Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

273,655,386 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une citoyenne canadienne travaillant en Chine fait face à une accusation pour sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui à Pékin

 

 

(Minghui.org) Une vice-présidente de Leadman Biochemistry Co. Ltd de Pékin a reçu un mandat d’arrestation formel après qu’elle a été arrêtée plus tôt cette année pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

 

Mme Sun Qian fait maintenant face à une accusation pour sa croyance.

 

La femme de 50 ans est une citoyenne canadienne qui a grandi dans la province chinoise du Shandong et vit et travaille actuellement à Pékin. Elle souffrait de palpitations cardiaques, de problèmes de foie et de dépression, mais tous ses symptômes ont disparu après qu'elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2014.

 

Elle était à la maison le 19 février 2017 lorsque plus de deux douzaines de policiers ont fait irruption et l’ont arrêtée. Ses livres de Falun Gong, son téléphone portable, son ordinateur, son imprimante et d’autres objets de valeur ont été confisqués.

 

Cependant, la police a refusé de révéler où elle était détenue. Cela a pris plusieurs semaines à sa famille pour découvrir qu’elle est maintenant détenue au Premier centre de détention de Pékin.

 

L’avocat de Mme Sun a appris d’elle qu’elle a été placée en isolement à plusieurs reprises pour avoir refusé de coopérer avec les gardiens. Lui et sa famille ont informé l’ambassade du Canada à Pékin de son état. Un fonctionnaire consulaire a par la suite rendu visite Mme Sun et exprimé la préoccupation du gouvernement canadien pour elle. Le centre de détention a cessé de la mettre en isolement après la visite.

 

La famille de Mme Sun a appris le 28 mars 2017 que le premier Parquet de Pékin a émis un mandat d’arrestation formel contre elle. Dans une interview avec un média hors de Chine, sa famille a réitéré que Mme Sun n’a enfreint aucune loi en exerçant son droit constitutionnel à la liberté et appelle le public de les aider à obtenir sa libération.

 

Les coordonnées des responsables :

 

Li Zhonghe, chef du Bureau de la sécurité intérieure du district de Chaoyang : + 86-13901381003

Xiao Xingguo, directeur du département de police du district de Chaoyang : + 86-10-65094217

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/4/9/162781.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/4/7/345308.html