Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

279,090,717 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


La mère d'une résidente des États-Unis, illégalement détenue en Chine

 

Écrit par un journaliste de Minghui dans la province du Shandong en Chine

 

 

(Minghui.org) Le 8 juin 2017, deux femmes ont été arrêtées dans la ville de Pingdu, province du Shandong, pour avoir parlé aux gens du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Il s'agit de Mme Wang Meirong et de Mme Zhang Yuemei.

 

La fille de Mme Wang, Jiang Wenjun, qui vit à San Francisco, demande au régime chinois de libérer sa mère et Mme Zhang.

 

Mme Wang Meirong

 

Interrogatoire

 

Guo Yucheng et Dai Yugang, dirigeants du Bureau 610 de Pingdu et un homme chauve se sont précipités au poste de police de Datian pour interroger Mme Wang et Mme Zhang dès qu'ils ont entendu parler de l'arrestation.

 

Mme Wang n'a pas coopéré avec eux et a refusé de donner son nom.

 

Guo Yucheng lui a tordu les bras pendant que l'homme chauve l'a saisie par les cheveux et lui a frappé la tête contre un mur.

 

Mme Wang a continué à crier : « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! »

 

Détenues au centre de détention de Pudong, Jimo

 

Les deux femmes ont été transférées au centre de détention de Pudong à Jimo le lendemain, mais le mari de Mme Wang n'a été informé de sa détention que le 11 juin. Ils ont accusé Mme Wang de « compromettre l'application de la loi », une accusation « parapluie » utilisée pour condamner les pratiquants.

 

Sa famille a embauché un avocat qui l'a rencontrée au centre de détention le 13 juin. Le Département de police de Pingdu avait interrogé Mme Wang.

 

Mme Wang, 52 ans, travaillait autrefois comme directrice adjointe de la Coopérative de crédit du bourg de Malan dans la ville de Pingdu.

 

Mme Wang partage son histoire

 

Misérable avant de pratiquer le Falun Gong

 

Mme Wang a déclaré qu'elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en octobre 1998. À cette époque, elle souffrait d'une douleur atroce et son cœur était rempli de tristesse. Elle avait perdu le désir de vivre à cause d'un psoriasis sévère.

 

Le psoriasis s'étendait sur tout le corps, y compris le visage, les mains et les pieds. Elle estimait qu'elle était moche, parce qu'elle était couverte d'une couche de peau qui ressemblait à des écailles de poisson. Quand elle se déplaçait ou se penchait, sa peau craquait et saignait. C'était également extrêmement prurigineux et elle souffrait d'insomnie.

 

« J'ai essayé toutes sortes de remèdes occidentaux », a-t-elle dit, « ainsi que la médecine traditionnelle chinoise. J'ai également essayé divers remèdes populaires, mais rien n'a fonctionné et toutes nos économies se sont volatilisées. Je me sentais désespérée, sans espoir et je pensais souvent qu'il aurait mieux valu que je sois morte. »

 

Le Falun Gong lui a donné une seconde vie

 

Alors qu'elle pensait avoir atteint le summum de son endurance, elle a obtenu un exemplaire du Zhuan Falun, l'enseignement principal de la pratique du Falun Gong.

 

Elle a lu le livre avec empressement et a commencé à suivre le principe du Falun Gong Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

 

« En l'espace de trois mois », a-t-elle dit, « je me suis rétablie et mon psoriasis a disparu. Mon corps était devenu si léger et j'étais métamorphosée. Le Falun Gong m'a donné une seconde vie. Ma maison est de nouveau remplie de joie. »

 

Les membres de sa famille et ses collègues ont été témoins du pouvoir du Falun Gong.

 

« Le Falun Gong m'a non seulement donné une nouvelle vie », a-t-elle dit, « mais il m'a aussi aidée à élever mon sens du bien et du mal. J'ai travaillé dur et mes supérieurs ont reconnu ma bonne éthique de travail. »

 

Compte tenu de sa longue maladie, sa famille avait des difficultés financières. Les administrateurs, là où elle travaillait, lui ont dit de présenter une demande de subvention. Elle les a remerciés, mais a refusé leur aimable suggestion, car un pratiquant n'accepte pas d'argent s'il n'est pas gagné. Ils ont été touchés par son honnêteté et son intégrité.

 

Persécution

 

Jiang Zemin, l'ancien dirigeant du régime communiste, a lancé une persécution nationale contre le Falun Gong en juillet 1999.

 

Ses supérieurs lui ont ordonné de remettre ses livres de Falun Gong et ont essayé de la contraindre à écrire une déclaration de renoncement au Falun Gong. Ils ont également exigé que les membres de sa famille signent la déclaration.

 

« La persécution m'a privée de ma liberté de croyance », a-t-elle dit, « et m'a causé d'énormes souffrances mentales et physiques. Mes amis, mes collègues et les membres de ma famille ont perdu l'opportunité de pratiquer le Falun Gong, bien qu'ils sachent tous que c'est bien. D'une certaine manière, ils sont les véritables victimes de la persécution ».

 

Arrestation

 

Afin d'aider plus de gens à découvrir les faits sur le Falun Gong, Mme Wang et ses compagnes de cultivation sont souvent sorties pour clarifier la vérité sur cette cultivation et pratique aux gens.

 

Alors qu'elles parlaient à des gens du Falun Gong, Mme Wang et Mme Zhang ont été arrêtées.

 

Son père âgé de 80 ans, qui est alité, a besoin de Mme Wang pour s'occuper de lui. Les membres de sa famille et ses amis sont également très inquiets pour elle.

 

Nous demandons à toutes personnes compatissantes de tendre la main et de soutenir les efforts pour secourir Mme Wang et tous les pratiquants de Falun Gong innocents qui sont toujours incarcérés par le régime communiste.

 

Voir aussi :

Les pratiquants de la région de la Baie demandent la libération des membres de leur famille emprisonnés en Chine

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/6/23/164382.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/17/349761.html