Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,913,756 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


 

Les disciples de Dafa doivent cultiver sur la base des principes justes du Fa

 

Écrit par un pratiquant de Chine

 

 

(Minghui.org) J'ai rencontré une pratiquante aujourd'hui qui m'a dit qu'elle n'était pas au mieux dernièrement ; elle n'arrivait pas à se concentrer pendant l'étude du Fa, ne sortait pas pour parler aux gens de la vérité sur le Falun Dafa et ne distribuait pas les dépliants de Dafa. Pendant les six derniers mois son mari n'avait gagné que 3000 yuans, ce qui fait qu'il était très difficile pour eux de joindre les deux bouts. À cause de cela, elle n'arrivait pas à se détacher de ses soucis. Quand elle m'a dit cela, j'ai réfléchi à mes propres luttes du moment contre mes attachements. Peut-être que nos combats semblaient différents en surface, mais à un niveau plus profond, c'est un fait que nous avons tous deux été piégés par la confusion engendrée par l'attachement à l'argent et le manque de compréhension de la véritable signification de la cultivation.

 

Nos enfants doivent aller à l'école, nos anciens ont besoin que nous prenions soin d'eux et le coût de la vie est toujours plus élevé. Comment se débrouiller pour maintenir son niveau de vie est la tâche fondamentale à laquelle de nombreux pratiquants sont généralement confrontés. Si notre revenu n'est pas particulièrement élevé, que pouvons-nous faire ? Certains pratiquants essayent de penser à différents moyens de gagner plus d'argent pour maintenir, voire améliorer leur situation dans la vie. C'est tout à fait logique pour une personne ordinaire de penser ainsi. Cependant, nous somme des pratiquants de Dafa ; nous travaillons à abandonner tous les attachements terrestres et sauver les êtres. Pas conséquent, devons-nous penser et agir de la même façon qu'une personne ordinaire ?

 

Je voudrais partager mon expérience et ma compréhension sur une question similaire. En espérant que cette expérience puisse être utile pour les compagnons de cultivation qui sont également en difficulté.

 

J'ai un emploi à faible revenu depuis trois ans maintenant. Mon revenu mensuel est de cinq-cent yuans seulement. Ma femme a des emplois à temps partiel pour compléter mon salaire, portant notre revenu mensuel total à un peu plus de mille yuans. Auparavant, j'avais aussi pensé à trouver d'autres emplois qui paient mieux mais dès que j’essayais d'éliminer cette notion dans mon esprit, des personnes ordinaires et en particulier certains pratiquants me faisaient remarquer que mon revenu était en effet trop faible. Une fois, un pratiquant qui venait juste de commencer à sortir et à clarifier la vérité sur Dafa aux gens m'a dit : « Tu fais trop peu d'argent. Comment vas-tu assumer la responsabilité de prendre soin de tes parents, de ta femme et de tes enfants ? » J'ai répondu : « Tout le monde a ses propres infortunes. » Cela dit, je ressentais que d'une façon ou d'une autre il avait raison. Je n'ai pas pu voir clairement la situation à travers le Fa et je me suis senti très troublé par ses paroles. Chez moi, j'ai soulevé la question des finances avec ma femme qui est aussi une pratiquante. Elle a répondu : « Même si tu ne gagnes pas beaucoup, tu fais très bien les trois exigences importantes du Maître. Nous ne sommes pas vraiment à court de quoi que ce soit. Pourquoi devrais-tu t'en préoccuper ? Le principal est de se concentrer sur la réalisation de ces trois choses. »

 

Ce que ma femme a dit m'a vraiment éveillé. Ma femme, qui n'est généralement pas si habile pour parler, avait utilisé des mots qui n'étaient pas dans son style habituel. C'était évidemment un rappel de notre Maître qui avait parlé par la bouche de ma femme. Quelle est la chose la plus importante pour un pratiquant de Dafa actuellement ? C'est, bien sûr, de bien faire les trois choses importantes exigées par le Maître. En réfléchissant à ma vie au cours des dernières années, j'ai pu voir que c'est précisément à cause de mon travail relativement léger que j'ai pu trouver du temps pour étudier le Fa pendant mes heures de travail. Grâce à ce temps supplémentaire d'étude du Fa, j'ai perçu une amélioration rapide de ma compréhension du Fa. Aussi, en même temps, je pouvais me concentrer sur des projets pour clarifier la vérité sur le Falun Dafa à plus de gens. Tout en parlant aux gens, j'ai conseillé à pas mal de personnes de démissionner du Parti communiste chinois (PCC), y compris le propriétaire et les collègues de travail de notre usine. Ceux qui n'étaient pas prêts à démissionner tout de suite ou ceux qui ont rejoint le PCC ont aussi acquis une meilleure connaissance de Dafa. Rétrospectivement, j'ai effectué les trois choses assez bien. N'était-ce pas l’arrangement même prévu par le Maître ?

 

Le Maître a dit :

 

« Si l’homme rencontre des difficultés, s’il ressent de la souffrance, c’est pour qu’il rembourse son karma et pour qu’il ait du bonheur dans le futur. Un pratiquant doit donc suivre des principes justes pour cultiver et pratiquer. Subir la souffrance et rencontrer des difficultés, c’est une très bonne occasion d’enlever le karma, d’éliminer les péchés, de purifier le corps humain, d’élever son état d’esprit et de se sublimer à un niveau élevé, c’est une chose vraiment bonne, voilà un principe juste de la Loi. » (« Plus on approche de la fin, plus on doit être diligent »)

 

Avec des revenus moindres, bien sûr, nous vivons une vie moins confortable. Mais n'est-ce pas une bonne chose dans la perspective du Fa ? Pendant cette période, j'ai découvert de nombreux attachements comme le peur de perdre la face, la tendance à la comparaison, la jalousie, le sentiment d'infériorité et la sentimentalité envers la famille. En me rappelant ce que le Maître a dit ci-dessus, toutes mes notions humaines ont été dissoutes par les mots du Maître, comme la neige fond sous le soleil, rendant mon cœur plus léger.

 

Le Maître a dit :

 

« Vous devriez savoir, et je vous l’ai toujours dit, quand vous, disciples de Dafa, considérez quelque chose, vous devez absolument le regarder à l’inverse puisque dans les Trois Mondes, tout est inversé, mais vous devez vous conduire de manière droite. Ce que les gens ordinaires considèrent mauvais est bon pour les pratiquants – des êtres qui veulent quitter cet endroit. Si votre pensée est identique à celle des gens ordinaires, alors vous serez toujours une personne ordinaire et ne pourrez jamais quitter ce lieu. Alors quand vous rencontrez des épreuves dues au démon, c’est une très bonne opportunité de vous élever. Si vous pouvez regarder à l’intérieur de vous, cette situation difficile deviendra au contraire une opportunité, quelque chose à dépasser et une chance de rentrer dans un nouvel état. Pourquoi ne voyez vous pas les choses de cette manière ? Dès que vous rencontrez une épreuve due au démon, vous la repoussez. » (« Enseignement de la Loi à la conférence de New York, 2008 »)

 

Les gens ordinaires essayent habituellement de gagner plus d'argent pour vivre une vie meilleure. En revanche, devons-nous, en tant que disciples de Dafa, penser de la même manière ? À la place, nous devrions plutôt penser à comment élever nos niveaux et sauver plus d'êtres. En rencontrant des tribulations ou des épreuves dans la vie, qu'elles soient dans le champ de notre cultivation personnelle ou au cours de la clarification de la vérité sur Dafa aux gens, nous devons les affronter calmement en tant que pratiquant, les considérer comme une bonne opportunité et comprendre que c'est en fait arrangé par le Maître dans le but d'élever nos niveaux. À travers toutes sortes de phénomènes extérieurs sophistiqués, sous les pensées complexes de « qui a raison » et « qui a tort », nous apprenons à reconnaître nos attachements et les abandonnons, plutôt que d'être trop préoccupés par le résultat de l'incident. Nous mettons tout entre les mains du Maître, en suivant le cours naturel des choses. Nous ne devons pas penser : « Cela interfère avec mon devoir de clarifier la vérité alors je ne vais pas m'en occuper. » En utilisant notre devoir de clarification de la vérité comme une excuse pour éviter de passer le test, notre caractère moral ne pourra pas s'élever. N'est-ce pas le gaspillage d'une opportunité ? Vous vous attendiez à cultiver dans le confort, sans aucune douleur, sans épreuves ou sans lutter contre toutes sortes d'attachements ? S'efforcer d'éviter la douleur, l'inconfort et voir les difficultés comme quelque chose de gênant sont des notions courantes chez les gens ordinaires. Nous devrions changer fondamentalement notre attitude en nous cultivant nous-même à travers les principes justes du Fa que le Maître nous a communiqués. Dans le Fa, nous allons naturellement corriger nos pensées et nos actes, abandonner les attachements de nos esprits égoïstes. Ainsi, les forces anciennes ne pourront pas interférer avec nous. Bien sûr, nous ne devrions pas aller à l'extrême non plus. Quand nous faisons face à de graves interférences, tout en faisant les trois tâches exigées, nous devrions émettre une forte pensée droite pour l'éliminer.

 

Pour appréhender davantage la situation du point de vue des disciples de Dafa, peu importe ce que nous faisons ou l'endroit où nous sommes, nous devons mettre la réalisation des trois choses comme la première des priorités. Nous ne devons pas, dès que nous rencontrons des tribulations, abandonner ou diminuer nos démarches pour la rectification du Fa ou déplacer notre attention sur les activités des gens ordinaires. Pensez-y, nous sommes capables de cultiver, de prendre conscience du Fa et de sauver les êtres au cours de ce temps précieux et en ce lieu ! Quelle précieuse et inestimable mission est-ce là ! Le Maître a dit une fois :

 

« Je vous le demande : pour apporter le salut aux êtres, s'il faut encore dix ans, le feriez-vous encore ? (les élèves répondent unanimement "oui") » (« Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord »)

 

Maintenant je ressens véritablement la sincérité et la volonté de continuer à travailler pour sauver les êtres jusqu'à ce qu'ils soient tous sauvés.

 

Quand nous nous concentrons sur la clarification de la vérité sur Dafa pour sauver les gens, nos pertes ou nos gains personnels, le confort ou les bénéfices deviennent insignifiants. Tous nos attachements disparaîtront facilement.

 

Ce que j'ai partagé est basé sur mon niveau actuel de compréhension. Veuillez m'indiquer avec bonté tous les domaines où j'ai la possibilité de m'élever. Merci.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2008/9/15/100653.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2008/8/27/184816.html