Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

284,724,882 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Un prisonnier d'opinion gravement atteint de tuberculose ; sa famille demande sa libération pour raison médicale

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Jiangsu

 

 

(Minghui.org) Un résident de la ville de Lianyuangang incarcéré pour sa croyance a contracté la tuberculose et sa famille demande sa libération pour raison médicale.

 

M. Zhong Chongbin a été arrêté le 12 juin 2015, peu après avoir déposé une plainte criminelle contre l’ancien dictateur Jiang Zemin pour avoir lancé la persécution du Falun Gong qui a donné lieu à ses arrestations répétées et à sa détention.

 

Les autorités ont gardé sa famille et son avocat dans l’ignorance concernant sa poursuite judiciaire, alors les êtres chers de M. Zhong n’avaient aucune idée du moment où il a été condamné à la prison. Ils n’ont su qu’il avait été transféré à la prison de Hongzehu qu’après avoir reçu une lettre de lui.

 

Procès sans la présence de la famille ni de l’avocat

 

Les agents du bureau judiciaire local ont essayé, sans succès, d’empêcher l’avocat de la défense de M. Zhong de le représenter. Ils ont ensuite dit à l’avocat que M. Zhong serait jugé le 23 mars 2016, alors qu’en fait ils planifiaient de faire comparaître M. Zhong en cour un jour plus tôt.

 

L’avocat est allé au centre de détention local le 22 mars espérant discuter du dossier de son client, mais on lui a dit que M. Zhong devait être immédiatement emmené au tribunal pour être jugé.

 

Incapable de voir son client, l’avocat s’est empressé de contacter les membres de famille de M. Zhong, mais il n’a pas été capable de les joindre à temps. Le temps que la famille arrive au tribunal, le procès était déjà terminé.

 

L’avocat et la famille de M. Zhong n’ont jamais été informés par les autorités concernant le résultat du procès.

 

M. Zhong a écrit une lettre à sa famille le 28 mars 2017 et leur a dit qu’il avait été transféré à la Division 2 de la prison de Hongzehu. Il n’a pas dit quand il y avait été transféré ni quelle était la durée de sa condamnation.

 

La famille de M. Zhong a appris grâce à certaines personnes qui sont dans la place qu’il avait contracté la tuberculose et était gravement malade. Ils ont immédiatement posté une requête de libération pour raison médicale et sont toujours en attente d’une réponse au moment de l’écriture de cet article.

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des dix-huit dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang Zemin concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

Voir aussi :

 

En français :

 

La police de Lianyungang arrête des pratiquants pour avoir tenté de poursuivre en justice l'ancien dictateur

 

En anglais :

 

Mr. Zhong Chongbin Still Detained for Suing Former Dictator Jiang Zemin for Breaking Up His Family

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/7/3/164511.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/6/26/350242.html