(Minghui.org) De nombreux pratiquants de Falun Dafa en Chine ont partagé leurs histoires de cultivation et pratique lors du récent 18e Fahui de Minghui. Vives, sincères et simples, ces histoires ont inspiré de nombreux pratiquants à l’extérieur de la Chine, y compris les trois pratiquants de Taïwan présentés dans ce rapport.

Excellente référence et impulsion

Chao-Jen, du comté de Yunlin, apprécie profondément le caractère sacré et l’importance du Fahui de Minghui. Il a dit : « Chaque article était merveilleux et profondément émouvant. J’ai été profondément touché, et j’ai redécouvert un cœur pur pour la cultivation. » Il a mentionné que l’article « Persévérer dans la clarification de la vérité et marcher fermement sur mon chemin de cultivation » était particulièrement impressionnant. « Avec une pensée droite, la pratiquante n’a pas eu peur de parler aux gens du Falun Dafa, même face aux membres de la Commission des affaires politiques et juridiques (PLAC) et du Bureau 610. »

L’auteur de cet article a également accordé une attention particulière à la communication avec ses proches, même éloignés. Chao-Jen se sentait à la traîne dans ce domaine. Il a dit : « L’un de mes proches, le président d’une grande entreprise, est décédé récemment. En lisant cet article, j’ai été choqué de réaliser mon attachement à la peur. J’ai seulement donné à ce parent une brochure sur le Falun Dafa, sans expliquer les choses en profondeur. J’aurais dû mettre un peu plus mon cœur pour faire les choses comme cette auteur. »

Il a poursuivi : « Quelle que soit la position des fonctionnaires, l’auteur a essayé de diverses manières de leur dire les faits face à face. Bien qu’ayant le numéro de téléphone et l’adresse de mon parent, je n’ai pas eu le courage de lui parler ou de lui rendre visite. Le fossé est énorme. »

Chao-Jen a donc réalisé que c’était sa responsabilité et sa mission d’expliquer sincèrement les faits qui se cachent derrière la persécution du Falun Dafa à ses proches et aux autres.

Abandonner l’ego

Chao-Jen a été également impressionné par un autre article intitulé « Regarder en soi pour éliminer les attachements pendant les conflits » par l’aspect de cultiver la compassion. Il a parlé de sa propre expérience : « Une fois, lors d’une séance d’étude collective, le partage d’un pratiquant m’a fait rire. Par la suite, un autre pratiquant m’a dit que d’avoir ri n’était pas aimable, mais je n’y ai pas trop pensé. Cet article me rappelle mon attitude méprisante à l’égard du pratiquant qui m’a fait remarquer ma lacune, et mon arrogance en riant. Je n’aurais pas dû mépriser les autres pratiquants. »

Il s’est rendu compte que la véritable compassion ne consiste pas à parler avec droiture et conscience du principe du Fa, mais de parler avec bonté aux autres avec un cœur désintéressé. Il a dit : « Mes actions étaient mélangées avec les attachements à la compétitivité, à la jalousie et à l’ego. »

L’auteur a mentionné que ses conflits avec les autres pratiquants étaient liés à ses attachements à se faire valoir, à se valider et à un sentiment de supériorité. Ces attachements ont eu un écho chez Chao-Jen : « J’ai trouvé tous ces attachements en moi. Pour me protéger, j’ai essayé de montrer mon bon côté aux autres et de dissimuler mon mauvais côté. Certaines de mes bonnes actions n’étaient pas nécessairement dues à ma sincérité pour le bien des autres, mais à ma réputation. La poursuite de la réputation est égoïste. »

Profondément ému par cet article, Chao-Jen a commencé à mettre son ego de côté. En plus de comprendre les sentiments des autres pratiquants pendant leur tribulation, il s’est rendu compte de l’interférence maléfique qui exploitait encore nos failles et nuisait au corps entier des pratiquants. Il a commencé à réfléchir à la manière d’aider les autres pratiquants et d’améliorer la situation des pratiquants dans son ensemble.

Des miracles en croyant fermement dans le Maître et Dafa

L’article : « Une femme de 85 ans apprend à configurer un système informatique sécurisé toute seule » a également interpellé Chao-Jen. Il avait déjà assemblé un ordinateur, et le processus, de l’assemblage à l’installation, était assez fastidieux. L’installation du système était encore plus difficile pour les personnes sans aucune connaissance en informatique. Pour l’auteur de l’article, une pratiquante octogénaire, apprendre à installer un système, sa ferme croyance en Dafa et en son Maître, et sa droiture étaient vraiment remarquables.

Chao-Jen a dit : « J’ai utilisé mon âge avancé comme une excuse pour ne pas participer à de nombreuses activités. Ce qui m’a le plus choqué, c’est que l’auteur ne pensait pas à son âge, mais voulait seulement sauver les gens. Son empressement à sauver les gens est admirable. Elle s’est efforcée d’avancer malgré les difficultés. Sans se soucier de la limite d’âge, le miracle s’est produit grâce à sa croyance dans le Maître et Dafa. J’ai été choqué par l’écart qui me séparait d’elle. »

« Il est difficile et éprouvant pour les pratiquants en Chine d’accéder au site web de Minghui. Nous, les pratiquants hors de Chine, devrions chérir l’environnement dont nous disposons. » Il a ajouté : « Ils ne disposent pas d’un environnement confortable pour étudier le Fa et faire les exercices collectivement. Et pourtant, dans cet environnement difficile, ils doivent dire aux gens les faits de Dafa. C’est vraiment remarquable et nous, pratiquants à l’étranger, devrions apprendre d’eux et être plus diligents. »

Cultiver solidement

Hui-Ling, qui venait de rentrer des États-Unis, a été impressionnée par la grande qualité des articles du 18e Fahui de Chine. Elle a dit : « Ces articles résonnent profondément dans le cœur des gens. La compréhension de Fa par les pratiquants me touche beaucoup. Avec leur croyance dans le Maître et Dafa, ils clarifient les faits aux gens, valident Dafa et se cultivent solidement. »

Elle a été profondément touchée en lisant l’article « Distribuer des documents de clarification de la vérité dans les régions montagneuses reculées ». En fait, elle n’a pas pu s’empêcher de verser des larmes. Elle a dit que l’auteur s’est enfoncée au cœur des montagnes pour sauver des gens sans se plaindre. Hui-Ling a un passé similaire et les efforts de l’auteur pour clarifier la vérité l’ont touchée. Elle avait l’impression d’être avec l’auteur, de la suivre et ensemble distribuer des documents.

Hui-ling a dit : « Cela m’a fait penser aux personnes de ma communauté qui n’ont pas encore appris la vérité sur Dafa. Bien que j’aie eu l’idée de distribuer des documents dans ma communauté avant de me rendre aux États-Unis, je n’ai pas eu le temps de le faire. Cet article m’a aidée à éliminer mes craintes. Je suis une disciple de Dafa, et je dois sauver les gens et remplir ma mission. »

Corriger les lacunes et ne plus se relâcher

Hui-Ling a également aimé l’article « Rester pacifique et inébranlable un pratiquant de Falun Dafa est admiré par des responsables et des collègues ». Cet auteur était capable de traiter tout le monde selon les normes d’un pratiquant de Dafa, y compris sa femme et son fils qui lui créaient des difficultés et des conflits. Grâce à la sagesse conférée par le Maître, il était bon dans ce travail technique et était apprécié et respecté par les dirigeants de l’entreprise. À la maison, il a toujours su garder son caractère, malgré les railleries ou l’ignorance dont sa femme et son fils le gratifiaient.

Hui-Ling a dit que ce pratiquant était capable de suivre les enseignements du Maître et de les mettre solidement en pratique. Il a corrigé ses comportements et ses pensées en se basant sur les enseignements et les directives de Dafa. C’est la partie la plus difficile pour elle.

Elle a dit : « Souvent, nous comprenons les exigences de Dafa, mais nous avons généré beaucoup d’attachements, et lorsque nous rencontrons des épreuves, nous sommes incapables de rester calmes, encore moins de répondre aux critères de Dafa. C’est ma grande lacune dans la cultivation. »

Elle a poursuivi : « Dans plusieurs articles, ces pratiquants ont tous montré la même action : ils parlent de Dafa aux gens sans aucune crainte, pleins de droiture et d’une manière digne. Ils se sont tous très bien débrouillés, tant au travail qu’à la maison. Ces articles du Fahui de Minghui sont un grand stimulant pour ma propre cultivation, ils m’ont permis de découvrir les lacunes et les insuffisances de ma cultivation. J’essaierai de les corriger rapidement, et je m’engage à ne pas me relâcher. Merci, Maître, et merci à vous, compagnons de cultivation. »

Attentif à la cultivation du caractère et à changer les mentalités

Li Pai-Hui, 56 ans, est une enseignante d’école primaire à la retraite. Elle a l’habitude de lire les articles de partage sur le site Web de Minghui, et elle aime aussi écouter la radio Minghui.

À propos des articles du 18e Fahui de Mingui, elle a dit : « Chaque article est comme une perle, précieux, sincère et sans artifice. Ils mettent en évidence le processus de cultivation solide des pratiquants, sans paroles superflues. Ils m’ont profondément touchée et m’ont fait pleurer. Ces pratiquants ont regardé à l’intérieur et ont atteint des niveaux profonds et subtils, ce qui m’a beaucoup aidée à améliorer mon caractère. »

Li a poursuivi : « Ils mettent en mots concrets leurs subtils processus de cultivation. J’ai acquis des connaissances à chaque fois que j’ai lu des articles de partage écrits par des pratiquants en Chine. Ces articles m’ont incitée à changer ma façon de penser selon différentes perspectives. J’ai l’impression d’avoir saisi leurs points clés – être attentive à l’amélioration du caractère et au changement d’état d’esprit. »

Li a conclu : « Les articles de ce Fahui de Minghui montrent que de nombreux pratiquants en Chine ont fait un travail solide pour clarifier la vérité et sauver les gens. Dans cet environnement de cultivation libre et détendu à Taïwan, il est difficile d’imaginer ce qu’il en est dans l’environnement de persécution sévère de la Chine. Les pratiquants de Taïwan sont encore capables de cultiver avec diligence, de se fixer des exigences strictes en accord avec le Fa, de montrer leur respect pour le Maître et Dafa, et de mettre tout leur cœur dans l’importante mission de sauver les gens. Ils m’inspirent à faire mieux. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais