Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

268,037,456 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


« Les bonnes choses » ou « les mauvaises choses » sont toutes de bonnes choses

 

Écrit par un pratiquant de Chine continentale

 

 

(Minghui.org) Une pratiquante d'une autre région que je n'avais pas vue depuis plusieurs mois m'a appelé il y a quelques jours. Elle voulait me parler de certains problèmes qu'elle rencontrait à la maison, au travail et avec les autres. Elle ne pouvait pas comprendre pourquoi tant de problèmes avaient soudainement surgi.

 

Une autre pratiquante a partagé avec moi ses problèmes de tous les jours, comme avoir à prendre soin de deux personnes âgées et répondre aux demandes des autres membres de la famille. Elle faisait les trois choses que les pratiquants sont censés faire. Depuis qu'elle avait pris sa retraite, les gens continuaient à lui demander de l'aide, comme d'aller prendre un enfant ou de faire diverses tâches. Elle était toujours prête à aider. Mais parce qu'elle était si occupée, elle était tellement inquiète qu'elle négligeait parfois d'étudier le Fa. Elle m'a demandé si c'était une interférence, donc je lui ai dit : « Est-ce que tu te sens très agacée ou troublée lorsqu'on te demande d'aider les autres ? » Elle a répondu : « Oui. » Je lui ai alors suggéré que ces évènements se produisaient peut-être dans le but de lui dire qu'il était temps d'abandonner ces conceptions. Nous savons que l'étude du Fa est notre guide dans la cultivation. Quand des choses se produisent, ne sont-elles pas des opportunités pour nous pour élever notre xinxing ?

 

En voyant cette pratiquante devenir agitée, j'ai pensé : « Comment les pratiquants devraient-ils voir les tribulations et les interférences lorsqu'ils font des choses ? » J'ai aussi remarqué que, lorsque certains pratiquants éprouvaient de la douleur physique ou des interférences, ils pensaient immédiatement : « Ne pas l'accepter et nier tous les arrangements faits par les forces anciennes. » Une telle pensée indique que ces pratiquants ont une très forte pensée droite.

 

Le Maître nous a dit :

 

« Si vous le faites avec une pensée droite puissante, il n'y a rien qui puisse faire obstacle. À partir du jour où un disciple de Dafa commence à cultiver et pratiquer, votre vie entière est réarrangée, c'est-à-dire que votre vie est maintenant la vie d'un pratiquant. Il n'y a plus rien qui soit fortuit et rien ne va arriver simplement par hasard. Tout sur le chemin de votre vie humaine est directement relié à votre élévation et cultivation et pratique. » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi à la ville de Los Angeles »)

 

Cela ne signifie-t-il pas que rien n'arrive par hasard pour un pratiquant ? Par conséquent, nous ne pouvons pas faire les choses d'après nos conceptions humaines.

 

Le Maître a dit :

 

« Les choses que vous rencontrez au cours de votre cultivation et pratique – qu’elles soient bonnes ou mauvaises – sont toujours de bonnes choses, car cela apparaît uniquement parce que vous êtes en train de cultiver et pratiquer. Un pratiquant ne peut pas atteindre la plénitude parfaite avec un esprit humain, des dettes karmiques et des attachements. » (« À la Conférence de Loi à Chicago »)

 

Nous devons nous poser la question, avons-nous fondamentalement changé sur la base de ce principe le plus élémentaire du Fa ? Comment pouvons-nous repousser les possibilités offertes pour notre cultivation ? Regarder vers l'extérieur est une échappatoire et les forces anciennes miseront sur cela pour infliger des interférences et des tribulations sans fin.

 

Rien de ce que l'on rencontre n'est fortuit

 

J'ai obtenu le Fa en 1993 et quand j'ai commencé à pratiquer, je gardais à l'esprit, « Le Maître a réarrangé ma vie. Par conséquent, tout ce que je rencontre n'est pas par hasard et doit être lié à ma cultivation. »

 

Je considère vraiment tous les conflits et la douleur physique comme de bonnes choses, même si parfois j'endure avec des larmes dans les yeux. Je me sens toujours heureux dans mon cœur parce que je sais que c'est pour élever mon xinxing. Lorsque j'ai expérimenté le karma de maladie pendant les premiers jours de ma cultivation et que j'étais dans une douleur atroce, j'étais toujours très heureux dans mon cœur. Je savais que le Maître m'aidait à éliminer le karma dans les autres dimensions. Si je ne ressentais aucune tribulation de conflit ou d'élimination de karma, je me demandais si j'étais resté au même niveau trop longtemps et que je devais avoir quelque chose à améliorer.

 

Regarder à l'intérieur et éliminer les attachements

 

Chaque fois que je ressentais un malaise, je le considérais comme une bonne chose. Cependant, ma compréhension a changé. Je ne perçois plus de ne pas se sentir bien comme étant du karma de maladie, j'ai réalisé que je devais regarder à l'intérieur et éliminer mes attachements. Je considère tout type de malaise comme une purification du corps et une occasion d'éliminer les interférences des forces anciennes. Pour cette raison, nous devrons encore passer ces tests avec la pensée droite de nombreuses fois. Notre volonté et notre capacité à endurer les épreuves se développeront par la cultivation et la pratique. Si le gong qui est développé dans notre corps se déplace, le Maître nous a dit :

 

« ...vous pourrez éprouver des sensations de démangeaison, de douleur, de malaise, etc., les terminaisons nerveuses sont aussi très sensibles et toutes sortes d’états peuvent apparaître. » (Zhuan Falun)

 

Je me suis aperçu que lorsque nous continuons à cultiver et à faire des percées dans des royaumes plus élevés, notre corps aura aussi des changements correspondants. Ceux qui sont sensibles pourront les sentir. Peu importe ce qui se passe, nous devons y faire face avec la pensée droite. Nos cœurs ne doivent pas être ébranlés et nous devons faire tout ce qui doit être fait.

 

En tant que pratiquant au cours de la période de la rectification de Fa, je considère tout ce que je rencontre comme une bonne chose. Je ne suggère pas que les rétributions arrangées par les forces anciennes soient une bonne chose, mais si nous les nions et les éliminons, cela ne veut-il pas dire que nous nous sommes élevés à un niveau supérieur ?

 

Prendre toutes les opportunités pour valider Dafa

 

Après que la persécution a commencé, certains pratiquants m'ont demandé si les gens de mon unité de travail m'avaient causé des problèmes. J'ai répondu : « Je ne les ai jamais considérés comme des problèmes. En général, je n'ai pas l'occasion de leur parler. N'est-ce pas une chance pour eux d'en apprendre plus sur nous ? » Les gens dans mon unité de travail m'ont souvent demandé de faire un discours, ainsi j'ai toujours eu l'occasion de leur clarifier les faits et les résultats ont été très bons.

 

Depuis que j'ai compris que tout ce que je rencontre n'est pas fortuit, j'observe tout ce qui m'arrive sous la perspective du Fa. Initialement, je ne pouvais pas penser comme cela, mais peu à peu j'ai pu abandonner mes conceptions humaines. J'ai tenu compte du fait que tout le monde que je rencontre avait une affinité prédestinée avec moi et je savais que je devais les traiter avec la pensée droite. Je ne ressens aucune interférence en raison de cette façon de penser. Parfois, je me demandais pourquoi je n'avais aucun souci avec ces personnes. Le Maître a dit :

 

« Retenez bien cela, les principes humains sont inversés, donc au cours de votre cultivation et pratique lorsque vous rencontrez des ennuis, il ne faut pas que vous les preniez pour des conflits ni pour des interférences avec les choses sérieuses que vous faites ou des attaques contre les choses sérieuses que vous faites : cette chose-là que je suis en train de faire est importante, cette chose-ci est importante. En réalité, beaucoup de choses ne sont pas forcément comme vous les voyez. Votre élévation réelle vient toujours en premier et la plénitude parfaite grâce à votre cultivation et pratique vient toujours en premier. » (« Enseignement de la Loi au Canada 2006 »)

 

Je ne parle pas de comment j'ai bien cultivé, mais je partage ma vraie compréhension qui est : je considère tout comme étant une bonne chose. Ceci parce que nous sommes incapables de nous élever s'il n'y a pas de difficultés. Par conséquent, chaque fois qu'une tribulation ou un conflit est passé et que je regarde le processus d'abandonner les attachements, je veux vraiment offrir mes remerciements, en remerciant les personnes qui m'ont aidé à m'élever à un niveau supérieur. Je suis également reconnaissant envers le Maître, qui a pris soin de moi avec compassion tout le long du chemin.

 

Lorsque les tribulations se produisent, est-ce que c'est un test que nous devons passer ou est-ce une interférence arrangée par les forces anciennes ? Ma compréhension est que cela dépend d'où se situe notre point de départ. Si notre pensée est basée sur le Fa, c'est ce que le Maître a arrangé pour élever notre niveau. Cependant, si notre pensée n'est pas dans le Fa, alors nous suivons les arrangements des forces anciennes qui sont destinés à nous faire glisser vers le bas.

 

Le Maître a dit :

 

« ...le choix d'un être c'est lui-même qui en décide, peu importe quel vœu il a fait dans l'histoire, au moment crucial c'est encore sa décision qui compte. » (« Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à Philadelphie aux États-Unis 2002 »)

 

Par conséquent, aussi longtemps que nous avons une pensée droite et que nous marchons sur le chemin arrangé par le Maître, nous sommes véritablement en train de cultiver dans le Fa. Même si nous avons des lacunes, nous pouvons les corriger dans le Fa. Peu importe ce que les forces anciennes ont arrangé, cela ne pourra pas avoir d'effet. Comme notre Maître ne les reconnaît pas, il ne faut pas les reconnaître non plus.

 

Ce qui précède est ma compréhension personnelle. S'il vous plaît, veuillez m'indiquer si quoi que ce soit est incorrect.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/5/30/133695.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/5/6/B-256745.html