Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

273,620,468 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Sydney, Australie : Les gens font leur part afin de mettre fin aux atrocités de prélèvement d'organes

 

Écrit par Wen Yun

 

 

(Minghui.org) Le 18 août 2013, les pratiquants de Falun Gong d’Australie ont recueilli des signatures à Burwood, dans la banlieue ouest de Sydney, appelant à mettre fin à l’inadmissible, illégale et immorale pratique de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois (PCC).

 

 

Les passants signent une pétition appelant à la fin de la persécution du Falun Gong par le PCC.

 

Les pratiquants ont déployé plusieurs grandes banderoles et des affiches attirant le regard à l’extérieur de la station de métro très fréquentée de Burwood, exposant les crimes du régime chinois contre l'humanité. Beaucoup de gens ont immédiatement signé la pétition après avoir appris la persécution.

 

« Je sais que le PCC a commis beaucoup de crimes », a déclaré Sam Parsons, qui a immigré en Australie, depuis l'Inde, voici plusieurs années. « Le prélèvement d'organes à vif est inhumain. Ceux qui font ça vont aller en enfer ! »

 

Hélène, une jeune enseignante, a dit avoir vu un programme spécial dans les actualités d’ABC au sujet d’un pratiquant de Falun Gong qui avait été gravement persécuté pour sa foi.

 

« Je vais informer les gens autour de moi à, propos de la persécution », a-t-elle dit. « Je sais que le Parti est malfaisant je ferai donc ma part pour aider à arrêter la persécution. »

 

La pratiquante de Falun Gong Mme Han a dit qu’elle va au Chinatown de Sydney tous les jours pour recueillir des signatures. Un jour, elle a approché un groupe d'Occidentaux et leur a parlé de la persécution du Falun Gong en Chine.

 

Un homme du nom de Stacey lui a demandé des documents d'information à ramener chez lui. Le lendemain, il est revenu et lui a dit qu'il a été choqué de découvrir la pratique de prélèvement d'organes par le régime chinois.

 

« Pourquoi le Parti persécute-t-il le Falun Gong ? », a-t-il demandé. « Ça n’a aucun sens ! »

 

« Le Falun Gong enseigne aux gens à être bon », a expliqué Mme Han « ce qui est exactement la raison pour laquelle le Parti en a tellement peur Il savait qu’avec de plus en plus de gens adoptant la pratique, il lui deviendrait de plus en plus difficile de dissimuler sa nature foncièrement perverse. Et ainsi, le président de la Chine de l’époque, Jiang Zemin, a lancé la persécution du Falun Gong retour le 20 juillet 1999. »

 

« Puis-je prendre quelques formulaires de pétition pour que mes amis puissent les signer ? », a demandé Stacey. Mme Han lui en a remis plusieurs. Il est revenu plus tard avec plus de 20 signatures de ses amis, montrant leur fort soutien au Falun Gong et condamnant le Parti chinois pour sa nature brutale.

 

« J'ai déjà signé la pétition », a déclaré un homme de Shanghai, en Chine. « En tant que Chinois d'origine, je me sens obligé de condamner ouvertement les fréquents exemples d’injustices et de cruauté du Parti. Vous les pratiquants de Falun Gong faites très bien ! Je vous admire vraiment vous tous. »

 

« Je suis bien conscient que le PCC et la Chine ne sont pas la même chose », a-t-il dit en tenant une copie d’Epoch Times, un journal indépendant offrant une couverture honnête des événements en Chine. « Tout ce que je pourrai vouloir dire au sujet du Parti malfaisant est déjà imprimé dans ce journal ! »

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/9/1/141782.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/8/22/悉尼居民-活摘器官者要下地狱的-278519.html