(Minghui.org) Deux habitantes de la ville de Fushun, province du Liaoning, ont été arrêtées le 20 août 2019 pour avoir parlé à des gens du Falun Gong, une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Les policiers du poste de police de Guchengzi ont envoyé Mme Wang Xiulian et Mme Zhang Qiuxiang au centre de détention de Nangou après avoir saccagé leurs résidences.

Les policiers ont également refusé de libérer les pratiquantes lorsque leurs familles se sont rendues au poste de police pour demander justice, citant un ordre de la Division de la sécurité intérieure de la ville.

Mme Wang, 60 ans, souffrait de la polio et de problèmes de santé depuis son enfance. Elle attribue au Falun Gong le mérite de l'avoir ramenée à la santé et de l'avoir aidée à acquérir une nouvelle vision de la vie.

« Pratiquer le Falun Gong ne me libère pas seulement du tourment des maladies, il sauve aussi mon âme. C'est seulement maintenant que je comprends le vrai sens de la vie », dit-elle.

Mais maintenant, elle a été arrêtée pour avoir partagé son histoire avec d'autres afin de permettre à un plus grand nombre de personnes de bénéficier de cette pratique.

Son mari, M. Zhang Kuiwu, qui souffre de paralysie cérébrale et est alité, est profondément désespéré alors qu'il s'efforce avec difficulté de trouver un soignant.

Traduit de l'anglais au Canada