Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

279,404,490 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Des pratiquants de Falun Gong brutalement persécutés dans la prison de Tailai

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Heilongjiang, Chine

 

 

(Minghui.org) Au cours des dix-huit ans de persécution du Falun Gong, la prison de Tailai dans la province du Heilongjiang a toujours été un endroit central utilisé par les responsables de la province pour persécuter les pratiquants.

 

Ceux qui avaient une croyance solide dans la pratique étaient souvent transférés depuis d'autres lieux de détention vers la prison de Tailai. Ils y étaient soumis à une torture à long terme et à une forte pression de la part des gardes de la prison ainsi que des détenus.

 

Dès leur arrivée, ces pratiquants étaient contraints à écrire des déclarations selon lesquelles ils renonçaient au Falun Gong. Ceux qui refusaient étaient soumis à toutes sortes de tortures : être suspendu, devoir rester debout ou accroupi pendant des périodes extrêmes, être privé de sommeil, devoir avaler de l’eau glacée versée directement dans leur gorge, être contraint de rester debout dans une eau glacée en hiver, être incarcéré dans une cellule d'isolement, et être restreint sur le banc du tigre, parmi d’autres.

 

La prison de Tailai

 

Privation de sommeil

 

Une des méthodes de torture communément utilisée dans la prison de Tailai était la privation de sommeil.

 

M. Zhang Haitao a été forcé de porter des menottes et des chaînes dix jours durant et n’a pas été autorisé à dormir pendant trois jours d'affilée en novembre 2015 en raison de son refus de se soumettre aux travaux forcés.

 

M. Liu Jingxun, 72 ans, a également été privé de sommeil et a néanmoins été forcé à travailler dur pendant la journée.

 

M. Wang Weijun n’a pas été autorisé à dormir pendant une semaine. Les gardes continuaient à l'invectiver. Quand il somnolait, les détenus le piquaient avec des aiguilles, lui pulvérisaient de l’eau pimentée sur le visage et le gavaient avec de l’eau glacée.

 

Passage à tabac

 

M. Shi Shixin, âgé de plus de trente ans, a été brutalement battu dans le quartier 10 au début de 2015. Il a abondamment saigné de la tête. Pour éviter que les autres détenus soient témoins de ses blessures, les gardes l’ont enfermé dans une cellule d’isolement. Son visage était méconnaissable des suites d’un autre passage à tabac. Il a été placé à nouveau dans une cellule d’isolement.

 

M. Wang Weijun, également dans la trentaine, a été détenu dans le quartier 15 entre 2007 et 2009. Parce qu’il refusait de renoncer au Falun Gong, les gardes l’ont battu avec un tube en PVC épais de plus de 2 cm, rempli avec du sable.

 

Soumis à des pulvérisations d’eau pimentée et immobilisé sur le banc de tigre

 

Torture du banc du tigre

 

Après avoir rapporté que la prison avait torturé le pratiquant de Falun Gong Zhang Haitao, le pratiquant Xu Wenlong a été incarcéré dans une cellule d’isolement du 3 au 18 décembre 2015.

 

Les gardes l’ont maintenu sur un « banc de tigre » pendant six jours. Ils ne l’ont pas laissé dormir et pulvérisaient de l’eau pimentée sur sa tête, son visage et son cou de 10 à 20 fois par jour. « C’était suffisant pour me laver les cheveux », a dit M. Xu.

 

Quand il a tourné sa tête de côté, les gardes ont visé directement ses yeux. La douleur a été insoutenable et sa vue en a été affectée de manière significative.

 

Dessin de M. Xu représentant la torture du « banc du tigre » et la pulvérisation d’eau pimentée

 

Après que les gardes l’ont libéré du « banc du tigre », ils l’ont enchaîné à un anneau fixé au sol pendant neuf autres jours.

 

Ses poignets étaient douloureux s’il essayait de s’étendre pour dormir. La zone de confinement était très froide, mais on ne le laissait porter que des vêtements légers. Il a entamé une grève de la faim et est devenu émacié. Devoir rester assis sur un sol en béton pendant neuf jours a causé de fortes douleurs dans ses jambes, hanches et fesses.

 

Dessin de M. Xu le représentant enchaîné au sol

 

Agression sexuelle

 

M. Liang Jinyu a été condamné à une peine de dix ans en 2002 pour avoir partagé des articles du Falun Gong avec d’autres pratiquants. Il était étroitement surveillé et torturé brutalement dans la prison de Tailai pour son refus d’abandonner la pratique du Falun Gong. Un agent a utilisé une aiguille pour piquer ses parties génitales. En 2003, il a été battu si violemment qu’il a fait une hémorragie cérébrale et a été séquestré dans un hôpital pendant deux mois.

 

Torture physique

 

Les pratiquants étaient également exposés à des températures chaudes et froides extrêmes.

 

M. Wang Weijun a une fois été forcé de se tenir debout sous un soleil cuisant en portant un épais manteau ainsi qu’un pantalon très chaud. Quand il s’est évanoui en raison de la chaleur, les gardes l’ont arrosé d’eau froide pour le ranimer. Quand il a eu soif, ils lui ont donné de l’eau salée à boire.

 

Durant l’hiver 2015, M. Zhang Yuliang a été soumis à la torture de la congélation. Les gardes lui ont retiré ses vêtements, l’ont forcé à s’asseoir à terre et ont ensuite ouvert la fenêtre pour le laisser dans le courant d’air glacial.

 

Privés de visites familiales et de courrier personnel

 

En plus de la torture physique, les gardes recouraient également à la privation de visites familiales et de courrier personnel. Entre les mois d’août et octobre 2016, les gardes du quartier 3 ont privé M. Xu Wenlong des visites de sa famille, d’appels téléphoniques, de recevoir ou d’envoyer des lettres et de faire des achats à la cantine. Il était seulement autorisé à rester dans une zone définie sans pouvoir parler à quiconque.

 

En ce mois de juillet 2017, il y a encore 30 pratiquants de Falun Gong soumis à la persécution dans la prison de Tailai. Il s'agit de :

 

Quartier 2 : Wu Yuanlong, Wang Lansheng

Quartier 3 : Xu Wenlong

Quartier 4 : Guan Ri'an, Zhang Haitao

Quartier 5 : un pratiquant avec le surnom de Zhang et plusieurs autres pratiquants dont les noms sont inconnus

Quartier 6 : Wei Changfeng

Quartier 7 : un pratiquant dont le nom est inconnu

Quartier 8 : Zhang Zuojun, Peng Chong

Quartier 9 : Ju Zhiyuan

Quartier 10 : Shi Shixin et un autre pratiquant dont le nom est inconnu

Quartier 11 : Zhang Haitao, Zhang Xiaoguang

Quartier 13 : un pratiquant dont le nom est inconnu

Quartier 14 : Liu Fubin, Shen Shirong

Quartier 15 : Li Qi, Xu Shengli

Quartier 16 : Shi Mengwen, Zhang Haiou, Liu Qingfu

Quartier 17 : Zhang Yutang et deux autres pratiquants dont les noms sont inconnus

Quartier inconnu : Zhu Qiangong

 

Voir aussi :

 

En français :

La prison de Tailai dans le Heilongjiang intensifie la persécution des pratiquants de Falun Gong

 

Un homme emprisonné dans un état grave se voit refuser une libération pour raison médicale

 

Un pratiquant de Falun Gong incarcéré pendant quatorze ans

 

Un étudiant à l'Académie des Beaux-Arts de Pékin, torturé dans la prison de Tailai

 

M. Pan Benyu de Qiqihar torturé jusqu’au seuil de la mort (Photos)

 

En anglais :

Mr. Lu Yuping Tortured to Death in Tailai Prison

 

Mr. Bai Shijun Died Five Years Ago from Torture at Tailai Prison in Heilongjiang Province

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/1/164477.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/21/349980.html