(Minghui.org) « Je passais par Karlsplatz pour aller faire du shopping et j’ai vu ce défilé, c’est incroyable ! » Telle a été la réaction de M. Daniel Böhm lorsqu’il s’est arrêté pour regarder le défilé des pratiquants de Falun Dafa le 30 octobre 2021. Il a dit : « Spectaculaire ! Un tel rayonnement ! J’ai ressenti une énergie incroyable. »

Le 30 octobre 2021, le grand défilé des pratiquants dans le centre-ville de Munich a attiré de nombreux spectateurs.

Poursuivant leurs activités de la veille, les pratiquants d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche ont organisé un autre grand défilé et un rassemblement le 30 octobre. Ils souhaitaient montrer aux gens la beauté de la discipline spirituelle du Falun Dafa et appeler la société allemande à prêter attention à la persécution continue en Chine.

Le défilé s’est déroulé dans le quartier commerçant très animé de Munich. Il est passé par la Residenz de Munich, le Nationaltheater, la Maximilianstraße - la célèbre avenue où de nombreuses marques de luxe internationales ont des magasins, ainsi que par Isartor, la première porte de la ville, Tal, Viktualienmarkt - un célèbre marché alimentaire et Sendlinger Tor avant de se terminer à Karlsplatz. De nombreuses personnes se sont arrêtées le long du parcours pour regarder le défilé. Ils ont également signé la pétition pour demander la fin de la persécution.

Les activités des pratiquants ont attiré l’attention des passants qui se sont arrêtés pour se renseigner sur la persécution et ont signé la pétition pour montrer leur soutien.

Authenticité, Bienveillance, Tolérance sont des valeurs universelles

Pia Kreit, responsable des achats, a remarqué les manifestations des pratiquants lorsqu’elle a emmené sa fille à Odeonsplatz. Émue par ce qu’elle a vu, elle a déclaré : « Le Falun Dafa suit le principe Authenticité, Bienveillance, Tolérance. C’est un principe universel et ce sont aussi mes valeurs. » Elle a signé la pétition qui demande à ce que le Parti communiste chinois (PCC) arrête de persécuter cette pratique en Chine.

Elle a ajouté : « Le PCC empêche les gens de faire des choses qui sont pacifiques et saines. C’est mal. » Elle a souligné : « Les gens doivent dire non aux actions qui interdisent Authenticité, Bienveillance, Tolérance ! »

Vos activités ont un puissant impact 

M. Scharpf, un avocat allemand qui vit à Fribourg, et sa femme se sont arrêtés un long moment pour regarder le rassemblement. Il a dit que le régime totalitaire du PCC est sans scrupules. « Les organes d’une personne sont prélevés sans son consentement en raison de sa foi. Pour un Européen comme moi vivant dans un pays démocratique, c’est inconcevable. C’est horrible ! »

Pendant le défilé, M. Scharpf et son épouse ont rencontré le pratiquant à qui ils avaient parlé plus tôt durant le rassemblement ce jour-là. Il a dit avec enthousiasme au pratiquant : « Ma femme est maintenant convaincue. » Il a salué les efforts des pratiquants qu’il a qualifiés de « Puissants ! Excellents ! Vous devriez faire en sorte que davantage d’Allemands vous voient. » Avant de partir, le couple a souhaité aux pratiquants de réussir.

Vous devriez organiser des activités dans le monde entier

C’était la première fois que le directeur des opérations Sven Flames voyait les activités des pratiquants. Il a déclaré : « Le (rassemblement) est pacifique et a un attrait international. »

Il a dit que cette persécution, qui dure depuis vingt-deux ans et est perpétrée par le PCC à l’encontre des pratiquants - qui vivent selon le principe Authenticité, Bienveillance, Tolérance – n'est pas une bonne chose. À propos des prélèvements d’organes par le régime, il a dit : « Nous devons nous y opposer ensemble. » Il a signé la pétition qui demande à ce que le PCC arrête de prélever les organes des pratiquants.

Il a également déclaré que les événements organisés par les pratiquants sont importants : « Si possible, vous devriez le faire au niveau mondial. »

Une seule étincelle peut déclencher un énorme incendie

Daniel Böhm, un étudiant en gestion d’entreprise, a dit que pendant le défilé, il pouvait sentir l’énergie émanant des pratiquants.

M. Böhm, mentionné au début de cet article, étudie la gestion d’entreprise et rédige une thèse. Il a parlé un long moment avec les pratiquants après avoir regardé le défilé et a signé la pétition pour les soutenir dans leur résistance aux brutalités. Il a dit : « Si tout le monde signe, une seule étincelle pourra déclencher un énorme incendie. »

À propos de la persécution du Falun Dafa par le PCC, il a dit à plusieurs reprises : « C’est épouvantable, très mauvais. » « Cela ne peut plus durer ! J’espère que la situation va changer immédiatement. » Selon lui, de tels événements publics sont « absolument importants. Je pense que cela incitera beaucoup de gens à y prêter attention. »


M. et Mme Asadmygoni de Cologne ont signé la pétition pour demander la fin de la persécution.

Après avoir appris l’existence de ces vingt-deux années de persécution, M. et Mme Asadmygoni de Cologne et leurs deux filles se sont approchés d’un pratiquant tenant une pétition et lui ont dit : « Nous voulons signer ceci. »

Les responsables devraient être jetés en prison

Mme Hubner, une touriste autrichienne, a signé la pétition pour demander la fin des atrocités.

Mme Hubner, d’Autriche, était formatrice avant de prendre sa retraite. Elle a dit être d’accord avec le principe enseigné par le Falun Dafa — Authenticité, Bienveillance, Tolérance. En signant la pétition demandant la fin des atrocités, elle a déclaré : « Prélever des organes est maléfique, on ne peut pas tolérer cela et il faut que cela s’arrête. »

M. Alex Beck travaille dans le secteur des technologies de l’information. Après avoir signé la pétition, il a déclaré : « Il est important d’organiser ces événements parce que les gens ignorent ces problèmes de société. En Allemagne, nous pensons que cela n’a rien à voir avec nous. » Il a ajouté qu’en Chine, les gens sont soumis à de nombreuses restrictions, donc la tenue d’événements comme ceux-ci, en dehors de Chine, est d’autant plus importante. « Au moins, c’est faire quelque chose pour s’opposer à la persécution du Falun Dafa par le PCC. Les gens se lèvent pour résister à cette (persécution), je pense que c’est merveilleux. »

M. Beck a ajouté : « Votre événement est très paisible. La répression par le PCC de ceux qui vivent selon le principe Authenticité, Bienveillance, Tolérance est effrayante. » Il a conclu : « Ils (les responsables de ces crimes) devraient tous être jetés en prison ! J’espère que les choses s’amélioreront très bientôt. »

Une infirmière à la retraite espère en apprendre davantage sur le Falun Gong

« J’ai signé la pétition hier sur Marienplatz », a dit en souriant une infirmière des urgences à la retraite. « Les choses que vous faites sont très significatives. Surtout quand nous vivons au milieu de cette pandémie. Voir votre défilé aide les gens à réfléchir. Vous devriez organiser ces événements plus souvent à l’avenir. »

Elle voulait aussi en savoir davantage sur la discipline du corps et de l’esprit. Les pratiquants lui ont dit qu’ils organisaient des journées d’information tous les samedis au centre-ville de Munich. Elle a dit qu’elle irait y faire un tour.

Le gouvernement et le peuple allemand devraient avoir une compréhension claire du PCC

Les pratiquants ont organisé un rassemblement sur Odeonsplatz à côté de la Munich Residenz.

Les pratiquants ont également organisé un rassemblement sur Odeonsplatz à côté de la Munich Residenz ce jour-là. Il y a eu des prestations de la fanfare Tian Guo (Pays céleste), de l’équipe des tambourins de ceinture et des danses du dragon et du lion animés par des pratiquants venus de Pologne et de Tchéquie. De nombreux passants se sont arrêtés pour regarder le rassemblement et discuter avec les pratiquants. Ils voulaient savoir ce qu’est le Falun Dafa et avoir des détails sur la persécution en Chine. 

Beaucoup se sont dits touchés par les efforts des pratiquants et ont signé la pétition pour montrer leur soutien. Des citoyens chinois ont décidé de renoncer sur-le-champ à leur adhésion au PCC.

M. Manyan Ng, membre du conseil d’administration de la Société internationale pour les droits de l’homme en Allemagne (IGFM en allemand) a pris la parole lors du rassemblement. M. Ng a rappelé que l’IGFM, la plus grande organisation allemande de défense des droits de l’homme, surveille et commente la situation des droits de l’homme dans de nombreux pays depuis sa fondation en 1972. Il a déclaré que les faits ont donné la preuve que le PCC est le plus grand violateur des droits de l’homme au monde. Beaucoup de gens ont entendu parler de la persécution des Ouïghours, des Tibétains et ainsi de suite par le PCC, mais peu connaissent la répression inhumaine des pratiquants de Falun Dafa par le régime, persécution qui dure depuis vingt-deux ans. Les organes de nombreux pratiquants de Falun Dafa sont prélevés et les corps sont brûlés pour détruire les preuves de prélèvements d’organes.

Il a donné un exemple. Une représentante suédoise de l’Union européenne a déclaré lors d’un rassemblement similaire : « Les pratiquants de Falun Dafa que je connais sont des gens rationnels et gentils. Avoir si peur d’un groupe de personnes pacifiques, cela montre à quel point les problèmes sont graves au sein de ce régime politique. » M. Ng a déclaré que les remarques de cette personnalité politique étaient tout à fait justes.

Pour lui, les problèmes concernant le PCC proviennent du fait que son pouvoir est fondé sur le mensonge et la violence. Il doit constamment couvrir ses mensonges passés par une tromperie encore plus rusée. Il doit supprimer les personnes qui osent dire non avec des moyens encore plus cachés et brutaux. Dans l’histoire, aucun tyran n’a été capable de maintenir son pouvoir par le mensonge et l’agression. 

Raison de plus, pour M. Ng, que le peuple allemand et son gouvernement voient clair dans le PCC, la Chine étant le premier partenaire commercial de l’Allemagne, et essaye d’éviter des pertes désastreuses inutiles.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais