition.


“Je vais m’assurer qu’il n'aille pas se faire opérer en Chine”, a-t-elle dit d’une voix déterminée. Elle a également filmé plusieurs illustrations et photos de prélèvement d’organes afin que son parent puisse prendre sa décision en connaissance de cause. " Merci pour partager cette précieuse information " a-t-elle dit.


“Une dame âgée a signé le formulaire de pétition, a dit au-revoir, puis est revenue quelques minutes plus tard." a raconté Lili, une pratiquante belge. " Elle a dit qu’elle revenait prendre des matériaux d’information afin que ses amis et sa famille, soient aussi informés de ces atrocités ."


"Nous vous soutenons !"


Un jour, une femme s’est approchée de notre table et a immédiatement signé la pétition. “Je suis d’ Amnesty International,' a-t-elle dit ' je connais donc bien la situation à propos du Falun Gong. Nous avons mis des informations sur la persécution en ligne sur notre site Internet et demandé aux gens de soutenir votre campagne contre le prélèvement d’organes. Nous avons aussi collecté des signatures pour vous. Nous vous soutenons !”


Votre pétition est “extrêmement importante ”


Nico, un pratiquant occidental, a dit qu’il avait rencontré beaucoup de gens droits en collectant des signatures. "Alors qu’une femme passait devant moi , j’ai essayé d’expliquer la signification de notre campagne de signatures,” a-t-il dit.


“‘Je suis désolée, mais je n’ai pas le temps pour le moment,’ a-t-elle dit dans la précipitation, et elle a tourné les talons. Je l’ai regardée un peu triste qu’elle n’ait pas quelques minutes pour apprendre la vérité à propos du Falun Gong.


“Juste au moment où je m’apprêtais à parler à un autre passant, quelqu’un m’a soudain tapé sur l’épaule. La femme était revenue. “J’ai changé d’avis” a-t-elle expliqué. C’est extrêmement important. Je dois trouver le temps de signer cette pétition et de montrer mon soutien!’


“J’ai souri et lui ai tendu le formulaire de pétition. Elle a semblé se détendre et est restée un bon moment à me parler. Elle était très intéressée à en apprendre davantage à propos du Falun Gong et de pourquoi le régime chinois persécute la pratique spirituelle. »


La vérité à propos du Falun Gong se propage largement


J’ai vu un reportage à la télévision à propos du commerce de prélèvement illicite d’organes en Chine” a dit une femme alors qu’elle signait la pétition.


"Dans ma ville de Cologne, je vois des gens comme vous rassembler des signatures chaque jour. "a expliqué un homme âgé. "J’y ai déjà signé la pétition. Je suis au courant à propos du Falun Gong " alors qu’il se retournait pour partir il a levé les deux pouces à l'intention des pratiquants.


Falun Gong se pratique partout ” à Taïwan


Je le sais sans que vous ayez besoin de me le dire,” s’est exclamée une femme de Taïwan, en signant la pétition. "Le Falun Gong est pratiqué absolument partout dans mon pays !" Puis elle a pris quelques photos du stand, des panneaux d’information et de la démonstration des exercices du Falun Gong.


Le prélèvement d’organes “est une horreur absolue !”


"Mon grand-père est Chinois,” a déclaré un passant, “j’ai une grand-mère originaire d’Afrique et ma mère est d’origine indienne. Mon grand-père m’a toujours encouragé à étudier la culture chinoise. Je suis très intéressé par tout ce qui est chinois et j’espère bien aller visiter la Chine un de ces jours.


“Je n’ai jamais entendu parler de prélèvement d’organes, cependant. Ce crime est impensable ! C’est une horreur absolue ! Merci de nous en tenir informé. Je vais en informer moi-même toute ma famille."


Signez la pétition et vous irez au ciel ”


"Ils ne comprennent pas,” a déclaré une vieille femme à un pratiquant, faisant allusion à plusieurs passants qui n’avaient pas encore signé le formulaire de pétition. “Signez la pétition et vous irez au ciel dans le futur,” a-telle dit dans un demi-soupir. “Ceux qui refusent de signer ne pourront pas y aller. Je sais cela. Ils ne le savent pas !"


De nombreux Chinois ne sont plus dupés par les mensonges du PCC


Un monsieur Belge a immédiatement signé la pétition. Il s’est tourné vers sa jeune femme chinoise de Chine continentale et lui a dit : " J’ai vu cette pétition en ligne. Tu devrais signer aussi. " Sa femme hésitait.


Un pratiquant s’est approché et lui a brièvement résumé ce qu'était le Falun Gong, l’histoire du pouvoir despotique du PCC, le prélèvement d’organes et la vérité à propos des nombreuses dissimulations du Parti. Les mensonges et les duperies du Parti lui ont été révélés l'un après l'autre et toutes ses questions ont trouvé leurs réponses. Elle a solennellement signé le formulaire de pétition.


Une femme quitte les Jeunes Pionniers et la ligue des jeunesses communistes


Une jeune femme de Chine continentale qui visitait Anvers, avait entendu tout ce que le pratiquant avait dit à l’épouse chinoise de l’homme belge. Elle n’arrivait pas à le croire. Lorsqu’elle a vu les pratiquants faire la démonstration des exercices de Dafa, elle était abasourdie. Elle savait que ce ne serait assurément pas permis de retour en Chine.


Elle a posé quantité de questions à propos du Falun Gong et les pratiquants ont patiemment répondu à chacune d’entre elles. " Ce n’est qu’en Chine que le Falun Gong est interdit " a dit un pratiquant. "Mais en dehors de Chine les gens jouissent de la liberté de croyance. "


Après que la jeune femme ait compris la vérité, elle a non seulement signé la pétition, mais a aussi renoncé à son appartenance aux Jeunes Pionniers et la Ligue des jeunesses communistes !


Certaines personnes ont demandé aux pratiquants de leur donner l’adresse du site internet de la pétition afin qu’ils puissent envoyer le lien à leurs amis via leurs réseaux sociaux.


Pour ceux qui le souhaitent, une pétition adressée au Haut Commissaire aux Nations unies et initiée par l'Organisation DAFOH (Docteurs contre le prélèvement forcé d'organes) peut être signée ICI

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/9/20/142245.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/9/7/比利时安特卫普市民反对中共活摘器官-279213.html