Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

271,430,843 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


Dépasser la pensée humaine

 

 

(Minghui.org) Pour un disciple de Dafa, la chose la plus importante maintenant est d'offrir le salut aux êtres. Clarifier la vérité semble être l'aspect le plus difficile des trois choses que nous devons faire au cours de la rectification de Fa. Parfois, nous estimons que clarifier la vérité est difficile car la plupart du temps nous faisons les choses conformément à la pensée humaine.

 

Le Fa du Maître nous explique la différence entre un humain et une divinité. Pour un humain / non-pratiquant, la pensée ordonne aux quatre membres et aux organes sensoriels d’agir. Pour un pratiquant, son intention (pensée droite) ordonne aux pouvoirs paranormaux de faire des choses. Ainsi, ce sont ses pouvoirs paranormaux qui font le travail. Quant aux divinités et aux bouddhas, leurs pensées font des choses directement dans le temps le plus court dans toutes les dimensions. Alors, pour mesurer d'après le temps dans notre espace, la chose est faite en un éclair. En fait, quand nous, disciples de Dafa, avons une forte pensée droite, nous pouvons exercer nos pouvoirs paranormaux comme nous le souhaitons. Les choses pourraient en effet être faites même sans bouger les mains ni les pieds. Est-ce parce qu'à ce moment son xinxing est à la hauteur du critère des divinités et des bouddhas et qu'on est en train de faire les choses avec le même état d'esprit que les divinités et les bouddhas ?

 

Depuis le moment où le Maître nous a d'abord dit d'offrir le salut aux êtres, les disciples de Dafa ont fait de grands efforts pour clarifier la vérité. Ils ont lancé ces efforts de façon riche et variée et ont accumulé de nombreuses expériences en clarifiant la vérité. Mais le problème est que tous ces moyens et ces expériences ne peuvent pas remplacer l'émission de la pensée droite. L'intensification apparente de la persécution dans toute la Chine cette année indique cela. Autrement dit, nous avons inconsciemment ignoré de plus en plus les effets de nos pouvoirs paranormaux et de la pensée droite dans le processus d'enrichir nos façons de clarifier la vérité. De manière similaire, c'est comme si nous nous étions éloignés (de la faculté) d'utiliser une « allumette pour arracher les dents » pour utiliser des « instruments de précision de la médecine occidentale pour extraire les dents ». Au cours du processus de sauver les êtres, nous portons de plus en plus attention à divers types d'instruments de médecine occidentale et formons peu à peu la conception que l'effet du traitement est principalement dû à la supériorité de l'équipement et inconsciemment nous négligeons « les vapeurs jaunes en utilisant très peu de potion » invisibles.

 

Faire les choses de Dafa dans l'état ou l'état d'esprit d'une divinité, plutôt que dans un état ou état d'esprit humain, est la clé pour mettre fin à la persécution et offrir le salut aux êtres.

 

Je me souviens que, après le début de la persécution le 20 juillet 1999, comme j'étudiais le Fa et étais moins en contact avec les compagnons de cultivation, je n'ai pas su quoi faire pendnat un certain temps. Alors, j'ai décidé que je devrais tirer profit de l'occasion pour étudier le Fa, me renouveler dans chacune de mes pensées et garder le plus pur état d'esprit afin de bien faire fonctionner ma pensée droite. Je crois que Dafa peut tout faire et que, tant que je garde mon état d'esprit pur, Dafa va me conseiller sur comment faire les choses.

 

Chaque jour, je ne perdais jamais un moment, même quand je faisais des travaux ménagers. Je faisais de mon mieux pour étudier le Fa et faire les exercices. Dans le même temps, je vérifiais mon état d'esprit et si je trouvais quelque chose qui n'était pas bon, je m'en débarrassais. À cette époque, il semblait qu'à chaque minute je vérifiais automatiquement mes pensées. De cette façon, je changeais rapidement et mon esprit devenait rapidement clair. Je suis devenue stable et ma pensée droite est devenue plus forte. Si une perversité quelconque d'un autre espace m'approchait, je pouvais le sentir immédiatement. Je concentrais mon esprit à ce moment-là et la mauvaise chose se dissolvait à ce moment-là. Tous les jours, ma conscience principale quittait mon corps et détruisait la perversité dans d'autres dimensions. À cette époque, le Maître ne nous avait pas encore dit d'émettre la pensée droite, d'exercer nos pouvoirs paranormaux, ni comment dissoudre la perversité. Cependant, je le faisais sans le savoir. Chaque fois que je revenais d'autres dimensions, j'étais comme une boule de mon énergie. Tout mon corps au niveau microcosmique bouillait et je pouvais à peine sentir mon corps. Je n'étais en mesure de reprendre mon état normal qu'après un certain temps. Les choses autour de mon corps avaient aussi de l'énergie, et même ma vue avait de l'énergie. Quand je regardais un mur, le mur était couvert d'une ondulation colorée transparente. Quand je regardais un rai de lumière, le rai de lumière pouvait trembler. Lorsque je me concentrais sur un plafond, il y avait une masse de lumière dorée avec un Falun transparent, parfois visible et parfois invisible.

 

J'ai été dans cet état pendant plus de six mois, et ensuite j'ai compris que je devrais aller à Pékin faire appel. Comme j'avais la pensée que je ne craignais pas d'être emprisonnée (ce qui n'était pas correct) et que je n'y ai pas résisté, j'ai été emprisonnée pendant un mois. Pendant cette période, j'ai rencontré de nombreuses prisonnières et leur ai parlé de la bonté du Falun Dafa et qu'il était persécuté. La plupart de ces personnes, sauf certaines toxicomanes, ont cru et elles ont vite été récompensées en conséquence. Un jour après avoir été mise en liberté, j'ai rencontré une ancienne détenue. (Son attitude envers Dafa était la meilleure. Elle avait été condamnée à plusieurs années pour homicide involontaire et avait été libérée peu après.) Elle m'a dit qu'une détenue avait eu une réduction de peine et une autre détenue avait purgé sa peine hors de prison, etc. En y réfléchissant, je me suis rendu compte que l'étendue de leurs réductions de peines était directement proportionnelle à leur attitude envers Dafa.

 

Je veux juste dire que la force d'un pratiquant de Dafa ne se concrétise pas grâce à sa compétence ou à la méthode de faire les choses, ce n'est seulement qu'une aide. Au lieu de cela, elle repose sur sa pensée droite indestructible, qui vient du Fa, de sa croyance, de l'accumulation de sa véritable cultivation. Plus la pensée droite est forte, plus vite on peut dissoudre la perversité, et vice versa. Si notre pensée droite n'est pas forte, cela signifie que nous sommes dans un état humain ou à un niveau inférieur de cultivation et pratique.

 

En me rappelant mes expériences précédentes, j'ai compris que la puissance de Dafa a été réalisée non pas parce que je comprenais profondément le Fa ou parce que j'étais très habile ou capable de faire des choses. C'était plutôt parce que je me cultivais grâce à chacune de mes pensées, j'étais déterminée à traiter les êtres avec l'esprit le plus pur et je crois que Dafa est tout-puissant et peut faire n'importe quoi. C'est en pensant tout simplement comme ça que la puissance infinie de Dafa se matérialise.

 

Le Fa de Bouddha est sans limite. En de nombreuses occasions, nous pourrions ne pas réaliser la force de la puissance du Fa. En fait, si on ne peut pas la sentir, c'est principalement dû à ses lacunes dans la cultivation et pratique. Quand les pratiquants agissent dans la société humaine, ils peuvent peut-être développer des façons de travailler ou de penser et s'imaginer difficilement de faire des changements. Cependant, nous devons nous élever dans la cultivation de la rectification de Fa et atteindre l'état de Bouddha ou de divinité (en utilisant la pensée droite et les pouvoirs paranormaux pour accomplir des choses dans le temps le plus court). Nous devons transcender notre état actuel et offrir le salut aux êtres avec une plus grande efficacité.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2008/2/24/94756.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/12/16/168465.html