(Minghui.org) Meråker est une petite ville de Norvège avec une population de moins de 3000 habitants. Cependant, elle a récemment figuré dans l’actualité internationale alors qu’une délégation de skieurs de Chine y séjournait pour s'entraîner. Les dirigeants de la délégation ont fait plusieurs tentatives pour faire retirer un livre à propos du Falun Gong – un système de méditation réprimé en Chine- de la bibliothèque municipale.

La bibliothèque a dit non. « Nous avons la liberté d'expression en Norvège, donc c'était complètement hors de question », a déclaré la directrice de la bibliothèque, Anne Marken à l’Adresseavisen, un quotidien régional norvégien.

Selon Norwaytoday.info, la délégation comprend plus de 40 skieurs chinois, plus 15 entraîneurs et managers. « Ils [les chefs de la délégation] ont déclaré que si l'un des skieurs chinois était pris avec ces livres, ils craignaient qu'il ne soit envoyé dans un camp de travail ou une prison en Chine », a rappelé Anne Marken, qui a refusé de retirer le livre.

Cet incident a été rapporté par de nombreux médias et a déclenché de vastes discussions. De nombreux lecteurs ont été surpris de voir comment ces Chinois avaient non seulement été soumis au lavage de cerveau, mais imposaient aussi leur opinion aux autres, jusque dans une si petite ville du continent eurasiatique.

Arrêtés pour avoir lu des livres ensemble

Bien que difficile à croire dans une société occidentale, la confiscation des livres de Falun Gong est l'une des tactiques utilisées tout au long des vingt dernières années en Chine, où cette pratique est réprimée. Lorsque plusieurs pratiquants âgés - la plupart ayant déjà 70 ans - lisaient ensemble des livres de Falun Gong dans le canton de Qishan dans la province du Shaanxi le 10 juillet de l'année dernière, 10 pratiquants ont été arrêtés, leurs maisons saccagées et leurs effets personnels confisqués.

Selon le site Web Minghui, sept de ces pratiquants ont été rapidement libérés sous caution, mais trois d'entre eux sont toujours détenus, dont Mme Ya Lan, Mme Xu Mingxia et Mme Jiao Binglan. Deux des pratiquants libérés sous caution, M. Shao et M. Zhang, ont également été contraints de porter des bracelets de surveillance électronique. En outre, les cas de 8 de ces 10 pratiquants ont été soumis au parquet local. Ils font l'objet d'une mise en accusation. Lorsqu'il les a convoqués récemment, le procureur a averti qu'il leur infligerait de lourdes peines à moins qu'ils ne plaident coupables.

Un livre qui a changé le monde

Ce livre, qu'on a demandé de retirer de la bibliothèque de Meråker, et que les gens lisaient dans la province du Shaanxi, est le Zhuan Falun. Principal enseignement du Falun Gong, il explique aux pratiquants comment être de meilleures personnes en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Depuis sa présentation au public en 1992, le Falun Gong est pratiqué dans plus de 100 pays et a reçu plus de 3600 récompenses dans le monde entier. Le Zhuan Falun a également été traduit dans une quarantaine de langues. Dans une enquête menée en 2004 par l'Australian Broadcasting Corporation (ABC) sur les 100 livres les plus populaires, le Zhuan Falun était classé 14e et le seul livre venant d’Orient traitant du raffinement du corps et de l'esprit.

Plus de 6000 pratiquants de toute l'Asie se sont réunis dans le district de Waipu de la ville de Taichung, à Taïwan, le 21 novembre 2009, pour former une image du livre Zhuan Falun.

Svetlana, 48 ans, vit à Moscou. Elle avait toujours aspiré à trouver le sens de la vie. Par conséquent, elle avait voyagé et séjourné dans des monastères, étudié la psychologie et le yoga, et essayé de trouver de véritables maîtres en Inde. Bien qu’apprenant et cherchant constamment, beaucoup de ses questions étaient restées sans réponse. Elle se sentait anxieuse et déconcertée.

Finalement, en naviguant sur Internet en 2009, Svetlana a découvert le livre Zhuan Falun et le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance qui l’ont considérablement aidée. Cela faisait dix-sept ans qu'elle était en quête d'un chemin spirituel authentique qui lui permettrait de s’élever. « C'est ce que je cherchais », a dit Svetlana.

Svetlana, une pratiquante russe de Falun Gong

Le pouvoir des faits

Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) et l'ancien chef du régime communiste du PCC, Jiang Zemin, ont commencé à réprimer le Falun Gong en juillet 1999, les livres de Falun Gong ont été confisqués et détruits. De nombreux pratiquants ont été détenus, emprisonnés et torturés pour leur croyance.

En plus d'empêcher les gens d'accéder aux écrits du Falun Gong, les responsables en Chine ont également mobilisé presque tous les médias d'information pour produire une abondante propagande afin de diffamer le Falun Gong. Une histoire de ces médias, qui s'est avérée être fausse, est la mise en scène des auto-immolationssur la place Tiananmen. Malheureusement, la propagande haineuse des vingt dernières années a induit en erreur une bonne partie de la population chinoise, la rendant hostile à l'égard du Falun Gong.

Les pratiquants n’ont cessé d'informer les gens des faits sur le Falun Gong et de démystifier la propagande calomnieuse. Ainsi, beaucoup ont finalement appris ce qui s'est vraiment passé, initiant un mouvement populaire sans précédent de démissions du PCC et de ses organisations affiliées.

Pour en revenir à la bibliothèque de Meråker, Anne Marken a dit que le livre était là pour y rester. « J'ai dit que les livres de la bibliothèque étaient ouverts aux skieurs. Nous ne pouvons pas retirer le contenu de la bibliothèque à cause de telles demandes », a-t-elle ajouté.

Voir aussi :

Huit habitants du Shaanxi mis en accusation pour avoir lu ensemble des livres de leur croyance

Traduit de l'anglais