Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,708,549 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Une mère et sa fille remises en liberté après que le parquet ait classé l'affaire

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Sichuan

 

 

(Minghui.org) Une jeune femme et sa mère détenues pour leur croyance ont été remises en liberté après que le parquet de la localité ait deux fois retourné leur dossier à la police avec la mention de manque de preuves.

 

Mme Jing Huan a été arrêtée le 1er juin 2016, alors qu'elle distribuait de l'information concernant le Falun Gong, une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois. Sa mère, Mme Zhou Xiaoli, et son oncle, M. Zhou Faming, tous deux également pratiquants de Falun Gong, sont allés à son domicile pour vérifier comment elle allait, mais ils ont été saisis par les agents de police qui étaient occupés à saccager le domicile.

 

Mme Zhou et Mme Jing ont été envoyées au centre de détention de Mianyang le lendemain, tandis que M. Zhou a été transféré au centre de détention de Dantai. Le mari de Mme Jing a dû s'absenter de son travail pour prendre soin de son enfant qui a un an.

 

M. Zhou, enseignant à une école supérieure, a été remis en liberté sous caution le 6 juillet. Avant sa dernière arrestation, il a été condamné deux fois pour sa croyance et a purgé en tout dix ans en prison. Sa soeur, Mme Zhou, a été détenue dans un camp de travail pendant un an et demi.

 

Après sa libération, M. Zhou a travaillé avec d'autres pratiquants de la localité pour obtenir la mise en liberté de sa soeur et de sa nièce. Ils ont téléphoné et écrit aux instances appropriés et ont mis en évidence qu'aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong.

 

Le mari de Mme Jing et le mari de Mme Zhou sont aussi allés au poste de police pour demander la mise en liberté des deux femmes. Entre temps, ils ont aussi engagé un avocat en droit civil pour défendre l'innocence des deux femmes.

 

Le parquet a retourné le dossier à la police fin septembre après avoir entendu les arguments de l'avocat de la défense. La police, cependant, a soumis à nouveau le dossier au parquet deux mois plus tard.

 

M. Zhou et les pratiquants de la localité ont continué à parler aux fonctionnaires du parquet et les ont pressés de mettre en liberté Mme Zhou et Mme Jing.

 

Le parquet a retourné le dossier pour la deuxième fois en janvier 2017. Le 25 février, la police a classé l'affaire et rendu la liberté à Mme Zhou et Mme Jing.

 

 

Traduit de l'anglais en Belgique

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/6/162406.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/4/343816.html