Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

290,109,778 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


M. Yang Guanren détenu illégalement dans la ville de Shenzhen malgré un mandat d’arrêt annulé

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Guandong, Chine

 

 

(Minghui.org) M. Yang Guanren, président régional d'un groupe de sociétés basé à Pékin, a été signalé à la police par un chauffeur de taxi, pour avoir parlé du Falun Gong lors d'un voyage d'affaires à Shenzhen le 15 mai 2017.

 

M. Yang a été illégalement arrêté et détenu au centre de détention du district de Nanshan. Cette arrestation a d'abord été approuvée par le Parquet, qui est ensuite revenu sur cette décision. Cependant, le Département de police du district de Nanshan n'a pas libéré M. Yang.

 

M. Yang Guanren


Dénoncé pour avoir parlé du Falun Gong

 

Pendant son voyage d'affaires, M. Yang Guanren a pris un taxi Didi [une plateforme de co-voiturage] de la ville de Guangzhou à Shenzhen, le 15 mai 2017. En route, M. Yang a parlé au conducteur du Falun Gong et de la persécution incessante de la pratique.

 

Le chauffeur de taxi a conduit M. Yang au poste de police de Yuehai du district de Nanshan et a dit à la police que M. Yang était un pratiquant de Falun Gong. Les policiers ont refusé de l'arrêter, mais le chauffeur de taxi a insisté. La police a cédé sous la pression.

 

La famille de M. Yang a été informée de son arrestation par le poste de police de Yuehai le 16 mai et on lui a demandé d’amener ses affaires au poste de police. L'agent Zhang a dit à la famille qu'ils pourraient venir chercher M. Yang 30 jours après avoir payé la caution.

 

Ils sont allés au centre de détention du district de Nanshan le matin du 14 juin – 30 jours après l'arrestation de M. Yang – pour l'emmener. Le centre de détention ne les a pas autorisés à rendre visite à M. Yang. Ils n'ont également donné aucune information sur son cas, car la famille n'avait pas apporté son attestation de domicile.

 

Ils sont ensuite allés au poste de police de Yuehai pour de plus amples informations, mais on leur a dit que Zhang, qui était responsable de son cas, était en voyage d'affaires. La famille a appelé l'agent Zhang mais n'a reçu aucune information.

 

Ils ont été rapidement avertis de venir au poste de police de Yuehai le matin du 17 juin et d'apporter leurs cartes d'identité. Zhang était toujours en voyage d'affaires quand ils sont arrivés, mais la famille a reçu un texto de Zhang disant que M. Yang serait libéré ce jour-là. La famille a attendu des heures avant d'être informée que l'arrestation de M. Yang avait été approuvée.

 

On leur a dit ensuite de voir le capitaine Shi de la Division de la sécurité intérieure du Département de police du district de Nanshan. Avant d’y aller, on leur a cependant également demandé de signer le mandat d'arrêt, ce qu’ils ont refusé.

 

Le capitaine Shi du Département de police de Nanshan a également refusé de les voir. À la place, il a demandé à la police d'enregistrer la famille. La police a ensuite accusé la famille d'interrompre ses affaires et a appelé un véhicule de police. La police a arrêté deux membres de la famille et les a détenus au poste de police de Yuehai. Zhang a appelé la famille et a menacé de les arrêter aussi s'ils allaient à nouveau au département de police.

 

La police refuse de libérer M. Yang

 

Après avoir été engagé par la famille, l’avocat a rendu visite à M. Yang au centre de détention le 19 juin et il est allé au poste de police. Zhang a menacé de torturer M. Yang si la famille et les amis continuaient à l’appeler.

 

L’avocat et la famille sont allés au Département de police de Nanshan le 20 juin et on les a avertis que l’arrestation de M. Yang avait été approuvée par le parquet. Puis ils sont allés au parquet où on leur a dit que l’arrestation approuvée avait été annulée. L’avocat avait fait les aller-retour entre le département de police et le parquet. Le parquet a confirmé que l’approbation avait bien été annulée et que la famille pouvait poursuivre le département de police si la police refusait de libérer M. Yang dans les 48 heures.

 

À la fin, l’avocat n’a pas réussi à obtenir la libération de M. Yang. Les agents et le département de police ont demandé que M. Yang signe l’approbation de l’arrestation, sans lui dire que l’approbation n’était plus valide. M. Yang a refusé de signer. La police a aussi demandé que son frère et son assistant signent le document, mais tous deux ont refusé.

 

Le Département de police de Nanshan a ordonné à la police de la sécurité intérieure de la ville de M. Yang de fouiller la maison de ses parents qui ont tous deux plus de 80 ans. Ses parents n’ont pas pu dormir de la nuit, se faisant du souci pour leur fils. Sa mère de 87 ans était si touchée par l’arrestation de son fils qu’elle est devenue grabataire et incapable de manger proprement durant plusieurs jours.

 

Voir aussi en chinois :

 

http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/23/检察院退捕-深圳国保仍关押杨观仁-350063.html

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/10/164599.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/21/349986.html