Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,985,786 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Être témoin de l’histoire


Se souvenir de notre vénérable Maître disséminant le Fa dans la ville de Dalian en 1994 (3e partie)

 

 

(Minghui.org) Suite des 1re et 2e parties

 

VI. Le Maître aide les disciples à changer leurs conceptions humaines

 

Voici les souvenirs de quelques pratiquants lors de la visite de sites historiques à Lushun avec le Maître en 1994.

 

1. Le Maître sait tout

 

Le 7 juillet 1994, le Maître a visité Honglujing, un vestige de la Dynastie Tang à Lushun, avec un groupes de pratiquants. Un pratiquant âgé s'est porté volontaire pour servir de guide, puisque c'était la première visite du Maître dans la région.

 

Au cours de la visite, le pratiquant âgé a parlé au Maître de deux anciens puits, mais l'un des puits ne pouvait plus être localisé. Le second puits devait se trouver sous une pierre commémorative. Le Maître a marché vers la pierre commémorative, s''est arrêté et a pointé le doigt vers le bas.

 

Il nous a dit que le second puits ne se trouvait pas sous la pierre, mais là où il pointait le doigt. Nous étions surpris. Comment le Maître pouvait-il savoir des choses de la Dynastie Tang, il y a 1 300 ans ?

 

Quelque temps plus tard, j'ai posé la question à un vieil érudit du Musée d'histoire de Lushun. Celui-ci a confirmé que le puits se trouvait vraiment là où le Maître l'avait indiqué.

 

Nous avons aussi accompagné le Maître pour visiter le Fort Nord du Mont Jiguan de l'Est, un site historique de la Guerre russo-japonaise. Un pratiquant a présenté le site au Maître et a pointé du doigt l'endroit où un général célèbre est mort.

 

Le Maître a dit au pratiquant que le général était en réalité mort dans les ruines proches du tunnel. Il a brièvement décrit les caractéristiques physiques du célèbre général, disant qu'il n'était pas très grand et semblait plutôt petit. Nous avons été surpris que le Maître connaisse des détails datant d'il y a 100 ans.

 

J'ai plus tard rendu visite à des historiens et consulté quelques archives historiques, qui ont confirmé que ce que le Maître avait dit était vrai. J'ai fini par comprendre que le Maître avait saisi l'occasion de ces voyages sur des sites historiques pour dire à ses disciples :

 

« La Loi de Bouddha permet au genre humain de pénétrer à fond les mondes innombrables et infinis. » (Zhuan Falun)

 

Tout ce que le Maître a fait était pour aider les gens à s'éveiller, conduire ses disciples à progresser dans la cultivation et pratique et sauver les êtres.

 

2. Le Maître m'a aidé à me débarrasser de ma mentalité athée

 

J'avais été influencé par l'athéisme et le matérialisme. Je ne croyais absolument pas aux êtres supérieurs. C'était un sérieux obstacle dans ma cultivation. Pour m'aider à abandonner cette mentalité, le Maître m'a montré des scènes de différentes dimensions.

 

Je suis allé avec le Maître après sa dernière conférence à Dalian. Pendant que nous voyagions, le Maître m'a dit que les êtres divins regardent les gens tout le temps, mais que les hommes ne peuvent pas voir les êtres divins chaque fois qu'ils le veulent.

 

Alors que nous passions par Wafangdian, le Maître a pointé le doigt vers une montagne et m'a demandé de regarder. J'ai vu des gens mesurant un mètre de haut et habillés d'anciens costumes. J'ai demandé au Maître qui ils étaient. Le Maître m'a répondu qu'ils étaient des divinités des terres locales. J'ai demandé ce qu'ils faisaient. Le Maître m'a dit qu'ils étaient responsables de différentes régions. Il a ajouté que ces divinités étaient l'équivalent de gérants de propriétés résidentielles dans le monde humain.

 

J'ai appris que notre dimension matérielle n'est pas la seule dimension dans ce vaste univers. Il y a beaucoup d'autres dimensions et de vies que nous ne pouvons pas voir. Beaucoup de vies sont supérieures aux humains, comme les bouddhas, les taos et les divinités. Ce que le Maître m'a montré a enlevé ma mentalité athée et a changé ma vision du monde.

 

3. Le Maître a éveillé les disciples aux autres dimensions

 

Le Maître a visité Dalian pour sa première série de conférences. Au cours de sa visite, quelques pratiquants et moi-même avons regardé la vidéo d'instruction des exercices du Maître. Certains pratiquants ont vu des pétales de lotus dans la vidéo qui bougeaient d'une façon joliment rythmique. Je ne pouvais pas les voir.

 

Comme nous discutions des pétales de lotus, le Maître est entré dans la pièce. Je lui ai demandé pourquoi je ne pouvais pas voir les pétales de lotus. Le Maître m'a répondu de ne pas m'inquiéter, qu'il me montrerait.

 

Il a placé une tomate sur la table et l'a recouverte de ses mains pendant un moment. Ensuite il a placé la tomate sur le dessus d'une canette de soda. Un enfant minuscule est apparu de la tomate, sautant de haut en bas. Un pilier de lumière verte est parti de la tête de l'enfant jusqu'au ciel. L'enfant a une vie normale dans une autre dimension, mais le Maître l'a fait apparaître devant nos yeux.

 

Je suis allé visiter Lushun avec le Maître le 7 juillet 1994. Nous avons regardé la mer depuis le Fort Dianyan à l'est du port de Lushun. En tant que nouveau pratiquant, j'étais très enthousiaste et je me sentais fier d'être un élève du Maître.

 

Je ne pouvais pas retenir mon enthousiasme et je criais fort « Falun Gong » vers la mer. Ma voix semblait traverser une longue distance vers la haute mer. À mon grand étonnement, un pilier de lumière a surgi vers le ciel. J'ai demandé au Maître ce qui s'était passé.

 

Il m'a dit que, tout comme le Temple du Ciel (Tiantan) à Pékin, ce lieu était un point de connexion vers les autres dimensions. Alors que ce lieu était connecté à quatre dimensions, le Temple du Ciel était connecté à sept dimensions. J'ai réalisé longtemps après que le Maître saisissait chaque occasion pour montrer à ses élèves comment sortir de notre mentalité ordinaire au sujet des autres dimensions.

 

Alors que nous étions sur le Mont Baiyu, j'ai vu le Maître faire des gestes spéciaux avec les mains. Il tournait sa main droite légèrement de sorte que ses doigts pointent vers sa paume gauche. Le Maître m'a dit que cette région était sale. Je n'ai pas réalisé que le Maître parlait d'une autre dimension et j'ai négligemment répondu : « Ce lieu n'est pas un ancien champ de bataille. Il devrait être propre, avec une belle montagne. »

 

Le Maître nous a dit qu'il y avait de nombreuses âmes de gens qui étaient morts à cet endroit et la plupart d'entre eux étaient Japonais. Il a dit qu'ils le suppliaient à genoux de les sauver. Je me souviens que Lushun avait été le cadre de nombreuses batailles, y compris pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y a de nombreuses âmes de défunts à Lushun, même si une personne ordinaire ne peut pas les voir.

 

Le Mont Laotie à la pointe sud de Lushun est la jonction de la Mer Jaune et de la Mer de Bohai. Le Maître s'est tenu debout sur une falaise face à la Mer Jaune avec la main droite regardant vers le haut. Il se servait de sa main gauche pour guider quelque chose.

 

Une boule de lumière vive est progressivement apparue sur sa paume droite. Après un moment, le Maître a lentement envoyé la boule de lumière vers la mer. Il nous a dit qu'il ne savait pas qu'il y avait un endroit aussi bon à Lushun. J'ai ensuite vu une immense créature avec de grandes ailes et une tête ronde au-dessus du phare.

 

Je n'avais jamais rien vu de tel auparavant. Mais ce n'était pas effrayant. Au contraire, cela me donnait un sentiment de sécurité. J'ai demandé au Maître ce que c'était. Le Maître m'a dit que c'était son gardien. J'ai demandé, émerveillé : « Qui est le grand qui se tient au sommet du ciel ? » Le Maître m'a répondu que c'était son Fashen. Un pratiquant a pris des photos de cette scène miraculeuse.

 

Le Maître a aussi visité le site historique où le premier empereur de la Dynastie Tang a renvoyé ses troupes sur terre. Un dragon jaune de la Mer Jaune et un dragon gris de la Mer de Bohai ont sauté de joie, en faisant émerger des perles d'eau. Le Maître s'est attardé sur ce site pendant un long moment. Je me sentais immergé dans la compassion du Fa de Bouddha tandis que j'étais avec le Maître.

 

Bien que ce dont je me suis souvenu ci-dessus ne puisse être confirmé par la science empirique, tout cela s'est réellement produit. En tant que pratiquants de Falun Dafa, nous continuons de nous élever et de traverser les différentes dimensions. Nous devons fondamentalement changer nos mentalités humaines et nos schémas de pensées.

 

VII. Le Maître a guidé ses disciples sur le bon chemin

 

1. Le Maître nous a enseigné les principes de la cultivation

 

Au cours de l'enseignement du Maître à Lushun, un élève qui cherchait le Falun Gong depuis 1992 était très enthousiaste et a posé de nombreuses questions, y compris au sujet de la relation entre vertu et énergie. Le Maître lui a enseigné que la nature du cœur d'une personne est comme les immenses silos dans lesquels est stocké le blé que l'on trouve dans les campagnes du nord de la Chine. Comme la nature du cœur d'une personne s'élève de plus en plus, plus d'énergie peut être retenue, tout comme plus de blé peut être stocké dans un plus grand silo.

 

En décembre 1994, un nouveau pratiquant a donné à un autre pratiquant un livre d'une autre école de qigong. Après l'avoir lu, la bouche et les yeux du pratiquant ont été défigurés. Cet incident a été rapporté au Maître. Les traits du pratiquant sont revenus à la normale une fois qu'il a pris conscience de son erreur.

 

La compassion du Maître est sans limite. Il prendra soin de toi tant qu'il sait que tu regrettes ton erreur. Cette leçon nous a profondément impressionnés. Nous nous sommes souvenus depuis de ne rien répandre ni rien lire des autres disciplines.

 

2. Le Maître a rédigé des écrits pour corriger ses élèves

 

Le 30 mars 1994, le quatrième jour de la première série de conférences du Maître à Dalian, nous sommes allés visiter le parc Xinhai avec le Maître. Certains pratiquants ont vu des dragons et des fées sur la mer.

 

Un des pratiquants avait quelques pouvoirs paranormaux et a pensé que c'était lui qui avait attiré les dragons et les fées. Un autre pratiquant a demandé : « Les dragons et les fées ont-ils été attirés par moi ou par le Maître ? » Le Maître nous a dit qu'un pratiquant ne devait pas rechercher les pouvoirs paranormaux, qu'il devait bien étudier le Fa et bien se cultiver. Le Maître a écrit dans le sable sur la plage :

 

« Les pouvoirs de Gong sont des techniques mineures,

La Grande Loi est l'origine et la source. »

 

Cela a plus tard été publié sous le titre « Chercher la porte de la loi juste » dans Hong Yin.

 

En 1996, les pratiquants ont invité à Dalian un pratiquant vétéran d'une autre ville pour aider à enseigner les exercices du Falun Gong. Ce pratiquant vétéran a altéré les mouvements des exercices. Il les enseignait d'une façon différente que le Maître. Le Maître a entendu parler de cela, il a rédigé un enseignement sur ce sujet et l'a envoyé à l'Association de Falun Dafa de Pékin. Cela a plus tard été publié sous le titre « Jin Gang » dans Points essentiels pour un avancement diligent.

 

Bien que ce furent les problèmes de certains individus, ils étaient assez répandus. Le Maître a corrigé les problèmes sans attendre.

 

VIII. Le Maître a encouragé ses élèves à avancer diligemment

 

La seconde série d'enseignements du Maître a été organisée au Stade Locomotive de Dalian du 1er au 8 juillet 1994. De nombreux élèves ont vu que le Maître émettait une énergie forte et colorée au début de l'enseignement. Ces conférences ont été enregistrées pour que les élèves les étudient.

 

L'après-midi du 4 juillet 1994, le Maître a répondu aux questions des élèves. Un élève a demandé : « Maître, j'aimerais demander quant au futur de Lushun. »

 

Le Maître a répondu à l'élève que les bonnes personnes ne seraient affectées par aucun désastre, que le but de ce qu'il faisait ce jour-là était de sauver les gens – leur enseigner à s'assimiler à Authenticité-Bienveillance-Tolérance pour leur permettre de retourner à leur origine première et de quitter cette situation dangereuse. Le Maître a comparé la moralité dégénérée de l'humanité à une pomme pourrie. Elle devait devenir une pomme fraîche avant de pouvoir être gardée.

 

Quelques pratiquants ont posé des questions au sujet des relations internationales. Le Maître nous a dit que nous ne devions pas nous impliquer dans la politique. Il a dit qu'en tant que pratiquants, nous devrions saisir le temps pour cultiver sérieusement.

 

Un autre pratiquant a demandé comment choisir un site pour la pratique en groupe. Le Maître nous a dit que chaque endroit que nous choisissons pour cultiver et pratiquer sera béni.

 

Le Maître a dit aux élèves de Lushun le 31 décembre 1994 que nous devrions donner à l'étude de Fa la plus grande priorité. Il nous a dit de mémoriser le Fa. Il a dit qu'étudier le Fa en groupe est une bonne formule et que nous devrions saisir le temps pour étudier le Fa et nous cultiver sérieusement.

 

* * * * *

 

L'enseignement du Maître il y a douze ans [Note de l'éditeur : cet article a été écrit en 2006] nous a immergés dans la compassion de la lumière de Bouddha, purifiant nos corps et nos esprits. Aujourd'hui, nous voyons clairement notre mission sacrée d'aider le Maître à rectifier le Fa. Bien faire les trois choses avec des pensées droites est la meilleure façon de remercier le Maître. Comme le Maître a dit :

 

« Disciples de Dafa, vous êtes la lumière dorée dans ce monde impur, vous êtes l’espoir des gens de ce monde, vous êtes les disciples de Loi qui assistez le Maître, vous êtes de futurs Rois de Loi. Avancez diligemment, éveillés dans ce monde, tout d’aujourd’hui sera la gloire du futur. » (« Message de félicitations »)

 

 

Traduit de l'anglais en Belgique

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/12/3/147149.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/3/31/123875.html