Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,438,654 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une pratiquante de Falun Gong condamnée à quatre ans pour sa croyance, sa nièce non-pratiquante condamnée à trois ans et demi

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Une pratiquante de Falun Gong a été arrêtée quand elle est allée rendre visite à sa mère et sa sœur, elle a plus tard été condamnée à quatre ans de prison. Sa nièce âgée de 25 ans, qui n'est pas pratiquante, a également été en garde à vue et condamnée à trois ans et demi de prison.

 

Le Falun Gong, également connu comme Falun Dafa, est une pratique de l'esprit et du corps fondée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Il est persécuté par le régime communiste chinois depuis juillet 1999.

 

Mme Liu Zongxue attribue au Falun Gong son retour à une bonne santé, mais elle a été contrainte de payer le prix fort pour avoir exercé son droit constitutionnel à la liberté de croyance.

 

Améliorer la qualité de vie

 

Mme Liu, 51 ans, habite la ville d'Anshan, province du Liaoning. Auparavant elle était en mauvaise santé, mais ses symptômes ont disparu après qu'elle a commencé à pratiquer le Falun Gong. Elle et son mari n'ont plus eu à se soucier de payer des factures médicales et ils ont pu jouir d'une vie de famille avec leurs trois enfants.

 

Mme Zhao Sufeng, la mère de Mme Liu, a aussi énormément bénéficié de la pratique. Sa tension et d'autres maladies ont été guéries, et elle a également survécu à une intoxication au monoxyde de carbone.

 

Mme Liu et sa mère ont recommandé la pratique à sa sœur aînée, qui souffrait de leucémie et ne voyait aucune amélioration malgré les traitements médicaux.

 

Arrestation et condamnation

 

Le 5 janvier 2018, Mme Liu était en visite chez sa mère quand Jin Ying et d'autres agents du poste de police du bourg de Datun se sont présentés pour saccager leur maison.

 

Un agent a vu un ordinateur portable et a demandé à qui il appartenait. La nièce de Mme Liu, Mme Zhu Xiaoting, venue rendre visite à sa grand-mère, a répondu que c'était le sien, alors que ce n'était pas le sien ni celui de Mme Liu. La jeune femme a également dit à la police qu'elle n'était pas une pratiquante de Falun Gong. Elle voulait protéger sa tante et sa grand-mère.

 

Plus de dix agents de police du Bureau de la sécurité intérieure de la ville d'Anshan sont arrivés quelques minutes plus tard pour arrêter Mme Liu. Sa nièce a aussi été attrapée alors qu'elle tentait d'empêcher l'arrestation de sa tante. Effrayée par la scène, l'état de santé de la sœur aînée de Mme Liu s'est détérioré à cause de la scène qui l'a effrayée, et elle a été envoyée aux urgences.

 

La police est revenue ce soir-là pour demander la signature de la mère de Mme Liu, ils ont déclaré que celle-ci assurerait la libération de sa fille et de sa petite-fille. La mère, âgée de 74 ans, a cru la police et signé le document sans connaître son contenu. Sa signature a été plus tard utilisée comme preuve à charge contre Mme Liu et Mme Zhu, qui ont plus tard été transférées au Premier centre de détention d'Anshan.

 

La mère a fait appel au Centre d'appel de Qianshan en réalisant qu'elle avait été trompée. Par conséquent, la police est venue la harceler en deux occasions. Ils l'ont forcée à signer d'autres documents et a été prise en photo.

 

La mère est allée au parquet du district de Qianshan pour poser des questions sur le cas. Un agent de la sécurité l'a arrêtée, disant que se renseigner sur les cas du Falun Gong n'était pas autorisé.

 

Le 11 mai 2018, Mme Liu et Mme Zhu ont été jugées par le tribunal du district de Qianshan, sans avocat de la défense. La cour a prononcé son jugement le 9 juillet – quatre ans de prison pour Mme Liu, avec une amende de 20 000 yuans, et trois ans et demi de prison pour Mme Zhu, avec une amende de 10 000 yuans. Aucun appel n'a été autorisé.

 

Principales personnes responsables :

 

Yu Tiecheng, chef politique du Département de police du district de Qianshan : +86-13700123266, +86-15698901492

Fan Yong, directeur du poste de police du bourg de Datun : +86-13335866333

Jin Ying, agent de police du poste de police du bourg de Datun chargé du cas : +86-15698903886

He Jialin, agent du Bureau du procureur du district de Qianshan

Zhang Rongwen, directeur du tribunal du district de Qianshan : +86-412-2696555, +86-13322115666

Zhao Hongbo, directeur du Premier centre de détention pour femmes de Anshan

 

Voir aussi (en chinois) :

 

二零一八年一月十二日大陆综合消息

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/29/172648.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/16/373904.html