Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

281,637,283 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Une famille lutte pour le droit de témoigner en faveur d'une pratiquante de Falun Gong condamnée illégalement

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Shandong

 

 

(Minghui.org) Un juge de la Cour intermédiaire de la ville de Dezhou a refusé de répondre à la demande d'un frère et d'une sœur, vivant à Dezhou, de témoigner en faveur de leur mère qui fait appel de sa peine de prison. Le juge a cédé seulement après que les frères et sœurs ont déposé de multiples plaintes contre lui pour violation de leurs droits légaux

 

Mme Wang Yanzhi, ayant été signalée pour avoir distribué des documents sur le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois, a été arrêtée le 22 mai 2016. Elle a été condamnée à quatre ans de prison le 8 décembre. :

 

La femme âgée de 60 ans a déposé un appel à la Cour intermédiaire de cette ville peu après. Le 15 février 2017, son avocat d'une autre ville a présenté en personne ses arguments de défense à la Cour supérieure. Quelques jours plus tard, il a envoyé une demande d'audience publique, qui a été reçue par le tribunal le 21 février.

 

Le 6 mars, le fils et la fille de Mme Wang ont rencontré Xu Wanbiao, l'un des trois juges en charge du dossier d’appel. Les frères et sœurs ont exprimé leur désir de défendre l'innocence de leur mère, mais Xu a refusé d'accepter leur demande de témoigner devant le tribunal. Il a affirmé qu'ils avaient manqué la date limite pour déposer une telle demande et que cela était inutile car il y avait très peu de chance qu’il y ait une audience publique.

 

Le 9 mars, la fille de Mme Wang a essayé de nouveau, mais Xu a encore refusé de traiter sa demande. Elle est allée au Parquet de la ville de Dezhou pour déposer plainte contre lui, mais y a été refoulée.

 

Cela n’a pas dissuadé la jeune femme. Trois jours plus tard, elle a envoyé des copies de sa plainte aux agences suivantes : la Cour supérieure populaire de la province du Shandong, le Parquet populaire de la province du Shandong, le Bureau de discipline de la province du Shandong, la Cour intermédiaire de Dezhou et le Comité de discipline de la ville de Dezhou.

 

Elle a accusé Xu de les avoir privés, elle et son frère, du droit de défendre leur mère devant le tribunal et de demander à la Cour intermédiaire de tenir une séance publique pour entendre l'appel de sa mère.

 

Le 14 mars, le juge Xu a appelé la fille disant qu'il était prêt à traiter sa demande de témoigner devant les tribunaux.

 

Voir aussi :

 

En français :

 

Une pratiquante de Falun Gong injustement accusée et condamnée

 

En anglais :

 

Shandong Woman Vows to Fight Her Unjust Prison Sentence

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/19/162549.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/16/344336.html