Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,072,365 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Procès ajourné, une femme jette le doute sur la tactique de délai du procureur

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Sichuan

 

 

(Minghui.org) Une veuve de 60 ans détenue pour sa croyance devait être jugée le 25 octobre 2017, mais la cour locale a approuvé la requête du procureur de retarder le procès afin de recueillir plus de preuves contre elle.

 

Mme Chen Heqiong est une employée de la Compagnie de soie du district de Renhe. Elle attribue au Falun Gong, une discipline spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le fait de lui avoir donné la force d’élever seule son fils après la mort de son mari.

 

Elle est devenue une cible et a été arrêtée à de multiples occasions après que le régime communiste chinois a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999. Elle a été condamnée à sept ans et demi de prison en 2004 pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong.

 

Plus récemment, le 2 juillet 2017, elle retournait à son appartement lorsqu’un homme nommé Liu Guangming l’a attrapée par derrière. Mme Chen a appelé à l’aide et a entendu Liu crier à quelques autres personnes qui s’avéraient être du personnel du comité de rue local : « J’ai attrapé une [pratiquante de] Falun Gong. Vite ! Prenez une photo et mettez-la en ligne ! »

 

Liu avait vu Mme Chen distribuer des documents du Falun Gong quelques heures plus tôt et il surveillait son immeuble. Il a appelé la police aussitôt qu’il l’a attrapée. Les agents sont vite arrivés, ont saccagé son domicile et l’ont plus tard emmenée au centre de détention de Wanyaoshu.

 

Mme Chen a reçu un mandat d’arrêt formel le 14 juillet et a été inculpée le 28 août. Son dossier a été transféré à la cour du district de Renhe le 19 septembre et la date du procès a été fixée au 25 octobre.

 

Le procureur du district de Renhe a cependant renvoyé le dossier à la police après avoir constaté un manque de preuves contre Mme Chen. La cour a accepté de retarder le procès jusqu’à nouvel ordre. Mme Chen et sa famille suspectent que le procureur a recouru à la tactique du délai car ils voulaient que la police fabriquent plus de preuves contre elle.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/1/166249.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/10/26/355938.html