Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

295,156,278 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une jeune fille désire la libération de son père, sa mère presse le juge pour que leur famille soit à nouveau réunie

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Guangdong, Chine

 

 

(Minghui.org) Une petite fille de la ville de Lechang a passé des mois à travailler avec sa mère pour essayer d'obtenir la libération de son père en détention, mais le patriarche de la famille est resté détenu pendant son 11e anniversaire le 7 décembre 2017.

 

M. Liang Jianjun, 49 ans, a été capturé au travail le 25 mai 2017 pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le Parti communiste chinois.

 

M. Liang Jianjun

 

Les autorités locales ont continué à harceler la femme et la fille de M. Liang pour leurs efforts d’obtenir la justice pour lui. Une fois, la jeune fille était seule à la maison quand un groupe de personnes du comité de voisinage se sont présentées et ont cogné à la porte. Elle était terrifiée par l'expérience.

 

M. Liang, un ancien professeur de l'école professionnelle de Lechang, a comparu devant le tribunal le 7 novembre. Sa femme et sa fille ont été empêchées d'entrer dans le palais de justice, tandis que plus de deux douzaines d'étrangers ont été autorisés à assister au procès.

 

Le juge Qiu Huihua a ajourné l'audience sans émettre de verdict. Il a refusé de rencontrer la femme et la fille de M. Liang après le procès et a ordonné qu'elles soient chassées du palais de justice chaque fois qu'elles viendraient en visite.

 

La femme de M. Liang, Mme Cao Liping, a écrit une lettre au juge Qiu pour partager les expériences personnelles de son mari à propos du Falun Gong et encourager Qiu à libérer son mari. Un garde de la sécurité sympathique a transmis la lettre au directeur du tribunal, Li Fang, qui a réprimandé le garde après avoir lu la lettre.

 

Extraits de la lettre de l'épouse au juge

 

Je sais que vous êtes très occupé, mais j'espère sincèrement que vous lirez mon histoire.

 

Un jour d'octobre en 2004, j'ai pris deux bols de soupe et très vite, j’ai eu des douleurs abdominales aiguës. J'ai couru aux toilettes et j'étais terrifiée de voir des selles sanguinolentes dans la cuvette des toilettes. Je me sentais extrêmement étourdie et faible et j'ai réalisé que j'avais dû avoir une intoxication alimentaire.

 

Personne n'était à mes côtés pour le moment, mais je me suis souvenu soudainement de ce que mon mari m'avait toujours dit de penser en cas de danger : « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » J'ai toujours été sceptique, mais j'ai récité les vers pendant une nuit entière. J'allais très bien le lendemain matin.

 

J'ai eu un autre souci de santé en 2010, quand mon mari travaillait dans une autre ville à l'époque. Je me suis soudain évanouie et je me suis réveillée trois jours plus tard avec la voix de mon mari récitant « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». On m'a dit que j'avais une insuffisance rénale et que j’avais été dans le coma pendant 48 heures consécutives.

 

Mes médecins m'ont conseillé de me reposer à la maison, car aucun traitement n'était disponible pour améliorer mon état. Ma vue s'est détériorée à cause de mes problèmes rénaux. Je sentais que mon corps me lâchait et je me mettais souvent en colère. Bien que je m’en prenne à mon mari tout le temps, il ne s'est jamais plaint, même pas une fois. Il a travaillé dur pour soutenir notre famille, mais mes frais médicaux croissants ont rapidement vidé nos économies.

 

J'ai perdu l’espoir dans la vie, mais mon mari a continué à utiliser le principe du Falun Gong pour me remonter le moral. Il n'était en rien comme la propagande du Parti représentait les pratiquants de Falun Gong. J'ai commencé à vouloir en savoir plus au sujet du Falun Gong. Les livres de Falun Gong de mon mari avaient tous été confisqués par la police, mais heureusement j'ai trouvé un exemplaire du Zhuan Falun en 2012. J'ai fini de le lire en trois jours et j'ai regretté de ne pas avoir commencé à pratiquer le Falun Gong plus tôt.

 

Mes yeux ont commencé à avoir une grande quantité de sécrétions. En environ une semaine de lecture du livre, je pouvais voir les choses clairement. Je n'ai pas pris de médicaments depuis, mais je suis en aussi bonne santé que possible.

 

Si ce n'était par ma propre expérience, je n'aurais pas été en mesure de comprendre pourquoi les pratiquants de Falun Gong comme mon mari sont si déterminés à maintenir leur croyance.

 

Mon mari s'est souvent porté volontaire pour remplacer d'autres enseignants ou assumer des tâches que personne n'était disposé à faire. J'avais l'habitude de me plaindre qu'il ne passait pas assez de temps avec ma fille et moi, mais je le comprends maintenant.

 

Il s'entend aussi très bien avec ses frères et ses belles-sœurs. Nous n'avons pas dit à ma belle-mère, qui a 80 ans, l'arrestation de mon mari. Elle attend avec impatience sa visite tous les jours.

 

Mon mari n'a enfreint aucune loi. En tant que juge, j'espère que vous pourrez libérer mon mari et réunir de nouveau ma famille.

 

Voir aussi :

 

Province du Guangdong : Un enseignant soumis aux travaux forcés dans un centre de détention

 

Une épouse a été intimidée pour avoir demandé la libération de son mari en détention

 

et en anglais :

 

Wife and Daughter Barred from Attending Guangdong Man’s Trial, While Strangers Fill Gallery

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/27/166899.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/12/23/358197.html