Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,071,132 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Bienfaits pour la santé


Le Falun Dafa apporte l'espoir à une mère désespérée et à son fils mourant

 

Écrit par une pratiquante de Dafa de la province du Hunan, Chine

 

 

(Minghui.org) Je jouissais d'une carrière couronnée de succès en 2005 quand on a diagnostiqué à mon jeune fils une septicémie (infection du sang) et une polyarthrite pédiatrique incurable. Je regardais, impuissante, ses os se déformer, ses muscles s'atrophier et finalement tout son corps était paralysé.

 

Rien ne fonctionnait pour améliorer l'état de mon fils. J'ai décidé que je mettrais fin à ma vie s'il mourait.

 

Au comble du désespoir, je suis tombée sur le Falun Dafa, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Malgré l'environnement répressif contre la pratique, j'ai décidé d'essayer car je n'avais rien à perdre.

 

Depuis lors, mon fils et moi pratiquons Dafa. Il s'est progressivement rétabli au fil des ans. Maintenant, c'est un jeune homme de 20 ans, en aussi bonne santé que possible.

 

Lorsque le Bureau 610 a ordonné aux fonctionnaires locaux de l'éducation et de mon école de me persécuter à cause de ma croyance, j'ai envoyé cet article à mes collègues et aux directeurs d'établissement, qui à leur tour l'ont transmis au Bureau de l'éducation et au Comité des affaires politiques et législatives. Touchés par mon histoire, ils ont décidé de respecter ma croyance et de me laisser cultiver et pratiquer librement.

 

Une enseignante de salle de classe bien aimée

 

Ma première mission en tant qu'enseignante en 1998 a été de prendre en charge une classe avec les pires notes dans une école secondaire. Je ne me suis pas plainte mais j'ai décidé de faire de mon mieux.

 

Au cours du premier mois de cette année scolaire, j'ai rendu visite à la famille de chaque élève afin de comprendre leurs origines. J'ai compilé les données, à la fois positives et négatives, pour mettre au point un plan d'action pour chaque élève.

 

J'encourageais les parents ou les tuteurs à discuter avec leurs enfants et je leur ai conseillé de reconnaître les forces des jeunes et d'arrêter de s'attarder sur leurs faiblesses.

 

J'ai promis aux parents que je corrigerais les lacunes des élèves. En peu de temps, j'ai gagné la confiance et l'amitié des élèves et de leurs parents.

 

L'attitude de chacun des élèves a changé. Leur vision de la vie est devenue positive.

 

Trois ans plus tard, beaucoup de mes élèves ont atteint de très bons résultats lors de l'examen d'entrée au secondaire. J'ai acquis la réputation d'être une enseignante exceptionnelle.

 

Ma vie dans le désespoir

 

Ma carrière était florissante et j'ai apprécié les fruits de mon enseignement jusqu'au 5 juin 2005, quand des nouvelles terriblement inquiétantes ont frappé ma famille.

 

On a diagnostiqué à mon fils, âgé de 8 ans, un empoisonnement du sang ou septicémie, et un rhumatisme pédiatrique incurable.

 

Plus de 90 pour cent du sang de mon fils était infecté par des bactéries. Il a commencé à développer une fièvre extrêmement élevée provoquée par la septicémie.

 

Les médecins de l'hôpital ont essayé tous les médicaments pour faire baisser sa température, mais elle augmentait au-delà de la limite du thermomètre et au-delà des courbes de température. Le personnel a appliqué des sacs de glace sur tout son corps.

 

Mon fils a été hospitalisé pendant 23 jours avant que les résultats des tests de laboratoire soient connus. Maintenant, le rhumatisme a commencé à déformer ses os et ses muscles ont commencé à se recroqueviller.

 

L'hôpital a consulté de nombreux spécialistes bien connus, moi et mon mari avons ensuite été informés que les maladies de notre fils étaient incurables. La médication d'une maladie annulait celle de l'autre.

 

J'ai consulté des experts internationaux en ligne et ils en sont venus à la même conclusion.

 

Je refusais d'accepter ces nouvelles. J'étais déterminée à donner à mon fils une vie heureuse. J'ai eu recours à tous les moyens possibles pour un traitement, même les traitements des hommes-médecine superstitieux traditionnels qui ont fait des exorcismes.

 

Mon fils a été hospitalisé pendant près d'un an. Son poids a chuté à environ 25 livres (11,5 kg). Sa forte fièvre n'était pas sous contrôle. Ses os déformés faisaient saillie sur son corps minuscule. Il ne pouvait bouger que les yeux.

 

Ajouté à cela, la rechute d'épilepsie de mon mari. Il tombait et se blessait si souvent que je devais demander à ses parents de prendre soin de lui pendant que je surveillais mon fils à l'hôpital.

 

Je dormais à peine. Quand je ne pouvais plus rester éveillée, je faisais des siestes qui duraient seulement 20 minutes.

 

Lorsque l'hôpital n'a pu rien faire de plus, mon fils a été renvoyé de force. Nous sommes rentrés à la maison et je me suis effondrée. Le lendemain matin, j'étais remplie d'anxiété. J'avais l'impression qu'une corde qui avait gardé mes nerfs ensemble avait été coupée. À ce moment-là, je fus très effrayée et terrifiée.

 

J'étais épuisée et je ne pouvais pas supporter la pression. J'étais pleine de désespoir et j'ai souvent pensé mettre fin à ma propre vie. Mais je ne pouvais pas le faire parce que je devais prendre soin de mon mari et de mon fils. Je ne savais pas ce que je devais faire.

 

Une voix s'est brusquement levée de quelque part à ce moment et m'a dit que je devais être forte.

 

Je me suis ajustée pour gérer la situation. J'ai pris une douche rapide et, souriante, j'ai regardé mon mari et mon fils. J'étais toujours déterminée dans mon cœur que, si mon fils mourrait, je voudrais partir avec lui. Avec cette pensée en tête, j'ai senti un sentiment de soulagement.

 

Devenir des disciples de Dafa

 

Le 1er mai 2006, le jour où j'ai décidé d'abandonner toutes les pensées troublantes et de vivre heureuse avec mon fils jusqu'à ses dernières heures, une gentille pratiquante de Falun Dafa, que je n'avais pas rencontrée avant, est miraculeusement arrivée.

 

Elle m'a dit que le Falun Dafa pouvait guérir mon fils si je croyais sincèrement en son efficacité. Elle m'a demandé si j'oserais pratiquer Dafa compte tenu de la persécution.

 

Pensant que mon fils était déjà sur le point de mourir, je ne voyais rien qui m'empêcherait d'essayer. Il me semblait voir une lueur d'espoir.

 

Je lui ai dit que je pratiquerais avec mon fils, mais je ne savais pas comment mon fils pourrait pratiquer quand il était totalement paralysé.

 

Cette pratiquante a répondu que je pouvais lui réciter : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » et que je pouvais lui lire les enseignements du Falun Dafa.

 

Elle nous a ensuite laissé une copie du Zhuan Falun, qui contient les principaux enseignements du Falun Dafa.

 

C'était aussi simple que cela. Nous sommes entrés sur le chemin de la cultivation et pratique et sommes devenus des pratiquants de Falun Dafa.

 

Le pouvoir de guérison de Dafa

 

Après le départ de cette pratiquante, mon fils et moi avons immédiatement récité ces paroles bénies sans arrêt.

 

Un miracle s'est produit le même jour. La forte fièvre qui avait frappé mon fils pendant presque un an a disparu et n'est jamais revenue. Il avait moins de douleur. Un jour plus tard, il a été en mesure d'ouvrir la bouche pour manger une banane. Le pouvoir de guérison extraordinaire de Dafa nous a donné une ferme confiance qu'il puisse retrouver la santé.

 

Je lisais le Zhuan Falun à mon fils tous les jours à chaque fois que j'avais le temps. Je récitais « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » quand je le nourrissais ou le lavais.

 

Un matin dans la première semaine, comme je l'aidais à aller à la selle, il a hurlé soudainement de douleur. Je ne pouvais pas l'aider mais j'ai crié à haute voix : « Maître, s'il vous plaît sauvez mon fils ! » J'ai alors récité « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » sans arrêt jusqu'à ce que nous nous soyons endormis tous les deux.

 

J'étais à moitié endormie quand il m'a semblé entendre une voix dire : « Je viens d'enlever le karma de cet enfant. »

 

J'ai vu alors clairement une grosse main tenir le bras droit de mon fils. Des flammes ont coulé depuis le bout des doigts de cette main et se sont déplacées jusqu'à l'épaule de mon fils. J'ai été émue et je me suis réveillée. J'ai aussi réveillé mon fils.

 

Quand il a voulu uriner, sans y penser, il a déplacé sa main pour descendre son pantalon. Tous les deux nous nous sommes soudainement rendus compte que sa main et son épaule droite étaient pleinement opérationnelles. Le Maître a guéri son bras gauche le lendemain lorsque mon fils faisait une sieste après le déjeuner.

 

Mon fils s'est lentement rétabli. Maintenant, âgé de 20 ans, il est en bonne santé et fort. Il peut participer à n'importe quelle activité physique. Il n'a jamais pris de médicaments depuis qu'il a commencé à cultiver et pratiquer le Falun Gong.

 

Le Falun Dafa accorde la sagesse

 

Pendant que ses maladies ont empiré en 2005, mon fils a également développé des problèmes émotionnels. Au début, c'était des petites choses. Il refusait de voir qui que ce soit, sauf moi. La porte de sa chambre était fermée hermétiquement et ses fenêtres fermées et drapées. Aucun mot ne pourrait décrire à quel point je me sentais mal à ce sujet.

 

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, il s'est assimilé à la caractéristique d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Il a lentement ouvert son esprit, il est devenu plus détendu et de bonne humeur. Sa porte et ses fenêtres hermétiquement fermées se sont progressivement ouvertes au fur et à mesure que sa santé s'est améliorée.

 

Mon fils a commencé à marcher, bien que titubant, après les vacances d'été en 2008. Il voulait retourner à l'école. Comme il était encore peu sûr de lui, j'ai décidé de le laisser revenir à sa classe d'origine afin qu'il puisse mieux communiquer avec ses camarades de classe et ne pas se sentir seul.

 

Mon fils ne pouvait toujours pas marcher sans hésiter quand il était à l'école intermédiaire. Son état de santé n'était pas entièrement rétabli et il devait fréquemment être dispensé de l'école. Je devais le transporter d'un étage à l'autre.

 

J'ai demandé au professeur qui était son conseiller d'orientation de diminuer la pression et de lui permettre de passer plus de temps libre avec ses camarades de classe et non pas de trop se concentrer sur les niveaux. Dans sa situation actuelle, je ne pense pas que de bonnes notes devraient être son objectif principal à l'école. À ma grande surprise, il a eu six 'A' dans les examens de fin d'études et a été accepté par un lycée provincial bien considéré.

 

Compte tenu de son état de santé, je l'ai inscrit dans un lycée privé près de chez moi pour que je puisse le raccompagner en voiture aller et retour à l'école et ainsi économiser sur les dépenses.

 

Bien que sa santé se soit améliorée, son état n'était toujours pas stable et j'ai été obligée de le sortir de l'école pendant une période. Même ainsi, il a pu entrer dans son collège de rêve avec des résultats remarquables à l'examen d'entrée.

 

Comme mon fils ne pouvait pas assister à beaucoup d'activités physiques à l'école secondaire en raison de son état de santé, il est devenu intéressé par la magie et a commencé à acquérir des compétences en ligne. Au collège, il a rejoint l'Association magique et est rapidement devenu le pilier du groupe. Il a été honoré par le public lors d'une réception pour les nouveaux étudiants pour sa prestation magique divertissante. Par conséquent, il a été invité par un groupe professionnel pour se produire le jour de Noël en 2015 et aussi lors de la nouvelle année.

 

Le Falun Dafa enseigne aux gens à être gentil et prévenant

 

Le Falun Dafa, aussi connu comme le Falun Gong, est le Fofa sublime. Avec la caractéristique Authenticité-Bienveillance-Tolérance, il enseigne aux gens à devenir bons et prévenants envers les autres.

 

Lorsque nous avons commencé en 2006, mon fils et moi, nous nous sommes efforcés de respecter les exigences du Zhuan Falun, pour élever notre xinxing et éliminer tous les attachements. Guidée par Dafa, j'ai appris à abandonner mon attachement à la réputation et au gain et je suis devenue une personne vertueuse.

 

Les dirigeants à mon école ont offert à plusieurs reprises de faire des collectes de fonds pour ma famille. Je les ai remerciés pour leurs offres, mais j'ai refusé même si nous étions lourdement endettés. Nous avions engagé plus de 200 000 yuans en frais médicaux.

 

À une occasion, nous avons fait don de l'argent qu'ils avaient ramassé pour nous à un autre organisme de bienfaisance. Je n'aurais pas été en mesure de le faire si je n'avais pas pratiqué le Falun Dafa.

 

Franchement parlant, sous la brutale persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois, dirigé par l'ancien dictateur Jiang Zemin, nous n'avons pas osé révéler que nous étions des pratiquants. J'avais honte chaque fois qu'une connaissance me félicitait. C'est le Falun Dafa qui m'a aidée à sauver mon fils.

 

Aujourd'hui, je veux dire ouvertement à tout le monde : « L'amour maternel, peu importe la profondeur, est très fragile, pâle et faible face à une maladie incurable. »

 

C'est le Falun Dafa qui a créé ce grand miracle pour mon fils. C'est le Falun Dafa qui a donné à mon fils et à toute ma famille une seconde vie. C'est le Falun Dafa qui a sauvé ma famille de l'effondrement total et nous a donné une vie paisible, chaleureuse et heureuse ! »

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/9/157751.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/1/330724.html