Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,206,958 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


La police rase la tête d'une pratiquante de Falun Gong en représailles de sa grève de la faim pour protester contre sa détention arbitraire

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Guangdong, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Hu Liwen, une pratiquante de Falun Gong de Shenzhen, dans la province du Guangdong, a été arrêtée à son domicile, le 22 juillet 2018, en même temps que sa gouvernante, Hongmei, et son invitée, Mme Zhong Ping.

 

La police a déclaré avoir arrêté Mme Hu pour avoir contacté des pratiquants de Falun Gong à l'étranger lorsqu'elle s'y était rendue. Ils ont passé près de quatre heures à saccager son domicile. Les trois femmes ont été emmenées au centre de détention de Futian et interrogées.

 

Mme Hu a été transférée du centre de détention de Futian au centre de détention du district de Nanshan un mois plus tard. La police a également soumis son dossier au parquet du district de Nanshan.

 

Mme Zhong a été battue lorsqu'elle a refusé de signer le formulaire d'interrogatoire et a résisté aux efforts de la police pour obtenir ses empreintes digitales. Elle a entamé une grève de la faim pour protester contre la persécution il y a un mois. La police a riposté en lui rasant la tête, en la gavant, en la maltraitant verbalement et en l’humiliant devant d’autres détenues.

 

Elle est maintenant très faible et souffre de perte de mémoire. Elle soupçonne la police de la droguer lors des gavages forcés.

 

Hongmei, dont le nom de famille est inconnu, a succombé à la pression et a admis qu'elle était « coupable » de pratiquer le Falun Gong, bien qu'aucune loi en Chine ne criminalise la discipline spirituelle, basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Elle a été libérée le 17 août 2018.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/10/2/172687.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/28/375062.html