Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

270,782,938 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une famille de Jilin arrêtée pour avoir donné refuge à Mme Lv Yongzhen

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Jilin, Chine

 

 

(Minghui.org) Pour avoir accueilli et donné refuge à la récente évadée Mme Lv Yongzhen, originaire de Changchun, M. Wang Hongyan, sa mère Mme Sun Shiying, et sa sœur, tous pratiquants de Falun Gong, ont été arrêtés le 7 mars, avec Mme Lv.

 

Les policiers du Département de police du district de Kuancheng sont allés au-delà de leur juridiction et ont procédé aux arrestations dans le district de Chaoyang. M. Wang Hongyan est actuellement détenu au centre de détention n° 1, tandis que sa mère, sa sœur et Mme Lv sont détenues dans le centre de détention n° 4.

 

Après avoir enduré neuf ans d'emprisonnement et de torture brutale, la peine de Mme Lv Yongzhen, 62 ans, touchait à sa fin le 27 février. Cependant, des policiers du Bureau 610 local sont allés la chercher à la prison pour femmes de Jilin avec l'intention de la déplacer avant que sa famille n'arrive le jour de sa libération.

 

La famille et les amis de Mme Lv, qui attendaient à l'extérieur de la prison, ont arrêté les véhicules de police et l'ont aidée à s'enfuir. Elle a pu trouver refuge au domicile de M. Wang Hongyan et de sa famille après son évasion.

 

Le 3 mars, les fonctionnaires du bureau 610 de la ville de Liaoyuan, le bureau de police de la ville de Changchun et le poste de police Huanglong du canton de Nongan ont arrêté M. Zhu Haitao, dans la voiture duquel Mme Lv s’est échappée, et ont confisqué son téléphone portable. Ils ont conduit quelques autres arrestations avant de retrouver Mme Lv le 7 mars.

 

L'interminable cauchemar de M. Wang et de sa famille

 

M. Wang, 31 ans, et sa sœur étaient enfants quand ils ont commencé la pratique avec leurs parents en 1997. En dépit de la persécution brutale, la foi de la famille en Authenticité-Bienveillance-Tolérance n'a jamais faibli au cours des 18 dernières années. Cela a fait d’eux les cibles des autorités locales.

 

Le père de M. Wang, M. Wang Qibo a été torturé à mort le 28 mars 2007, à l'âge de 47 ans, alors qu'il était emprisonné pour sa croyance dans la prison de Jilin. Son corps a été incinéré sans le consentement de la famille ni dernier adieu. Il avait enduré plusieurs détentions illégales, lavages de cerveau et travaux forcés avant d’être condamné à sept ans de prison en juillet 2002.

 

La mère de M. Wang Hongyan, Mme Sun Shiying, 57 ans, a été illégalement arrêtée à plusieurs reprises, elle a été soumise deux fois au lavage de cerveau, et a enduré un an de travaux forcés. Elle a été battue et torturée pendant sa détention ainsi qu’au camp de travaux forcés.

 

Elle a été arrêtée en octobre 2015 pour avoir déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, pour avoir lancé la persécution du Falun Gong, le tenant responsable de la mort de son mari et des épreuves de sa famille.

 

M. Wang et sa sœur ont tous deux été arrêtés avec leurs parents quand ils étaient petits. Ils ont été témoins de la violence et de l'injustice contre leurs parents et ont traversé d'énormes difficultés afin de rendre visite à leurs parents en prison. Perdre leur père si jeunes les a laissés tristes et en colère.

 

La sœur de M. Wang a été forcée d'abandonner l'école secondaire. Lorsque M. Wang a obtenu son diplôme d'études secondaires, il n'a pu se permettre d'aller à l’université parce que ses deux parents étaient détenus. À un moment, la famille a dû vendre la maison familiale et quitter la ville pour éviter le harcèlement et les arrestations.

 

Les grands-parents de M. Wang, qui approchent les 90 ans, ont versé beaucoup de larmes sur leur fils perdu. Ce sont à présent leur belle-fille et deux petits-enfants qui ont été pris par la police.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/4/11/162802.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/28/344830.html