Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

297,533,791 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme emmenée précipitamment aux urgences au cours de son procès, condamnée deux semaines plus tard

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hubei, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de la ville de Wuhan s’est évanouie au beau milieu de son procès et a été emmenée précipitamment à un hôpital local. L’audience s’est poursuivie pour ses deux coaccusées, qui ont été condamnés ensemble avec elles deux semaines plus tard.

 

Mme Shi Yingxia était à la maison le 9 juillet 2016, quand un groupe d’agents du poste de police du district de Qingshan a fait irruption et l’a arrêtée. Ils ont prétendu qu’elle « participait à des activités du Falun Gong ». Seulement une heure plus tôt, des agents du poste de police du district de Wuchang avaient arrêté M. Wang Jijun à son domicile sous le même prétexte. M. Zhong Changkui a été lui aussi interpellé le même jour pour la même raison.

 

Le Falun Gong est une pratique de l’esprit et du corps qui est persécutée par le régime communiste chinois.

 

Mme Shi est tombée gravement malade alors qu’elle était en détention et a été libérée sous caution trois mois plus tard. Elle a été ramenée en garde à vue en avril 2017 avant qu’elle n’ait pu se rétablir complètement.

 

Mme Shi, M. Wang et M. Zhong ont comparu devant le tribunal du district de Hongshan le 13 décembre. Leurs avocats et leurs familles n’ont été informés de la tenue du procès que quelques heures avant que l’audience commence.

 

Les avocats de la défense ont plaidé non coupable pour eux, aucune loi en Chine ne criminalisant le Falun Gong.

 

Mme Shi, qui était encore très faible, s’est soudainement évanouie et a été emmenée précipitamment aux urgences. Le juge président a maintenu l’audience en présence de M. Wang et de M. Zhong.

 

On a récemment appris que Mme Shi et M. Wang ont été condamnés chacun respectivement à une peine de cinq ans de prison et M. Zhong à quatre ans. Ils font actuellement appel de leur condamnation.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/2/8/167862.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/2/5/360466.html