Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,568 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un verdict de culpabilité contre un homme de 76 ans a été émis plusieurs semaines avant sa comparution devant la cour

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Un homme de 76 ans de la ville de Dalian a comparu devant le tribunal le 24 octobre 2017 pour faire face à des accusations selon lesquelles il aurait « utilisé une secte pour saper l'application de la loi », prétexte habituel utilisé par le régime communiste chinois pour imposer et emprisonner les pratiquants de Falun Gong, une discipline spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

 

M. Liu Xiyong a été condamné à trois ans de prison et a reçu une copie du verdict le 10 novembre. Il a noté que le verdict était daté du 19 septembre, plus d'un mois avant sa date d'audience en octobre. Il a promis de faire appel, car aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong.

Avant le procès de M. Liu, le chef Zhou du poste de police local de Shihe a essayé à quatre reprises de faire arrêter M. Liu, mais le centre de détention local a refusé de prendre le vieil homme, invoquant son mauvais état de santé.

 

On ne sait pas si M. Liu est toujours en liberté sous caution ou a été remis en détention après sa condamnation.

 

La police tente de faire arrêter M. Liu

 

La dernière condamnation de M. Liu est la conséquence de son arrestation le 26 février 2017. Deux policiers l'ont arrêté ce jour-là après l'avoir vu distribuer des documents exposant la persécution du Falun Gong. Ils l'ont interrogé pendant plus d'une heure au poste de police de Shihe. Le chef Zhou l'a ensuite ramené chez lui, où ils ont confisqué trois livres de Falun Gong. Zhou a averti M. Liu de ne plus jamais distribuer de documents reliés au Falun Gong et est parti sans emmener M. Liu avec lui.

 

Le chef Zhou est revenu le 1er mars et a demandé à M. Liu de se rendre au poste de police pour signer une déclaration dans laquelle il admettait que les trois livres de Falun Gong confisqués lui appartenaient. Zhou a promis de ramener M. Liu à la maison dès que celui-ci aurait signé.

 

Cependant, Zhou n'a pas tenu sa promesse et a conduit M. Liu à l'hôpital de Jinzhou pour un examen médical. Il a ensuite conduit M. Liu au centre de détention de Sanli, qui a refusé de prendre le vieil homme en raison de son mauvais état de santé. Zhou a libéré M. Liu sous caution après que sa fille ait payé 5000 yuans.

 

Zhou est revenu chez M. Liu en juillet et l'a emmené au même hôpital pour un autre examen médical. Pourtant, le centre de détention de Sanli a refusé d'admettre M. Liu après avoir lu son rapport médical. Zhou a ramené M. Liu à l'hôpital pour davantage de tests, mais le centre de détention était ferme, ils n'allaient pas prendre quelqu'un dans un tel état de santé.

 

M. Liu a été convoqué au Parquet du district de Jinzhou le 14 août. Deux personnes l'ont interrogé, mais ils n'ont pas précisé quelle loi il avait violée. M. Liu a refusé de signer l'enregistrement de l'interrogatoire.

Zhou s'est présenté au domicile de M. Liu deux jours plus tard et l'a conduit à l'hôpital. Pour la quatrième fois, le centre de détention de Sanli n'était pas convaincu que M. Liu était en assez bonne santé pour y être détenu.

 

M. Liu a été appelé au tribunal du district de Jinzhou le 17 août et a reçu une copie de son acte d'accusation. Il a refusé de le signer.

Le harcèlement sans fin a eu un impact sur la santé de M. Liu. Il a commencé à souffrir d'hypertension, de problèmes cardiaques, d'essoufflement, de vertiges, de nausées et de fatigue.

 

Le tribunal déclare que le procès passera seulement par les motions

 

La fille de M. Liu a reçu un appel du tribunal du district de Jinzhou à la mi-octobre 2017 et on lui a dit que la date du procès de son père était fixée au 24 octobre. Ils ont dit que l'audience passerait par des motions et ne le condamnerait pas à la prison parce qu'ils savaient qu'il avait de graves problèmes de santé.

 

M. Liu s'est défendu pendant le procès. La juge Ding Jiaojiao a refusé d'accepter les documents que M. Liu avait préparés pour prouver qu'il n'y avait pas de base légale de l'accuser pour sa croyance. Elle a ajourné la séance et lui a dit : « Rentre chez toi. Ne viens plus jamais ici. »

Ding a condamné M. Liu peu de temps après et lui a donné une copie du verdict le 10 novembre. M. Liu a remarqué que le verdict était daté du 19 septembre, plusieurs semaines avant son procès.

 

Incarcérations passées pour sa croyance

 

La dernière condamnation de M. Liu a été précédée par des arrestations et des incarcérations à répétition pour sa croyance.

 

Il a été arrêté pour la première fois en avril 2002 et a été condamné à deux ans de travaux forcés. Il a été brutalement torturé au camp de travail de Dalian, où il a été forcé de s'allonger sur un lit en position d'aigle étiré pendant plus de 40 jours consécutifs.

 

La police est revenue vers lui le 24 avril 2006. Il a entamé une grève de la faim dans le centre de détention local, mais a été battu par les gardes et a été gavé avec des drogues inconnues qui lui ont gonflé le ventre.

 

La troisième arrestation de M. Liu a eu lieu le 24 juillet 2008, suite à laquelle il a été condamné à trois ans et demi de prison.

 

Juge Ding Jiaojiao : +86-411-87786086

 

Poste de police de Shihe : +86-411-87260219

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/22/166495.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/18/91-356831.html