Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

286,925,824 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Trois pratiquantes de la ville de Yuxi condamnées à la prison

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Yunnan, Chine

 

 

(Minghui.org) Les pratiquantes de Falun Gong, Mmes Deng Cuiping, Li Qiongzhen, Pu Zhiming, Li Li et Qing Liyuan ont été jugées par le tribunal du canton de Ershan le 16 février 2017.

 

Mme Deng a été condamnée à six ans de prison, Mme Li Qiongzhen à quatre ans et Mme Pu à trois ans, avec cinq ans de probation.

 

Mme Li Li et Mme Qing n'ont pas été condamnées.

 

Le procès a débuté à 9 h et s’est terminé à 16 h.

 

L’avocat de Mme Li Qiongzhen, Wen Haidong, a interrogé le fait que le juge Bai Weiliang soit allé au centre de détention pour presser Mme Li à admettre sa culpabilité et pour la contraindre à rejeter son avocat. L’avocat et le juge se sont disputés intensément, forçant le tribunal à suspendre l'audience par deux fois.

 

L’avocat a dit qu’il n’y a aucune loi en Chine qui stipule qu’il est illégal de pratiquer le Falun Gong.

 

Les pratiquantes ont été accusées « d'entrave à la justice », une accusation standard contre les pratiquants de Falun Gong. L’avocat de Mme Deng, Sun Dianjun, a souligné que Mme Deng n’avait rien fait pour entraver la justice et que les accusations du procureur étaient en contradiction avec les activités de la pratiquante.

 

Mme Deng a dit au tribunal que la pratique du Falun Gong a grandement amélioré sa santé. Elle est devenue beaucoup plus heureuse en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et elle n’a jamais nui à quiconque. Elle a dit que d’être une bonne personne n’est pas un crime et que pratiquer le Falun Gong n’est pas non plus un crime.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/12/162474.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/2/343741.html