Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,807,449 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Le Falun Dafa dans un programme radio de Kol HaGalil en Israël

 

Écrit par un pratiquant de Dafa en Israël

 

 

(Minghui.org) Le 31 juillet 2017, un pratiquant de Falun Dafa d’Israël a diffusé un programme sur Kol HaGalil (La Voix de Galilée), une radio locale parrainée par le Conseil régional et la Radio nationale israélienne.

 

La radio avait annoncé une opportunité pour les gens de la région de deux heures de programme en présentant un sujet cher à leur cœur. Un pratiquant local y a vu une superbe opportunité de diffuser un programme sur le Falun Dafa et d’inviter les gens de la région à se joindre aux sites d’exercices locaux.

 

Après avoir présenté le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong), il a déclaré : « Je le pratique moi-même et cela me rend beaucoup plus calme… Ce principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance est pour moi important. Le Falun Dafa m’aide à être positif et me débarrasse entre autres de choses comme la jalousie, l’esprit de compétition, le fait d’être critique, penser du mal des autres et de moi-même. Je prends conscience qu’il n’y a rien de mieux que je puisse faire de ma vie. »

 

« Qui plus est, la pratique du Falun Dafa est adaptée à notre époque et au style de vie actuel. On peut se cultiver et pratiquer au sein de la société, avec la famille et les amis, et au travail, sans avoir à exclure quoi que ce soit. Simplement vous vous améliorez vous-même et devenez une meilleure personne dans chaque aspect de votre vie. »

 

Durant le programme de deux heures, ce pratiquant a passé de la musique composée et interprétée par des pratiquants de Falun Dafa du monde entier. Il a aussi interviewé plusieurs pratiquants : « Cette pratique me donne une sensation de soulagement », a déclaré Rachel, qui a commencé à pratiquer à l’âge de 18 ans. Elle est aujourd’hui la mère d’un enfant de 10 ans qui est la quatrième génération de pratiquants de Falun Dafa dans la famille.

 

Un autre pratiquant interviewé a aussi commencé la pratique à 18 ans, lorsqu’il était soldat dans l’armée. Il a dit que la pratique l’a aidé dans les situations difficiles, à la fois pendant son service militaire et dans ses études par la suite. « Le Falun Dafa m’a donné un équilibre intérieur et un cœur tranquille », a-t-il dit.

 

Le programme a abordé la persécution de la pratique en Chine, qui a commencé la 20 juillet 1999. Une grande partie de l’histoire de la persécution a été communiquée au moyen de chansons tels que « On se croirait revenu en 1936 » (qui compare les Jeux olympiques de 2008 en Chine avec les Jeux de Munich en 1936) et aussi avec une interview du Dr Israela Yablonka, qui participe à sensibiliser l’opinion sur la persécution.

 

Le Dr Yablonka a raconté comment au tout début, le Falun Gong jouissait d’une large popularité en Chine, et que même le gouvernement encourageait les gens à sortir et à le pratiquer dans les parcs afin d’améliorer leur santé.

 

Mais lorsque l’ancien dirigeant du Parti communiste a été au courant que des dizaines de millions de personnes pratiquaient le Falun Dafa, il a créé une entité qu’il a appelé le Bureau 610, dont la seule fonction était de persécuter les pratiquants de Falun Gong, qui sont encore torturés et soumis au lavage de cerveau lors de tentatives des autorités pour les forcer à abjurer la pratique.

 

Le Dr Yablonka et d’autres bénévoles ont projeté les films Free China and The Bleeding Edge, qui dépeignent la cruauté que les pratiquants endurent en Chine.

 

Elle a également parlé du massacre de pratiquants perpétré par l’État pour leurs organes en Chine, dont certains sont prélevés de leur vivant puis transplantés sur des patients prêts à payer le prix fort.

 

Une autre personne interviewée a cité un exemple de comment la persécution s’est étendue au-delà des frontières de la Chine.

 

Zion Xiong, qui est originaire de Chine, est un citoyen israélien. Lors de l’interview, il a raconté que lorsque la persécution a commencé en Chine, il figurait comme personne de contact sur le site de Falun Dafa israélien. L’ambassade de Chine en Israël l’a convoqué pour une « conversation » et l’a menacé, lui intimant d’y réfléchir à deux fois s’il avait la moindre intention de retourner en Chine.

 

Il travaillait alors comme importateur de marchandises en provenance de Chine. Il s’y rendait tous les deux mois pour son travail. Deux mois plus tard, lorsqu’il a fait une demande de renouvellement de son visa chinois, il s’est heurté au refus de l’ambassade. Cela lui a rendu très difficile de poursuivre ses affaires.

 

Xiong Wei, la sœur de Zion, pratique aussi le Falun Gong. Après avoir terminé ses études à Berlin, elle a commencé à travailler pour une société allemande et a été envoyée en Chine pour y travailler. En 2002, alors qu’elle était en train d’informer des gens de Pékin à propos de la persécution du Falun Gong, la police l’a arrêtée et détenue deux ans dans un camp de travail sans la moindre procédure légale.

 

Tandis que Zion demandait l’aide du gouvernement israélien, les amis allemands de Wei à l’université ont cherché de l’aide auprès du gouvernement allemand. Wei a été relâchée deux ans plus tard. Elle a finalement pu s’enfuir de Chine et a obtenu un visa de travail en Allemagne.

 

D’après Zion, en Allemagne, sa sœur peut librement pratiquer le Falun Gong et n’est pas menacée d’emprisonnement parce qu'elle dit aux gens que le Falun Gong est bon.

 

« Le Falun Gong repose sur les valeurs d’Authenticité-Bienveillance- Tolérance. Si quelqu’un s’oppose à ces valeurs, alors quelles sont les valeurs d’une telle personne ? » a demandé Zion à ses auditeurs.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/9/166332.html