Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,057 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Le Fahui de Minghui unit tous les pratiquants à l'intérieur de la Chine avec les pratiquants du monde entier

 

Écrit par des correspondants de Minghui en Australie et en Nouvelle-Zélande

 

 

(Minghui.org) La conférence en ligne du Fahui de Minghui (partage d'expériences) de cette année sur Minghui.org a permis aux pratiquants de Chine de partager leurs histoires et leurs compréhensions avec des pratiquants à l'extérieur de la Chine. Cela aide tous les pratiquants à mieux cultiver, à éveiller les êtres et à remplir nos missions.

 

Tout comme dans d'autres régions, les pratiquants en Australie et en Nouvelle-Zélande ont dit qu'ils étaient émus par le cœur sincère des pratiquants chinois pour valider le Fa ainsi que par leur gratitude envers le Maître. « Bien que nous soyons ici en Australie, nous sentons que nous suivons tous le même principe de Fa et les exigences du Fa sont les mêmes pour nous aussi », a déclaré une pratiquante. Elle a dit que les pratiquants en Chine se sont très bien débrouillés dans cet environnement difficile et qu'elle a beaucoup appris en lisant leurs expériences.

 

La pensée droite vient de l'étude du Fa

 

Joe, un pratiquant de Nouvelle-Zélande, a dit qu'il était particulièrement impressionné pour deux raisons. « L'une est que je pouvais voir le cœur pur de ces pratiquants. Les mots qu'ils utilisaient étaient modestes, sans exagération. Même certains pratiquants qui ne pouvaient pas lire dans le passé sont maintenant capables de très bien écrire. » Il a spécifiquement mentionné la « petite vieille » dans « Sauvegarder le Fa avec compassion et la pensée droite. » « Elle chérissait vraiment les livres de Dafa et même les gardiennes dans le centre de détention ont été émues et ont commencé à l'aider. »

 

Une autre raison pour laquelle Joe a été touché était que les pratiquants en Chine pouvaient rester diligents malgré la sévère persécution. « Ils étaient capables de respecter les paroles de Maître Li en toutes circonstances. Mais moi, qui vis dans un environnement relativement détendu, je pense parfois à éviter les conflits au lieu de me cultiver moi-même ou de m'assimiler au Fa au plus profond de mon cœur. » Il a dit qu'il consacrerait désormais plus d'efforts à étudier et comprendre le Fa et à s'élever.

 

Mme Liu d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1997. Lorsque le Parti communiste chinois a commencé la persécution en 1999, elle était étudiante et a été illégalement détenue. Ses études ont donc été retardées de six mois. « J'ai lu tous les articles du Fahui de Minghui. Ce qui m'a le plus ému a été que la pensée droite des pratiquants, leurs pensées pures et leur compassion pouvaient harmoniser leur environnement.

 

« Par exemple, dans « La ''reine'' du centre de détention » bien que cette pratiquante soit dans un centre de détention en raison de sa croyance, elle n'avait pas peur ni n'était intimidée. Elle songeait à engager un avocat qui aurait de l'influence, et le ferait gratuitement, pour la défendre. En fin de compte, avec sa pensée droite, c'est devenu une réalité. De plus, à l'intérieur du centre de détention, elle a pu célébrer le Festival de la Lune pour remercier Maître Li, ce qui a aidé les autres détenues à penser positivement de Dafa. »

 

Mme Liu a également mentionné la « petite vieille » dans « Sauvegarder le Fa avec compassion et la pensée droite ». «Dans le centre de détention ou dans le camp de travail, cette pratiquante n'avait pas peur du tout. Une fois où les agents l'ont emmenée pour l'humilier en public, elle a plutôt pris cela comme une occasion de parler du Falun Dafa aux spectateurs. À la fin, les gardes ont dû abandonner et ils ont dit respectueusement : « Tu as eu ce que tu voulais, mais pas nous. »

 

Mme Liu a dit qu'après avoir lu ces articles, elle avait maintenant une meilleure compréhension de la pensée droite. « Cette pensée vient du Fa. Quand nous serons capables de reconnaître notre mission d'assister le Maître pour la rectification par le Fa, nous pourrons mieux comprendre le Fa et acquérir une pensée droite plus forte. » Elle a dit qu'à partir de maintenant, elle ferait plus d'efforts pour étudier le Fa.

 

Mère et fille s'élèvent ensemble

 

Jennie Chen et sa fille vivent maintenant à Adelaïde en Australie du Sud. Mme Chen a dit qu'elle lisait les articles du Fahui de Minghui chaque année et qu'ils l'aidaient beaucoup.

 

Dans un article, elle a lu à quel point une mère et son fils se sont élevés ensemble. Le fils a commencé à écouter les conférences de Fa du Maître à l'âge de deux ans. Dès son enfance et pendant ses années scolaires, tout le monde l'a félicité pour sa gentillesse, son bon caractère et son excellence scolaire. « Dans le passé, je voulais parfois qu'il soit comme ceci ou comme cela. Maintenant, je sais que peu importe où il se trouve, j'ai confiance dans le fait qu'il ira bien parce qu'il a le Falun Dafa et le Maître dans son esprit », a cité Mme Chen à partir de l'article original.

 

Mme Chen a comparé cette situation à la sienne et a dit qu'elle s'inquiétait beaucoup pour sa propre fille, craignant qu'elle ne soit pas diligente. Mais les résultats n'étaient pas bons et elles finissaient souvent par se disputer. À partir de cet article, elle a appris à regarder à l'intérieur, à s'élever et a pu échanger des idées basées sur le Fa avec sa fille de façon compatissante. Elle a dit : « Maintenant, ma fille est prête à me dire ses pensées. Et elle peut aussi regarder à l'intérieur pour trouver ses propres problèmes. »

 

Sa fille Katharine était d'accord : « De nombreux articles m'ont fait pleurer. Le partage d'expérience m'a aidée à identifier mes propres lacunes. » Elle a dit que, lorsque la persécution a commencé, elle était encore en Chine. Bien qu'elle ait essayé, elle n'a pas bien fait dans sa cultivation et pratique. « À partir de ces articles, je pouvais voir que, jeunes ou vieux, ces pratiquants étaient capables de suivre le Fa avec une compréhension claire. Cela incluait la perte de la renommée, des intérêts matériels et de la sentimentalité, ainsi que la validation de Fa ouvertement et à l'extérieur. » Maintenant, en vivant en Australie dans une atmosphère aussi confortable, Katharine a dit qu'elle ne pouvait plus trouver d'excuses et était déterminée à rattraper le retard dans sa cultivation et pratique.

 

Lieu différent, même mission

 

Mme Xia, également d'Adélaïde, travaille pour une société de médias. Elle s'est souvenue : « Parce que je suis occupée au travail, je me suis récemment relâchée dans ma cultivation et pratique. Après des conflits avec mes collègues, j'étais incapable de regarder à l'intérieur. Les ennuis se sont aggravés. »

 

C'est alors qu'elle a commencé à lire les articles du Fahui de Minghui. Au début, elle se sentait déprimée et il semblait y avoir tant de choses à gérer quotidiennement. Elle a aussi trouvé difficile de se concentrer sur des projets pour parler aux gens du Falun Dafa et de les sensibiliser. « Alors que je me calmais et que je lisais les articles du Fahui un par un, chacun d'eux m'a frappé comme un bâton avertisseur. Ils ont également servi de miroir, me permettant de voir mes propres problèmes, attachements et notions humaines. » Avec culpabilité et reconnaissance, Mme Xia a dit qu'elle n'était plus dérangée par les conflits au travail.

 

Elle a ajouté : « J'ai aussi compris que, même si nous, les pratiquants, vivons dans des endroits différents, notre mission est la même. » Elle est déterminée à bien faire les projets dans lesquels elle est impliquée, à continuer à clarifier la vérité dans la société ordinaire et à coopérer avec d'autres pratiquants sans aucun écart. En outre, elle a récemment commencé à mémoriser le Fa comme l'ont fait certains pratiquants en Chine. « Non seulement j'ai acquis plus de compréhension du Fa, mais maintenant j'ai trouvé qu'écrire des articles est beaucoup plus facile qu'avant. »

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/24/166517.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/23/357050.html