Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

305,391,489 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Voix de soutien


De hauts responsables canadiens préoccupés par le sort d’une citoyenne détenue et torturée à Pékin pour sa croyance

 

Écrit par Ying Zi, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) La citoyenne canadienne Mme Sun Qian a été arrêtée à Pékin il y a trois mois en raison de sa croyance en le Falun Dafa. Les autorités chinoises l'ont torturée dans un centre de détention et ont interdit à son avocat de la rencontrer, suscitant les préoccupations et critiques de nombreux responsables canadiens.

 

La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland a dit qu’elle allait suivre de près le cas de Mme Sun Qian.

 

Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères, a déclaré qu'elle y accorderait une attention particulière, parce que ce sont « des questions que tout gouvernement canadien, et certainement notre gouvernement et moi-même, en tant que ministre des Affaires étrangères, prenons le plus à cœur ».

 

« À mon avis, même un seul Canadien détenu à l'étranger de manière injuste est un de trop et c'est un devoir pour tous les gouvernements », a-t-elle poursuivi. « Je prends extrêmement au sérieux mon devoir. »

 

Détention et torture

 

Mme Sun Qian, 51 ans, est diplômée de l'Université de Pékin et a ultérieurement créé une entreprise de biotechnologie. Elle est devenue citoyenne canadienne en 2007. Elle est détenue dans le premier centre de détention de Pékin depuis son arrestation le 19 février 2017.

 

Selon sa sœur Sun Zan, qui a vu Sun Qian le 5 mai, elle a été maltraitée dans le centre de détention. « En voyant ma sœur refuser d'abandonner sa croyance, les gardiens l'ont jetée à terre, lui laissant des éraflures sur ses bras. Quatre gardes l’ont alors maintenue brutalement pour lui mettre des menottes et des chaînes aux pieds. » Les menottes étaient très serrées, ce qui l'empêchait de déplacer ses mains. Les chaînes aux pieds étaient lourdes également. Les gardes ont aussi pulvérisé un liquide corrosif sur son visage.

 

Parce que les agents de détention n'ont pas permis à l'avocat de Sun Qian de lui rendre visite le 17 mai, sa famille a demandé l'aide de l'ambassade du Canada. Les responsables canadiens ont confirmé que Sun Qian était menottée depuis le 5 mai, même pendant son sommeil.

 

Mme Sun Qian a gagné la troisième place au cours d'un tournoi de golf en 2012.

 

Les efforts de secours

 

Michael Cooper, député, a dit que Sun Qian a été arrêtée parce qu'elle suit le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Au cours des dix-huit dernières années, un grand nombre de pratiquants de Falun Dafa ont été arrêtés, détenus et torturés en Chine ; certains ont même été tués pour leurs organes.

 

Irwin Cotler, ancien ministre de la Justice et procureur général, a dit que les mauvais traitements à l’encontre de Sun Qian violaient la convention internationale et les lois chinoises.

 

Le député Peter Kent a dit que le gouvernement canadien doit aider ceux qui sont persécutés par le gouvernement chinois.

 

Peter Kent, député, a dit espérer que le gouvernement canadien engage plus d’actions pour résoudre cette question.

 

Elizabeth May, députée et chef du Parti vert, a appelé à davantage d’actions pour secourir Sun Qian et les autres pratiquants de Falun Dafa détenus en Chine.

 

« Nous exhortons les autorités chinoises et la République populaire de Chine à rendre à une citoyenne canadienne son passeport canadien et à la laisser rentrer chez elle », a dit Elizabeth May, députée et chef du Parti vert. « Et d'autre part, nous soulignons encore une fois que la question plus large de la persécution des pratiquants de Falun Dafa doit cesser. »

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/5/24/163981.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/5/23/348619.html