Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,782,120 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Plus de 1300 pratiquants de Falun Gong marchent à Paris


Écrit par De Xiang et De Long, correspondants pour Minghui à Paris

 

 

(Minghui.org) Plus de 1300 pratiquants de Falun Gong originaires de 31 pays en Europe ont organisé un rassemblement sur place de la Bourse à Paris le 30 septembre 2017. L'événement a été suivi d'une marche dirigée par le Tian Guo Marching Band des pratiquants, le groupe des tambourins de ceinture, la danse du dragon, les jeunes filles célestes en costume et une présentation des exercices de Falun Gong.

 

Les pratiquants ont également demandé de l'aide pour mettre fin à la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) qui dure depuis plus de 18 ans. Le défilé comprenait une section commémorant les pratiquants torturés à mort par le régime chinois, des banderoles pour alerter l'opinion publique au sujet des prélèvements d'organes sur des pratiquants en vie perpétrés par le PCC en Chine et une section demandant aux citoyens chinois de se retirer de leurs adhésions au PCC.

 

La marche de deux heures a commencé place de la Bourse puis est passée par l'Opéra de Paris, le Palais Royal et plusieurs rues importantes et animées avant d'arriver au Louvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 30 septembre 2017, à Paris, plus de 1300 pratiquants de Falun Gong ont défilé pendant deux heures depuis la place de la Bourse, en passant par l'Opéra de Paris, le Palais Royal et plusieurs rues animées avant d'arriver au Louvre.

 

Des spectateurs lisent le dépliant du Falun Gong.

 

Comme c'était le week-end, la marche a attiré une foule importante. Beaucoup connaissaient le Falun Gong et la persécution en Chine, alors que d'autres les découvraient pour la première fois. Ils ont été bouleversés par le crime des prélèvements d'organes et ont exprimé leur soutien à l'effort des pratiquants contre la persécution.

 

Mme Françoise Hostalier, ex-membre de l'Assemblée nationale en France, et Mme Anastasia Lin, Miss Monde Canada, ont marché côte à côte en tête du cortège. Mme Hostalier a dit apprécier que des pratiquants de Falun Gong d'autres pays soient venus pour participer à la marche.

 

« Nous avons besoin d'énergie et d'un esprit paisible »

 

M. et Mme Keitzel

 

Ikrame Keitzel est chef de projet dans une entreprise. Elle et son mari Daniel Keitzel, ont été attirés par la richesse des couleurs du défilé. Elle a déclaré : « Cette pratique est bénéfique. Je ne comprends pas pourquoi elle est persécutée... Le défilé apporte la paix et le bonheur à Paris dans des moments si instables. »

 

François Barrieu, photographe amateur, a pris des photos du rassemblement et de la marche. Il a dit : « Le défilé est très pacifique. Il y a beau temps aussi. » Il a rajouté que le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance du Falun Gong est une bonne valeur et permet aux gens d'être moins stressés et de vivre plus longtemps. Après avoir découvert la persécution, il a déclaré : « Cela doit être révélé dans le monde entier. C'est mal. »

 

Joëlle Lionne, sculpteur

 

Joëlle Lionne, sculpteur, a déclaré : « Je suis surprise, car je ne connaissais pas ce problème. Les gens dans le défilé sont très sympathiques. Ils sourient. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est une grande valeur. Tout le monde devrait le penser. »

 

Thibeau (premier à droite), Josette (deuxième à gauche) et Alais (première à gauche)

 

Thibeau, un responsable d'événement, a déclaré : « Cette marche est merveilleuse. Ces personnes sont chaleureuses et amicales. C'est une bonne cause. » Dans le même groupe, Josette a déclaré : « Nous devrions signer la pétition et aider à mettre fin à la persécution. »

 

Gala Chenasha

 

Gala Chenasha de Los Angeles, Californie, a déclaré : « Je trouve qu'ils sont très gracieux. J'aime les couleurs et la musique. » Elle a également apprécié la taille et l'esprit positif de la marche.

 

Michèle Sage, professeur d'anglais à Paris, a déclaré : « J'ai ressenti beaucoup d'énergie quand j'ai pratiqué le qigong et la méditation dans ma jeunesse. Les gens d'aujourd'hui sont stressés en raison de diverses pressions et deviennent égoïstes. Cependant, ces personnes qui défilent suivent Authenticité-Bienveillance-Tolérance, ce qui est intéressant. »

 

La marche attire l'attention sur la persécution

 

Arnaud Antonique

 

Arnaud Antonique, un responsable d'événement privé, a parlé avec des pratiquants et a déclaré : « J'ai signé la pétition dans l'espoir de protéger la sécurité de toutes les vies. Je pense que cette marche est un témoignage de courage, aussi je comprends qu'ils aient besoin d'être entendus pour survivre. Je ne connais pas bien le Falun Gong, mais je pense qu'Authenticité-Bienveillance-Tolérance est essentielle pour les êtres humains. Mieux vaut un dialogue aimable plutôt qu'un affrontement. »

 

Il a poursuivi : « Le PCC conduit la persécution parce qu'il sait qu'il est lui-même mauvais. Une telle marche est nécessaire à Paris, qui a connu de multiples attaques terroristes. Les gens se rendent compte que le pouvoir de la compassion se répand. »

 

Claude Ross de Miollis

 

Claude Ross de Miollis, un agent immobilier à la retraite qui a vu le défilé devant le Louvre, a déclaré : « Le défilé est bien. Il y a beaucoup de touristes chinois ici. Ils doivent être surpris de voir cette marche. Les gens doivent pouvoir s'exprimer. Aucun pouvoir ne devrait interdire la liberté d'expression.

 

« Que la marche soit organisée en France est excellent, car la France est la patrie des droits de l'homme. Maintenant, la Chine est attentive à ce qui se passe en France. Ainsi, cette marche est vraiment bénéfique et peut permettre aux Chinois de la découvrir [la persécution]. La persécution du Falun Gong est injuste. La persécution prive les gens du droit le plus basique à la liberté d'expression. »

 

Une pratiquante explique le Falun Gong à des touristes chinois.

 

Sylvie, secrétaire dans un cabinet comptable, a pris des photos du défilé. Elle a dit : « Une telle marche est bonne. Je connais un peu la persécution. Nous devons agir. Elle ne doit pas continuer. Il y a trop d'injustice. »

 

Elle était d'accord avec le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et a dit : « Ce sont des valeurs normales. C'est malheureux qu'ils soient persécutés en Chine. En effet, beaucoup de Français ne connaissent pas ce problème. »

 

 

 

Les pratiquants expliquent le Falun Gong et distribuent des dépliants aux spectateurs.

 

Historique

 

Le Falun Gong a été rendu publique en 1992 et s'est rapidement propagé à travers la Chine en raison de ses bienfaits sur la santé et la moralité. En 1999, près de cent millions de personnes le pratiquaient. Par jalousie et peur paranoïde de perdre le contrôle, Jiang Zemin, alors à la tête du Parti communiste chinois (PCC), a lancé la persécution du Falun Gong le 20 juillet 1999.

 

La persécution a conduit à la mort de milliers de pratiquants de Falun Gong au cours des dix-huit dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

En raison de la censure de l'information par le PCC, on ignore le nombre exact de pratiquants décédés sous la persécution.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/10/2/165660.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/10/1/354599.html