(Minghui.org) L’année dernière, je commençais le collège. Étant donné que j’avais beaucoup de devoirs scolaires, j’ai négligé l’étude du Fa et la pratique des exercices. J’ai regardé à l’intérieur et j’ai réalisé que mon objectif principal était mon travail scolaire plutôt que le Fa. J’ai même utilisé l’excuse de faire mes devoirs pour m’éloigner de la cultivation. Est-ce que ces agissements correspondent à faire passer les questions humaines ordinaires avant Dafa ?

J’ai réalisé que j’étais incapable d’éliminer de nombreuses situations d’interférence et que cela causait directement des études du Fa improductives. Parfois, cela me prenait presque une heure pour mémoriser un ou deux paragraphes du Fa. C’était parce que mon esprit n’était pas pur et il y avait toujours des pensées vagabondes. Je me demandais ce que faisaient les membres de ma famille, ou ce que je devais faire après avoir étudié le Fa. Je pouvais être intéressé par quelque chose qui attirait mon attention. Je sais que la cultivation est au-delà d’une personne ordinaire et je dois la traiter avec sérieux. Je ne peux pas laisser ces choses me déranger, je ne devrais pas avoir de recherche ni d’attachements. Chaque fois que je prenais la cultivation au sérieux, mon étude du Fa était très productive et je pouvais mémoriser de nombreux paragraphes du Fa en une heure environ.

Il y avait beaucoup d’interférences lorsque je faisais l’école à distance. J’ai développé un attachement aux appareils électroniques puisque nous devions utiliser l’ordinateur pour mes cours. J’ai aussi commencé à me relâcher et à devenir paresseux, car il n’y avait pas d’enseignants pour me superviser.

Au début, j’ai pensé que j’aurais plus de temps pour étudier le Fa et faire les exercices puisque nous n’allions pas à l’école. Cependant, j’ai réalisé que ce n’était pas le cas. Tout mon temps était utilisé à faire mes devoirs et assister aux cours en ligne. Je sentais que j’étais tout le temps occupé, même si rien n’était vraiment accompli.

J’ai regardé à l’intérieur et j’ai réalisé que tout mon temps était gaspillé à faire des choses ordinaires et j’étais interféré par mon attachement à la paresse, alors j’étais incapable de faire de ma cultivation ma priorité. Par conséquent, chaque fois que je me relâchais, je me disais que la cultivation était quelque chose d’extraordinaire, et que je ne devrais pas laisser ma paresse prévaloir ni entraver ma cultivation.

Sur mon ordinateur, je ne faisais rien d’autre que d’assister à des cours en ligne. Parfois, lorsque j’étais tenté de jouer à des jeux vidéo, je me disais que j’étais un pratiquant et que j’avais besoin de me conformer aux caractéristiques de l’univers. J’ai regardé plus profondément à l’intérieur et j’ai découvert que ma dépendance aux jeux vidéo me dominait. C’est un attachement que j’avais besoin d’abandonner. J’ai pu distinguer l’essentiel, me débarrasser de cette interférence, faire les exercices et étudier le Fa.

Dans le passé, je me disputais avec mon frère pour des choses insignifiantes. Mon frère cédait toujours. Il semblait que j’avais gagné le combat, pourtant je me sentais toujours très contrarié. Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que j’avais perdu ma vertu en la donnant à mon frère. En tant que pratiquant, on ne devrait pas se battre pour le gain et les profits personnels. J’avais beaucoup de remords à cause de mes agissements et dès lors, je pensais toujours aux besoins des autres en premier et j’éliminais mon attachement au profit et au gain. Après cela, mon cœur était plus léger et je ne sentais plus que j’étais traité injustement. C’est ainsi que les pratiquants devraient élever leur xinxing.

Je ne me mettais pas en colère si quelqu’un me maltraitait, parce que je savais que je suis un pratiquant. Mais aux moments où les tribulations arrivaient sans prévenir, j’étais encore incapable de me conduire comme un vrai pratiquant et j’avais beaucoup de remords. J’ai réalisé que je ne me considérais pas comme un pratiquant et que je n’avais pas respecté le principe de « Tolérance ». Par conséquent, ce sentiment me poussait à faire mieux la prochaine fois.

Lorsque je ne sentais plus d’injustices et que je considérais le gain et les profits personnels plus légèrement, j’étais de meilleure humeur. Aussi, je restais plus calme et j’avais l’esprit plus clair dans l’accomplissement des tâches. Dans le passé, j’étais incapable de me concentrer et de me calmer lorsque je faisais les exercices. En étudiant le Fa et en regardant à l’intérieur, j’ai réalisé que mon esprit était toujours rempli du sentiment d’injustice. De telles pensées devraient être éliminées et mon esprit devrait être libre de ces pensées parasites. Progressivement, lorsque je prends les choses plus à la légère, je peux rester calme et ne pas avoir de pensées parasites lorsque je fais les exercices.

Les pratiquants de Dafa devraient bien faire les trois choses. Je veux faire de mon mieux pour sauver les êtres. Les pratiquants devraient renoncer aux attachements. J’ai encore beaucoup d’attachements qui n’ont pas encore été éliminés. J’espère que tous les pratiquants pourront éliminer les interférences, cultiver fermement et bien faire les trois choses.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais