Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

271,430,843 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


L'environnement change quand nous corrigeons nos notions

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

 

 

(Minghui.org) Lorsque nous rencontrons des problèmes ou même une grave tribulation, nous pouvons avoir un sentiment de désespoir et ne pas savoir quoi faire. Mais, si nous changeons notre façon de penser, les choses peuvent s'arranger, ou les problèmes disparaître.

 

Quand il y a un conflit entre pratiquants, on peut se fâcher et commencer à se montrer du doigt les uns les autres. Dans cette situation, nous avons le cœur troublé par des interférences.

 

Lorsque c'est le cas, nous pouvons voir les choses sous un angle différent. On peut considérer : peut-être que les autres ont des choses plus importantes à l'esprit ; ou l'état de cultivation de ce pratiquant est en train d'être testé, et il peut encore avoir un attachement fort ; ou cette personne est juste humble et ne voulait pas parler.

 

Tant que nous observons vraiment notre manière de penser et que nous approchons les choses selon le Fa, les pratiquants coopéreront pour obtenir le meilleur résultat. Toute personne impliquée améliorera sa cultivation. Souvent, juste après avoir rectifié nos pensées, les choses changent avant d'être passés à l'action.

 

J'ai lu un article sur Minghui à propos d'une pratiquante qui avait une attaque sévère de karma de maladie. Les compagnons de cultivation sont venus pour l'aider et émettre la pensée droite. Certains lui ont aussi rappelé de regarder à l'intérieur. Chacun était concerné.

 

Cette pratiquante a dit aux autres qu'elle allait bien et qu'ils ne devraient pas se faire du souci pour elle et juste la laisser seule.

 

Les autres pratiquants étaient abasourdis : « Nous sommes ici pour t'aider à améliorer ton état. Maintenant, tu nous dis de ne pas nous inquiéter ? À quoi penses-tu ? Puisque tu nous as dit d'arrêter de nous inquiéter, nous allons te laisser seule. »

 

Le lendemain, ils ont revu la pratiquante. Elle allait tout à fait bien. Tout le monde a été étonné qu'elle ait récupéré si vite !

 

Elle a dit : « Je vous ai dit d'arrêter de vous préoccuper de moi. Lorsque vous avez abandonné vos attachements à mon état, je me suis sentie tout à fait bien en peu de temps. »

 

D'autres pratiquants ont rappelé des expériences similaires en détention : quand ils cultivaient leurs pensées et regardaient à l'intérieur, leurs attachements ne les dérangeaient pas trop.

 

Ils pouvaient encore faire les trois choses, et les gardes n'étaient pas trop méchants. Par ailleurs, quand les pratiquants avaient de fortes craintes ou attachements, l'atmosphère était négative. Les gardes devenaient tout à coup exigeants et même violents.

 

Lorsque nous regardons à l'intérieur pour voir nos propres attachements et ne pas blâmer les autres, et quand nous nous souvenons que nous sommes des pratiquants dans toutes les situations, notre environnement de cultivation progressera. Notre coopération sera plus efficace, et nous serons en mesure d'aider à sauver plus de gens.

 

Si un pratiquant regarde son propre problème de l'intérieur et réagit à tout avec rationalité, sagesse et la pensée droite, rien ne peut lui barrer la route. Toutes les difficultés que nous rencontrons sont temporaires. J'ai vu cela dans de nombreux cas. En voici quelques-uns :

 

Les pensées droites fortes dissolvent l'opposition des membres de la famille

 

Lorsque le régime pervers a commencé à persécuter le Falun Dafa, un pratiquant a rencontré de fortes objections de la part de sa famille. Les membres de sa famille lui ont dit d'arrêter de pratiquer et l'ont coupé des autres pratiquants.

 

Le pratiquant n'a pas protesté et a compris la pression exercée sur sa famille.

 

Il leur a dit calmement : « Vous savez tous que le Falun Dafa est bon. Je ne changerai pas ma position et ne cesserai pas de pratiquer. Si vous pensez vraiment que ma croyance affecte votre vie, nous pouvons alors nous désavouer et le publier dans le journal. Alors personne ne pourrait vous blâmer. »

 

Sa famille s'est rendu compte qu'il était sérieux, ils ont fait un compromis et ont dit qu'ils n'avaient pas d'objection. Les fortes pensées droites du pratiquant ont dissous la tribulation !

 

Les enfants d'une pratiquante résistent à la pression des employeurs, mais obtiennent une promotion

 

Une pratiquante a élevé des enfants qui travaillent maintenant pour le gouvernement. Pendant la persécution, elle ne s'est jamais inquiétée que sa croyance compromette les carrières de ses enfants. Au lieu de cela, elle les a encouragés à avoir une forte foi en Dafa.

 

Ses enfants étaient favorables à Dafa. Ainsi, lorsque leurs superviseurs leur ont dit de faire pression sur leur mère pour qu'elle arrête de pratiquer, ils ont dit que leur mère bénéficiait grandement du Falun Dafa et qu'étant ses enfants, ils n'étaient pas en mesure de lui dire d'arrêter. Pour eux, la vie de leur mère était plus importante que l'avancement de leur carrière ! Et si les superviseurs pensaient que la croyance personnelle de leur mère perturbait leur travail, ils envisageraient de démissionner.

 

Les superviseurs ont été touchés par la réponse et ont déclaré que leurs emplois ne seraient pas touchés à cause de la croyance de leur mère. Ses enfants ont même reçu des promotions.

 

Une pratiquante récupère rapidement avec une foi solide

 

Une pratiquante a survécu à plusieurs accidents de voiture et à des épisodes de karma de maladie au cours des dernières années. Cependant, elle a passé ces tests avec un esprit droit.

 

Un jour, en plein karma de maladie, un parent lui a rendu visite et a été choqué de voir son état de faiblesse et s'est mis à pleurer.

 

La pratiquante lui a dit : « Ne vous inquiétez pas pour moi. Je ne vais pas mourir. Il me reste à rembourser mon karma et à endurer plus d'épreuves. »

 

Le parent lui a demandé pourquoi elle ne l'avait pas dit à ses enfants.

 

La pratiquante a répondu : « Ils sont occupés au travail. Aussi, je ne pense pas qu'ils pourraient m'aider d'une façon ou d'une autre. Cela les inquiéterait davantage. J'ai survécu à un certain nombre de tribulations, y compris plusieurs accidents de voiture. Si je n'avais pas pratiqué le Falun Dafa, je n'aurais pas pu survivre. Croyez-moi, je ne quitterai pas ce monde avant d'avoir réussi ma cultivation ! »

 

Avec une forte foi dans le Maître, elle a rapidement recouvré la santé.

 

Une pratiquante est envoyée au camp de travail à cause de ses lacunes

 

Une pratiquante était très fière de son état de cultivation. Les autres l'admiraient et croyaient qu'elle était meilleure que la plupart des compagnons de cultivation.

 

Un jour, elle a été arrêtée et envoyée dans un camp de travail. Plusieurs autres pratiquants qui avaient aussi été arrêtés ont été relâchés plus tard. Elle en était troublée et s'est demandé pourquoi cela s'était produit, parce qu'elle avait l'impression qu'elle cultivait mieux que les autres. Comme elle avait omis de voir sa tribulation selon le Fa, la perversité a pu prendre avantage de ses lacunes.

 

Des pratiquantes relâchées après voir regardé à l'intérieur

 

Les pratiquantes Mmes Min et Hui ont été arrêtées lorsqu'elles clarifiaient la vérité aux gens. Mme Min a dit à Mme Hui qu'elle avait été suivie avant de la rejoindre, et s'est excusée d'avoir été la cause de son arrestation.

 

Mme Hui lui a répondu : « S'il te plaît, ne pense pas de cette façon. Nous avons tous nos propres problèmes. Si je n'avais pas eu d'attachements, je n'aurais pas eu cette tribulation. »

 

Après un bon échange, Mmes Min et Hui ont acquis toutes les deux une meilleure compréhension des principes du Fa. Les deux pratiquantes ont réussi à quitter le centre de détention sans faire aucun compromis.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/8/20/158345.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2010/7/10/226721.html