Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,389,399 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Deux femmes du Shandong condamnées à la prison pour avoir dénoncé la persécution du Falun Gong

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Shandong

 

 

(Minghui.org) Deux résidentes de la ville de Yantai ont été condamnées à la prison pour avoir distribué des informations dénonçant la persécution du Falun Gong, une discipline spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, par le régime communiste chinois.

 

Mme Guo Weixia et Mme Sun Mingxia ont été arrêtées le 29 janvier 2016 et c'est le 24 octobre qu'elles ont comparu pour la première fois devant le tribunal. Lors de leur audience de détermination de leur peine, le 17 février 2017, le juge a menacé de les garder incarcérées si elles refusaient d'admettre l'acte fautif présumé.

 

Comme aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong, les deux femmes ont défendu leur droit constitutionnel à la liberté de croyance. Le juge a condamné Mme Guo à un an et six mois de prison.

 

Mme Guo, âgée d'environ 30 ans, a été libérée après avoir purgé sa peine le 28 février 2017.

 

Souffrance des familles

 

La police a saccagé le domicile de Mme Guo peu de temps après son arrestation. Ils ont trouvé deux DVD clarifiant la vérité et quelques exemplaires de documentation sur le Falun Gong, qui ont ensuite servi de preuves contre elle.

 

Mme Guo et Mme Sun ont été transférées au centre de détention de Fushan deux jours après leur arrestation. Comme les gardiens leur ont refusé les visites des familles, la famille de Mme Guo devait compter sur son avocat pour avoir des informations à son sujet. La famille a appris qu'elle avait été interrogée deux fois et qu'elle n'avait avoué aucun acte répréhensible.

 

Le père de Mme Guo a fait plusieurs voyages pour se rendre dans les départements concernés avant le Nouvel An chinois de 2017 (fin janvier) pour demander sa libération, mais personne ne l'a écouté.

 

Mme Guo a entamé une grève de la faim après le Nouvel An chinois pour protester contre la détention illégale. Elle est devenue extrêmement faible et ne pouvait même pas marcher seule avec assurance.

 

Ses parents sont devenus très inquiets au sujet de son état, mais on leur a refusé toute visite avec elle, maintes et maintes fois.

 

La famille de Mme Sun a également beaucoup souffert pendant sa détention. Son mari, M. Zou Deyong, également pratiquant de Falun Gong, continue de purger une peine de trois ans depuis son arrestation, le 12 avril 2015, pour avoir parlé du Falun Gong aux gens. Le fils du couple, un collégien, est maintenant livré à lui-même.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/9/162433.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/2/26/343589.html