Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,726,568 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Mmes Li Li et Jiang Tao de la province du Shandong condamnées illégalement

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Shandong, Chine

 

 

(Minghui.org) Le 11 octobre 2017, Mmes Li Li et Jiang Tao, toutes deux pratiquantes de Falun Gong de Pingdu, province du Shandong, ont été condamnées à la prison, Mme Li à trois ans et demi et Mme Jiang à trois ans.

 

Le 16 octobre 2017, elles ont fait appel de leurs condamnations

 

Le 13 novembre 2017, les avocats de Mme Li et de Mme Jiang ont rencontré le juge au tribunal intermédiaire de Qindao en vue d'un deuxième procès. Ils ont rendu visite à Mme Li et à Mme Jiang au centre de détention de Pudong le même après-midi.

 

Mme Jiang Tao

 

La famille et les amis de Mme Jiang étaient stupéfaits par la décision du tribunal de Pudong. La personne qui distribuait des documents de Falun Gong dans une vidéo présentée lors du procès de Mme Jiang n'était de toute évidence pas Mme Jiang, mais c'est sur la base de cette vidéo que Mme Jiang a été condamnée à trois ans.

 

Quatre jours après que Mme Jiang a soumis son appel, un fonctionnaire du tribunal de Pingdu est allé la voir au centre de détention de Pudong pour confirmer qu'elle avait effectivement fait appel, ce qu'elle a fait.

 

Le 10 novembre, des fonctionnaires du tribunal intermédiaire de Qindao sont allés au centre de détention demander à Mme Jiang ce qu'elle voulait. Mme Jiang a répondu : « La pratique du Falun Gong est légale. Les disciples du Falun Dafa sont innocents. J'exige d'être libérée immédiatement. »

 

Mme Jiang, 54 ans, avait de nombreux problèmes de santé avant de commencer à pratiquer le Falun Gong en mai 1998. Toutes ses maladies ont alors disparu. Le 11 avril 2017, elle bavardait avec des gens du village de Xiyujia, bourg de Guozhuang, quand des policiers du poste de police annexe de Guozhuang l'ont arrêtée. Le lendemain elle a été transférée au centre de détention de Pudong, le parquet de Pindu a approuvé son arrestation le 25 avril et a pris son dossier en main le 13 juin.

 

L'après-midi du 1er septembre, les fonctionnaires du tribunal de Pingdu ont jugé Mme Jiang au centre de détention de Pudong. Mme Jiang a dit qu'elle était innocente, que pratiquer le Falun Gong n'est pas illégal. Son mari et son avocat l'ont défendue aussi et ont exigé sa libération immédiate.

 

Mme Li Li

 

Mme Li, 45 ans, habite au village de Dianqian dans le district du développement économique de Pingdu. Elle est devenue pratiquante de Falun Gong en 1999 et vit depuis cette époque selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. C'est une épouse dévouée et une employée modèle.

 

Depuis le début de la persécution en 1999, Mme Li a été arrêtée et détenue à de nombreuses occasions. Elle a été renvoyée de son travail et détenue dans un hôpital psychiatrique pendant 123 jours. Elle a été détenue dans un camp de travaux forcés pendant deux ans, et condamnée deux fois à la prison pour un total de huit ans. Elle a été torturée brutalement.

 

Le 11 avril 2017, des policiers du poste de police annexe de la rue Taishan à Pingdu sont entrés chez Mme Li par effraction, ils ont saccagé son domicile et ils ont arrêté Mme Li. Les policiers l'ont menacée en disant : « L'ordinateur et l'imprimante sont soit à vous, soit à votre mari. Nous l'arrêterons lui aussi ! » Le jour même, Mme Li a été détenue illégalement au centre de détention de Pudong à Jimo.

 

Le matin du 1er septembre, les fonctionnaires du tribunal de Pingdu ont jugé Mme Li au centre de détention. Mme Li a déclaré : « Pratiquer le Falun Gong est légal. » Son avocat, de Pékin, l'a défendue et a exigé sa libération immédiate.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/11/30/166585.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/11/19/356877.html